Covid-19 au Maroc : des emplois sauvés grâce aux mesures d’urgence

1er juin 2021 - 08h00 - Ecrit par : A.P

Les mesures d’urgence prises par le Maroc pour lutter contre la propagation du coronavirus, ont eu des impacts positifs en termes de préservation d’emploi. En tout, 71 % des emplois directement menacés par la crise, auraient été sauvegardés, selon la Banque africaine de développement (BAD) et l’Organisation internationale du travail (OIT).

Dans une note d’orientation politique intitulée « Impact de la crise Covid-19 sur l’emploi et les TPME au Maroc », la BAD et l’OIT ont indiqué que les mesures d’urgence anti-Covid ont eu des impacts positifs en matière d’accès au financement, de préservation d’emplois et d’assistance aux entreprises. Selon l’enquête conduite par le Haut-Commissariat au Plan (HCP) sur l’effet du confinement ainsi que celle réalisée par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) durant les premiers mois du confinement, « près de 1,6 million d’emplois étaient considérés comme menacés », rappelle le HCP, ajoutant que 432 000 emplois ont été perdus en 2020 dans le secteur de l’agriculture, forêt et pêche (273 000), des services (107 000 postes), du secteur industriel et de l’artisanat (37 000) et celui des BTP (9 000).

Les aides accordées aux employés en cessation d’activité et déclarés à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) en février 2020 ont permis de « préserver le lien entre les employés et leurs employeurs », souligne la note, précisant que dans le secteur informel, l’aide financière accordée aux ménages a permis de réduire les impacts sur la pauvreté.

Par ailleurs, la mise en œuvre des mesures d’urgence adoptées par le Comité de veille économique (CVE) auraient contribué à atténuer de façon « substantielle » la baisse du PIB. « Le PIB en 2020 a chuté de – 14,6 %, soit une baisse de 17,1 points par rapport à celui de 2019, et la mise en œuvre des mesures devrait atténuer cette baisse et situer le taux de croissance du PIB de 2020 à – 8,1 %, soit une baisse moindre de 10,6 % », soutiennent la BAD et l’OIT, insistant sur le fait que « sans ces mesures, toutes les branches d’activité de l’économie auraient subi une sévère crise de débouchés. Le secteur agricole aurait perdu 15,1 % de sa valeur ajoutée, celui de la pêche 17,6 %, celui des industries alimentaires 18,6 %, et le secteur hébergement-restauration, 27,6 % ».

Initiée par la plateforme entrepreneuriale « Souk At-Tanmia », avec le soutien de la BAD et le financement du Programme de partenariat dano-arabe (DAPP), cette note s’appuie sur les résultats des outils de simulation macroéconomique et de données d’enquêtes portant sur 300 TPME du Maroc.

Tags : Haut Commissariat au Plan (HCP) - PIB - Crise économique - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Etat d’urgence au Maroc

Aller plus loin

Plus de 580 000 emplois perdus au Maroc à cause du Coronavirus

Entre le troisième trimestre de l’année 2019 et celui de 2020, l’économie marocaine a perdu 581 000 postes contre 143 000 postes créés l’année précédente. Ce sont là des chiffres...

Maroc : voici les nouvelles règles de recrutement dans les collectivités locales

Le gouvernement marocain a décidé d’aider les collectivités locales à recruter les meilleurs profils pour leurs hautes fonctions et à rendre les communes compétitives sur le marché...

Maroc : le Covid-19 met en danger 420 000 emplois

En marge de la tenue le 21 mai de la réunion de la Plateforme Gouvernement-CGEM, le président du patronat, Chakib Alj, a plaidé pour plus de visibilité au profit des entreprises...

Maroc : 642 000 emplois créés en un an

Au Maroc, le marché de l’emploi a connu une légère embellie, permettant la création de 642 000 nouveaux postes dans différents secteurs, entre le 3ᵉ trimestre de l’année dernière et...

Nous vous recommandons

Pour l’Espagne, l’Algérie n’a pas les moyens d’arrêter d’exporter du gaz

Le gouvernement espagnol estime que l’Algérie, en tant que troisième fournisseur de gaz en Europe et principal fournisseur de l’Espagne et de l’Italie, ne peut se permettre d’arrêter d’exporter du gaz et de perdre ainsi l’opportunité que lui offre la guerre...

Maroc : des restaurants et hôtels fermés

Sur ordre de la wilaya de la région de Marrakech-Safi, un hôtel a été fermé pour avoir organisé une pool-party, 12 restaurants ont connu le même sort à Agadir. Ces établissements ont foulé aux pieds les mesures sanitaires édictées afin de freiner la...

Officiel : Abdessamad Ezzalzouli a choisi l’Espagne

Le sélectionneur national espagnol, Luis Enrique Martinez, a salué le choix d’Abdessamad Ezzalzouli, la pépite marocaine du FC Barcelone, « de jouer pour l’Espagne » après avoir décliné l’offre du Maroc.

Deux véhicules de luxe marocains volés, interceptés au port de Tarifa

Les gardes civils ont intercepté à l’intérieur du port de Tarifa, deux véhicules haut de gamme volés avec des plaques d’immatriculation marocaine. Les conducteurs ont été arrêtés.

Maroc : une mauvaise surprise à la pompe

Les automobilistes marocains devront s’attendre à une nouvelle hausse du prix de l’essence dans les stations-service en raison de l’inflation importée.

Mondial 2022 : voici la prime que touchera le Maroc s’il est champion du monde

Les Lions de l’Atlas recevront une belle somme de la part de la FIFA s’ils remportent la coupe du monde 2022 qui se déroulera du 21 novembre au 18 décembre 2022 au Qatar.

Reprise imminente des travaux de la gare de Rabat-ville

Après trois ans d’interruption, les travaux de la gare ferroviaire de Rabat-ville devraient reprendre dans les tout prochains jours.

Réouverture des frontières : « Rien n’a changé » à Melilla

La réouverture de la frontière de Melilla avec le Maroc n’a pas encore un impact significatif sur les entreprises de la ville, le trafic de marchandises n’ayant pas encore repris.

Quid des conditions d’entrée et de sortie du Maroc ?

Le Maroc va rouvrir ses frontières aériennes à partir de demain lundi 7 février 2022. Quelles sont les conditions d’entrée et de sortie ?

La galère des Marocains bloqués à l’étranger

De nombreux Marocains se sont retrouvés bloqués dans divers pays à travers le monde après la fermeture des frontières aériennes décidée lundi 29 novembre pour limiter la propagation du nouveau variant...