Covid-19 : plus besoin d’un motif impérieux pour rentrer en France depuis le Maroc ou ailleurs

14 mars 2021 - 16h40 - France - Ecrit par : G.A

En dehors des déplacements depuis ou vers les Antilles, les Français rentrant de l’étranger, le Maroc y compris, ne sont plus obligés de faire valoir des motifs impérieux. Dans un communiqué, le Conseil d’État a indiqué, vendredi, que « l’impact de ces déplacements est mineur sur la propagation de l’épidémie du Covid-19 ».

« Le Conseil d’État indique « qu’exiger un motif impérieux porte une atteinte disproportionnée au droit fondamental qu’a tout Français d’accéder à son pays ». En ce qui concerne l’obligation qui pèse toujours sur les déplacements depuis ou vers les Antilles françaises, le Conseil d’État estime « qu’elle est justifiée par la volonté d’éviter les flux de touristes qui risqueraient d’aggraver la situation sanitaire sur place ». Depuis le 31 janvier, bien de voyageurs en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne étaient interdits d’entrée en France, y compris les Français, sauf s’ils pouvaient faire valoir un motif familial, sanitaire ou professionnel «  impérieux  », rapporte France24.

Jeudi dernier, le ministère français des Affaires étrangères a procédé à l’assouplissement de certaines mesures pour voyager vers et en direction de sept pays hors-Union européenne, dont la Grande-Bretagne, compte tenu de la circulation déjà très forte du variant britannique du Covid-19. La restriction avait engendré des contestations. Il y a un mois, le Collectif des Français d’Amérique du Nord et une dizaine de représentants de Français de l’étranger, à travers une pétition qui citait un article de la Déclaration universelle des droits de l’Homme qui dispose que « toute personne a le droit de revenir dans son pays ».

Selon des données du ministère des Affaires étrangères, quelque 2,5 millions de Français vivent à l’étranger, dont près de la moitié en Europe et 20 % aux Amériques. Au Maroc, même s’ils sont près de 53 800 à être inscrits sur les registres consulaires en 2020, on estime à plus de 80 000 le nombre de ressortissants français établis au Maroc. Un chiffre en constante augmentation, puisque c’est la communauté étrangère la plus importante dans le Royaume.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

La France pense à un « certificat sanitaire digital » pour la fluidité des passagers aériens

Le ministre français délégué, chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a déclaré vendredi sur RMC, qu’il est favorable à la mise en place d’un « certificat sanitaire...

La France ferme ses frontières avec le Maroc « sauf motif impérieux »

La France va fermer ses frontières dès dimanche aux passagers des pays extérieurs à l’Union européenne dont le Maroc « sauf motif impérieux ». Cette mesure intervient afin...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Maria, la sage-femme miraculée qui a aidé à accoucher pendant le séisme

Une sage-femme a aidé des femmes à accoucher au milieu du puissant et dévastateur séisme survenu le 8 septembre au Maroc qui a fait près de 3000 morts, plus de 5000 blessés et détruit des milliers de maisons.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.