Covid-19 : le Maroc pas prêt pour la transfusion de plasma

27 août 2020 - 06h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

L’utilisation du plasma des personnes guéries du Covid-19 sur les malades contaminés aurait fait ses preuves dans de nombreux pays. Mais le Maroc semble écarter son utilisation dans le protocole de traitement mis en place.

Certains ont pensé qu’avec la multiplication des cas de contamination et des décès enregistrés au lendemain du déconfinement, le ministère de la Santé verra la transfusion du plasma sous un autre angle. Mais rien du tout. Le Maroc continue de s’accrocher au traitement à base de chloroquine. Pourtant de nombreuses études présentent le recours au plasma comme une alternative crédible et rapide, rapporte Al Massae .

Au nombre des pays qui ont adopté ce type de traitement, se trouvent les États-Unis. C’est un procédé qui permet aux malades d’éliminer plus vite le virus, tout en préservant l’organisme de certains dégâts parfois irréversibles. La méthode a été pratiquée pour la première fois en 1892, dans la lutte contre la diphtérie. Elle a également été utilisée en 1918 contre la grippe espagnole, mais aussi contre d’autres maladies infectieuses comme Ebola ou le SRAS, indique la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Etude - Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Des pastèques contaminées dans les assiettes des Marocains ?

Le groupe du parti socialiste à la Chambre des représentants a adressé une question au ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, au sujet de la présence de pastèques contaminées sur le marché marocain.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.