Maroc : Crash d’un avion militaire à Sidi Slimane

17 août 2015 - 20h23 - Maroc - Ecrit par : J.L

Un avion militaire marocain se serait écrasé peu de temps après son décollage de la base aérienne militaire de Dar Bel Amri, à une quinzaine de kilomètres de Sidi Slimane, à l’ouest du Maroc.

Le pilote de l’avion s’en serait sorti avec de légères blessures. Les raisons du crash sont encore inconnues, d’après plusieurs sources.

Le dernier crash d’un avion militaire au Maroc remonte à 2011. Un colonel de l’armée de l’Air marocaine essayait d’atterrir à l’aéroport de la base militaire de Meknès, quand son appareil, un avion de chasse F5, s’était écrasé.

La même année, un avion militaire Hercule C-130 des Forces Armées Royales (FAR) s’était écrasé dans une région montagneuse, non loin de Guelmim, faisant 80 morts.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Défense - Armement - Guelmim - Sidi Slimane - Forces Armées Royales (FAR)

Aller plus loin

Maroc : Les raisons du crash du Mirage F1

Les Forces Armées Royales (FAR) ont confirmé le crash de l’avion de chasse Mirage F1, survenu lundi à six kilomètres au sud de la base aérienne de Sidi Slimane, a annoncé le...

Crash d’un hélicoptère de la Gendarmerie Royale

Le crash d’un hélicoptère de la Gendarmerie Royale a causé la mort de deux personnes dans la nuit de mardi à mercredi dernier.

Crash d’un avion de chasse F5 à Meknès

Un colonel de l’armée de l’Air marocaine est mort mardi, dans le crash d’un avion de chasse F5, alors qu’il essayait d’atterrir à l’aéroport de la base militaire de Meknès.

Le Maroc perd un F16 et son pilote au Yémen

Le Maroc a perdu dimanche soir l’un de ses avions de combat F-16 au Yémen, où il participait aux opérations militaires de la coalition arabe menées contre les rebelles...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc modernise ses Forces royales air avec des nouveaux hélicoptères

Les Forces royales air devraient bientôt recevoir de nouveaux hélicoptères H135M commandés auprès du constructeur européen Airbus Helicopters.

Zones industrielles militaires : les grands projets du Maroc

Le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense robuste. Il dévoile sa stratégie axée sur la création de zones industrielles.

Le Maroc équipe ses avions F-16 d’un blindage de pointe

Le Maroc a acquis un blindage de pointe auprès de la société américaine L3Harris Technologies spécialisée dans le matériel militaire de surveillance, les armes à énergie dirigée, la guerre électronique, pour ses avions F-16.

Maroc : le chantier de maintenance des aéronefs militaires s’accélère

Le Maroc s’active pour la mise en place d’un écosystème d’industries dédiées à la maintenance d’avions militaires. Un projet qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’accélération industrielle.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

Port d’armes : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le gouvernement fait du contrôle des armes à feu une priorité. Dans ce sens, il a adopté un projet de loi pour répondre aux défis actuels et aux mutations sociales et technologiques. Ce projet est déjà sur la table du Parlement.

Armée marocaine : budget record et capacités renforcées

Le budget du ministère marocain de la Défense atteint le niveau record de 124,7 milliards de dirhams (12,2 milliards de dollars). Et, les Forces armées royales (FAR) prévoient de conclure des accords records pour renforcer leurs capacités.

Maroc : bonne nouvelle pour le personnel de la santé militaire

Au Maroc, le gouvernement a décidé de revaloriser les primes de risque attribuées au personnel de la santé militaire bénéficiant du statut de salariés des Forces armées royales (FAR).

Vaste remue-ménage au sein de l’armée marocaine

Le roi Mohammed VI, chef suprême et chef d’État-major des Forces armées royales (FAR), a procédé à vaste remaniement. Des généraux et colonels-majors appartenant aux FAR et à la gendarmerie ont été mis à la retraite.