Recherche

Le Maroc a du mal à exporter ses 26 millions de masques en stock

© Copyright : DR

9 juin 2020 - 09h00 - Economie

Des masques réutilisables fabriqués au Maroc ont du mal à s’écouler, en raison de la faible demande à l’exportation.

Pour lutter contre la pandémie du Covid-19, le Maroc, a confectionné 15 millions de masques, tout en destinant 50 % à l’exportation. Mais désormais les stocks s’accumulent aggravés par les réductions de commandes au plan mondial. Face à cette situation, le ministre de l’Industrie, souhaite relancer l’export du textile, avec pour cibles principales, l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne, rapporte L’Économiste.

En plus des masques, blouses et surblouses, l’État veut relancer les exportations des articles habituels, à savoir les pantalons et chemises, en vue de s’adapter à l’environnement du travail, tout en promettant d’accompagner l’ensemble des industries dans le respect de la protection des citoyens. En attendant, les spécialistes de textile s’inquiètent quant à la baisse de la demande. Pour rappel, leur secteur s’est mobilisé pour la production de près de 35 millions de masques en tissus réutilisables. Les usines ont dû se reconvertir pour alimenter le Maroc et exporter vers les autres pays, confrontés à une pénurie de masques. Mais aujourd’hui, ces usines frôlent la surproduction.

Aussi, des Marocains optent-ils, pour des masques jetables qu’ils n’hésitent pas à réutiliser plutôt comme accessoire et non pas comme mesure barrière tandis que la pandémie du Covid-19 est en régression. Ainsi, plus de 26 millions de masques réutilisables sont actuellement stockés dans les usines marocaines. Ce qui représente une valeur marchande d’environ de 30 millions d’euros à l’export.

Pour aider les professionnels de textile à écouler ces stocks, l’État met en place une commission qui comporte le département de l’Industrie et du Commerce, l’AMDIE et l’Amith. Son rôle est de promouvoir les exportations de masques et autres équipements de protection individuelle (EPI). Concrètement, une plateforme de mise en relation entre industriels marocains et acheteurs internationaux sera lancée.

Cette dernière est chargée d’intensifier la promotion dans les marchés cibles tels que l’Espagne, l’Allemagne et l’Italie, et booster la communication sur la disponibilité des masques au Maroc. Les producteurs espèrent ainsi un retour sur investissement. Encore faut-il affronter la concurrence chinoise. Si la demande en masques médicaux a explosé en pleine épidémie, les stocks asiatiques sont désormais plus accessibles, et les masques marocains sont forcément moins compétitifs que ceux venus de l’Asie, fait observer le même média.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Exportations , Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies , Textile

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact