Recherche

On en sait un peu plus sur le crime odieux de Larache

© Copyright : DR

1er décembre 2019 - 14h40 - Société

Le couple accusé d’avoir commis un homicide à Larache a fini par faire son mea culpa. Les habitants de la localité, frustrés et toujours en état de choc, appellent la justice à sévir.

Accusation de trahison, jalousie... Le couple avait des motifs précis pour commettre cet infanticide. Si le père a décidé d’assassiner son fils c’est parce qu’il croyait fermement qu’il n’est pas le sien mais le fruit d’une relation extraconjugale de son ex-femme, rapporte le journal Assabah. Sa femme, elle, voulait rompre le lien avec l’ex-femme de son mari.

Selon le récit des familles, la femme a posé un guet-apens à l’enfant. Après l’école, elle l’a emmené dans une chambre, l’a déshabillé avant de le plonger dans une baignoire. Le père, à son tour, s’est chargé d’étouffer le garçon. Celui-ci meurt sur le coup.

La suite ? Les deux époux ont égorgé l’enfant et découpé son corps en morceaux. Certaines parties du corps ont été jetées dans une décharge au quartier Hay Al Manar 3 tandis que la tête et d’autres membres ont été soigneusement cachés dans le réfrigérateur du domicile familial, précise-t-on.

Le couple a avoué avoir assassiné l’enfant. Et, le juge d’instruction près la cour d’appel de Tanger poursuit les deux pour homicide volontaire avec guet-apens, infanticide, violence et mutilation de la dépouille. La première audience coïncidant avec les funérailles de l’enfant, les habitants de Larache ont organisé une marche de solidarité. A cette occasion, ils ont appelé la justice à infliger une lourde sanction aux deux criminels.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact