Covid-19 au Maroc : les sans-papiers, oubliés de la vaccination

20 février 2021 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La campagne de vaccination anti-Covid-19, effective au royaume depuis plusieurs semaines, ne prend pas en compte les personnes en situation irrégulière. Pour Said Tbel de l’AMDH et Beyeth Check, de la Bank de Solidarité, il faudra revoir les conditions pour une vaccination plus inclusive.

Bien que la décision de la gratuité du vaccin pour « tous les Marocains et étrangers résidents » soit appréciable, elle écarte néanmoins une partie des résidents, dont les migrants irréguliers ou devenu irréguliers récemment, les réfugiés et Marocains sans papiers. Plusieurs ONG et associations qui invitent au « vaccin pour tous », ont récemment fait la triste remarque. Cette situation s’explique par les conditions exigées pour être pris en compte dans la liste des bénéficiaires du vaccin anti-Covid-19, a indiqué à H24info, Said Tbel, membre et responsable de la Commission centrale immigration et droit d’asile au sein de l’AMDH, qui fait observer que ces inégalités ont été bien observées pendant le confinement.

« Concernant les migrants irréguliers ou sans papier, il y a un problème initial, car ils peinent encore à être acceptés dans nos hôpitaux publics », a affirmé l’acteur associatif. De plus, à cause du confinement, « la plupart des demandeurs ont eu des difficultés à renouveler leur carte de séjour. Le pourcentage de ceux qui ont réussi est minime et ce chiffre est redescendu à moins de 5 %. Les conditions pour avoir sa carte de séjour ont aussi été durcies, avec l’exigence d’avoir un contrat de bail, une attestation de travail, etc. », déplore Said Tbel. Même constat chez Beyeth Gueck, président de la banque de Solidarité qui dénonce « les nouveaux obstacles et exigences qui empêchent plusieurs d’entre eux de régulariser leur situation et de ne disposer d’aucun document pour pouvoir bénéficier du vaccin ».

Aussi, l’associatif suggère-t-il de « nommer des garants pour les irréguliers et élaborer des listes pour leur vaccination, afin de pouvoir assurer une traçabilité ». Said Taib a, quant à lui, rappelé « la vulnérabilité de ces personnes qui vivent généralement dans des communautés où le virus pourrait se proliférer ». Ainsi, plaide-t-il, le mot d’ordre doit être : « vacciner tout le monde est possible ».

Sujets associés : Santé - Association Marocaine des Droits Humains (AMDH) - Vaccin anti-Covid-19

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

L’attitude de certaines cliniques marocaines choque les Marocains

Devant les conseillers de la 2ᵉ Chambre, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb a été interpellé sur les dérives de certaines cliniques privées. Elles surviennent après...

Chichaoua : il reçoit deux doses à la fois du vaccin anti-Covid

Un individu a déclaré sur les réseaux sociaux avoir reçu deux doses du vaccin anti-Covid à la fois dans un centre de vaccination de Chichaoua. Une enquête a été ouverte pour...

Covid-19 au Maroc : le taux reproduction en dessous de 1

Le ministère de la Santé a indiqué, dimanche dernier que le taux de reproduction du Coronavirus a atteint 0,98 au Maroc, près d’un an après la découverte du premier cas du Covid-19....

Covid-19 : le Maroc espère une immunité collective en mai prochain

Avec le démarrage de la campagne nationale de vaccination anti-Covid-19 qui s’annonce, le ministre de la Santé estime que l’immunité collective contre le virus pourrait être...

Nous vous recommandons

Santé

Enfin une couverture médicale pour les auto-entrepreneurs

La note circulaire sur les dispositions de la loi de finances 2021 publiée par la DGI explique dans le détail les modalités d’application de la couverture médicale des auto-entrepreneurs au Maroc. Il s’agit des droits complémentaires pouvant permettre à...

Une femme positive au covid-19 accouche d’un bébé sain

Une femme âgée de 35 ans et qui a été testée positive au covid-19 a donné naissance a un bébé sain. L’heureux événement a eu lieu au centre hospitalier Al Ghassani de Fès.

La police marocaine enquête sur une mafia de contrebande de botox

Alertée par Interpol, la police marocaine enquête sur une mafia qui importe de façon illicite d’importantes quantités de toxine botulique «  botox  » et les écoule sur le marché sans respecter les règles sanitaires prescrites. Elle s’évertue à mettre fin à...

Les respirateurs 100% marocains opérationnels

Les hôpitaux marocains vont réceptionner un premier lot de 500 unités de respirateurs artificiels, produits localement d’ici la semaine prochaine, selon le ministère de l’Industrie.

Covid-19 : les mesures d’assouplissement seront actualisées chaque deux semaines

Les mesures d’assouplissement adoptées seront actualisées chaque deux semaines, a fait savoir jeudi, le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, mettant l’accent sur la nécessité d’adopter un processus d’allègement graduel et avec...

Association Marocaine des Droits Humains (AMDH)

Grippe saisonnière : le ministère de la Santé incapable de gérer la situation ?

La difficile gestion de la pandémie du coronavirus ne rend pas la tâche facile au ministère de la Santé qui doit déjà faire face également à la grippe saisonnière. Pour preuve, un bon nombre de Marocains ne pourront avoir accès cette année au...

L’AMDH dénonce "l’insouciance totale des autorités", suite au décès d’un migrant à Tanger

La mort tragique d’un migrant survenu suite à une négligence des autorités a provoqué une vague d’indignation sur les réseaux sociaux. Dans un communiqué publié en ligne, l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) a dénoncé "l’insouciance totale des...

Des mineurs marocains maltraités et arrêtés à Melilla

L’Association marocaine des droits humains (AMDH) dénonce le traitement « inhumain et illégal » infligé à une trentaine de mineurs marocains résidant au centre d’accueil de Melilla dans la nuit du 31 décembre 2021 et l’arrestation de quelques-uns. Ces mineurs...

Sebta : une quarantaine de réfugiés yéménites expulsés «  illégalement  », selon l’ AMDH

L’Espagne a expulsé une quarantaine de réfugiés yéménites malgré leur statut de demandeurs d’asile. C’est du moins, la dénonciation formulée lundi, par l’Association marocaine des droits humains (AMDH).

Drame de Melilla : une enquête de la BBC accuse l’Espagne

La chaîne BBC révèle dans un documentaire publié le 1ᵉʳ novembre la responsabilité de l’Espagne dans le drame de Melilla qui avait causé la mort de plus de 20 migrants subsahariens (soudanais pour la plupart) le 24...

Vaccin anti-Covid-19

La CGEM interpelle le ministre de la Santé sur la cherté des tests PCR

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a adressé un courrier au ministre de la Santé, lui notifiant que le coût élevé des tests PCR entrave la réalisation des campagnes de dépistage en...

Maroc : une usine va produire 116 millions de vaccins par an

Le Roi Mohammed VI a présidé, jeudi, dans la province de Benslimane, la cérémonie de lancement des travaux de réalisation d’une usine de fabrication de vaccins anti-COVID-19 et autres vaccins.

En un an, la gestion du Covid-19 au Maroc a été un succès

Depuis l’apparition du premier cas de coronavirus sur son territoire, le Maroc a opté pour les mesures préventives, notamment le confinement, l’acquisition rapide de masques et de respirateurs, et les négociations avec plusieurs laboratoires afin de...

Les Marocains seront-ils plus libres durant le ramadan 2021 ?

Le Ramadan 2021 débutera à la mi-avril, le 12 ou le 13 avril. Les Marocains attendent d’être situés sur une éventuelle levée de certaines restrictions au regard de l’avancée de la campagne de vaccination et du taux de personnes...

Maroc : les cas de contamination au Covid-19 repartent à la hausse

Le Maroc ne sera pas resté longtemps dans la zone verte en termes de contamination au Covid-19. Selon un expert, la propagation du virus est désormais passée au niveau « orange intermédiaire » dans les grandes...