Coopération militaire : le Maroc et les États-Unis en discussions pour un transfert de technologies

17 janvier 2021 - 14h20 - Maroc - Ecrit par : J.K

La coopération militaire entre le Maroc et États-Unis d’Amérique préoccupe les deux pays. C’est dans ce cadre que s’inscrit la visite de travail de trois jours à Rabat, du Sous-Secrétaire à la Défense US chargé des Affaires politiques, Anthony Tata, à la tête d’une importante délégation militaire.

Au cœur des échanges entre Anthony Tata et le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, chargé de l’Administration de la Défense nationale, Abdeltif Loudyi, la formation des cadres, l’échange d’expertise et l’organisation d’exercices conjoints d’envergure, sans oublier la tenue régulière et en alternance de réunions du Comité consultatif de défense.

Le Maroc a saisi cette occasion pour exprimer sa volonté de promouvoir des industries militaires sur son sol et une coopération au niveau africain dans ce domaine, ce qui permettra le transfert de l’expertise américaine et des technologies pionnières vers le Royaume, indique un communiqué de l’État-Major Général des Forces Armées Royales (FAR). Abdelhamid Harfi, expert en affaires militaires, interrogé par Hespress, met particulièrement l’accent sur le développement des avions de combat F16 au Maroc, pour devenir le chasseur F16V, sur la base d’un énorme accord avec les États-Unis.

Par ailleurs, la flotte marocaine de F16 des Forces Royales Air (FRA) sera toute de standard Viper, l’un des modèles les plus performants du célèbre chasseur américain. Si un nouvel escadron F16 est fabriqué dans les usines de Lockheed Martin sur le sol américain, il sera modernisé directement par les ingénieurs marocains au Royaume. Selon Abdelhamid Harfi, ce transfert de technologie viendra compléter les acquis du royaume comme c’est déjà le cas dans le domaine de l’industrie aéronautique militaire où, les avions F5 ont déjà été développés en partenariat avec des sociétés israéliennes à Meknès, tout comme l’avion Mirage 1, en partenariat avec la France et la Belgique.

Vu que le coût de développement du matériel militaire à l’étranger est élevé par rapport à son développement chez soi, « le partenariat avec l’Amérique dans ce domaine se développera davantage de manière à mettre à jour le matériel militaire local, avec une tendance à la coopération entre les deux pays pour fabriquer des équipements militaires destinés au marché africain à partir du Maroc », conclut Abdelhamid Harfi.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Coopération - États-Unis - Défense - Armement - Aéronautique - Formation

Aller plus loin

Exercice militaire conjoint Maroc-France

Le porte-hélicoptères amphibie (PHA) Dixmude et la frégate marocaine Mohamed V se sont essayés à un exercice bilatéral au large des côtes marocaines. Le 12 octobre 2020 a été...

Forces Royales Air : le Maroc reçoit bientôt 24 nouveaux chasseurs F-16 Viper

Le Maroc recevra prochainement 24 nouveaux chasseurs F-16 Viper. Le ministère américain de la Défense a confirmé vendredi le démarrage de la fabrication de ces appareils dits...

Le Maroc va recevoir des drones de combat américains

Le Pentagone a autorisé la vente de nouveaux équipements militaires à l’armée de l’air marocaine. Il s’agit des systèmes de contrôle de drones destinés à la fabrication et la...

Le FBI et la CIA remercient le Maroc

Le Federal Bureau of Investigation (FBI) et l’Agence de renseignement américaine (CIA) ont adressé des messages de félicitations et de gratitude à la Direction générale de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que d’un patrouilleur hauturier destiné à la Marine Royale Marocaine.

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.

Le Maroc modernise ses Forces royales air avec des nouveaux hélicoptères

Les Forces royales air devraient bientôt recevoir de nouveaux hélicoptères H135M commandés auprès du constructeur européen Airbus Helicopters.

La stratégie du Maroc pour s’imposer dans la sous-traitance aéronautique

Depuis 25 ans, le Maroc travaille à s’imposer dans la sous-traitance aéronautique mondiale. Quelle stratégie a-t-il défini pour atteindre son objectif ?

Les avions F-35, un rêve inaccessible pour le Maroc ?

Plusieurs médias marocains et israéliens ont annoncé l’acquisition « imminente » par le Maroc des avions de combat américains F-35. Selon le Forum Far-Maroc, il ne s’agit en réalité que d’une rumeur « infondée ».

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

L’École 1337 élue 3ᵉ meilleure au monde

L’école « 1337 » de l’Université Mohammed VI Polytechnique, spécialisée dans la formation gratuite en programmation, fait partie des trois meilleures au monde.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.