Dakhla et Mahbas, deux des sites choisis pour l’exercice militaire African Lion 2021

11 mars 2021 - 19h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

Dans le cadre de l’exercice militaire « African Lion 2021 », prévu pour se tenir du 7 au 18 juin prochain au Maroc, plus précisément dans les provinces du sud, plus de 5 000 militaires du Maroc, des États-Unis, de la Tunisie et du Sénégal se préparent activement. Selon la revue des FAR, des « planificateurs de l’armée américaine et des Forces Armées Royales feront pendant deux semaines, des réunions et des visites sur le terrain.

La revue des FAR a également indiqué qu’une « équipe du module CIMIC (actions civilo-militaires) s’est déplacée vers les villes de Tafraout et de Dakhla pour choisir l’emplacement idéal qui va abriter l’hôpital de campagne, prévu lors de l’exercice AL21 » alors que « d’autres planificateurs se sont rendus vers la région de Tifnit, TanTan, et Mahbes afin de définir les sites qui abriteront les manœuvres terrestres et aéroportées ainsi que les opérations de lutte contre les organisations terroristes ».

Elle souligne que « des manœuvres de grande envergure sont prévues, notamment terrestres (FTX), aéroportées (A-FTX), maritimes (MTX), Forces Spéciales, (CVEO), aériennes (ATX), actions civilo-militaires (CIMIC), exercice (NRBC) et de simulation (CPX) ». Ce qui se prépare est « l’un des exercices interalliés les plus importants dans le monde », rapporte article19.ma.

Selon la même source, le choix de Dakhla et Mahbas pour le déroulement d’une partie de l’exercice militaire African Lion confirme la reconnaissance par Washington de la marocanité du Sahara. Pour le général Mark Jackson, commandant adjoint des Forces américaines en Europe du Sud et en Afrique, ces opérations restent essentielles pour toutes les unités qui y participent. « Ce que nous faisons en Afrique est important. Non seulement nous renforçons l’état de préparation des unités tactiques en déployant des forces à des milliers de kilomètres à travers l’océan Atlantique et en répétant des opérations conjointes sophistiquées dans tous les domaines, mais nous améliorons également les bases solides de l’amitié entre le Maroc et les États-Unis avec une coalition de partenaires et d’alliés ».

Sujets associés : États-Unis - Maritime - Défense - Armement - Dakhla - Forces Armées Royales (FAR)

Aller plus loin

"African Lion 2020" est annulé

Les manœuvres militaires "African Lion 2020", initialement prévues du 23 mars au 3 avril 2020, ont été officiellement annulées, pour cause de coronavirus.

Coopération militaire : le Maroc et les États-Unis en discussions pour un transfert de technologies

La coopération militaire entre le Maroc et États-Unis d’Amérique préoccupe les deux pays. C’est dans ce cadre que s’inscrit la visite de travail de trois jours à Rabat, du...

Les États-Unis forment les militaires marocains à l’utilisation des missiles antichar TOW2A

L’École royale des Blindés (ERB) des Forces armées royales (FAR) à Meknès a organisé une série de formations sur les missiles anti-char TOW2A au profit des militaires marocains....

Coopération militaire : exercices entre le Maroc et les Etats-Unis

Le Maroc et les États-Unis participent depuis le début de cette semaine au lightning handshake, un exercice maritime bilatéral. Cette manœuvre qui se déroule entre le groupe...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

La normalisation des relations avec le Maroc booste les exportations d’armes israéliennes

Depuis la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, les exportations d’armes israéliennes ne cessent d’augmenter. Une hausse de 30 % a été enregistrée l’année dernière grâce, notamment, au Maroc.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Vaste remue-ménage au sein de l’armée marocaine

Le roi Mohammed VI, chef suprême et chef d’État-major des Forces armées royales (FAR), a procédé à vaste remaniement. Des généraux et colonels-majors appartenant aux FAR et à la gendarmerie ont été mis à la retraite.

Sortie imminente du premier véhicule militaire 100% marocain

Les choses se précisent pour la sortie du premier véhicule blindé 100 % marocain destiné aux Forces armées royales (FAR). Rendez-vous à la 5ᵉ édition des Journées de l’industrie, Industry Meeting Days.

Quatre dirigeants du Polisario tués par un drone marocain

Au moins quatre dirigeants du front du Polisario ont été tués par un drone des Forces armées royales (FAR) dans la zone tampon.

Il y a 50 ans, des avions de chasse marocains tentaient d’assassiner Hassan II

Le 16 août restera une date mémorable pour les Marocains. Il y a 50 ans, trois avions de combat de l’armée de l’air marocaine tentaient d’assassiner le roi Hassan II qui rentrait à Rabat après un voyage officiel en France.

Budget record pour l’armée marocaine

Le Maroc va allouer près de 12,1 milliards de dollars au ministère de la Défense en 2024. Ce montant servira entre autres à l’acquisition d’armes et d’équipements militaires.

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

Un voilier coulé par des orques près de Tanger

Alors qu’il naviguait au large des côtes marocaines, un voilier a été attaqué à plusieurs reprises par une meute d’orques dans le détroit du Gibraltar. Face à la furie des cétacés, le navire a coulé près de l’entrée du port de Tanger-Med.