Le Maroc, fidèle du char américain Abrams

22 mars 2021 - 18h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le Maroc investit depuis quelques années dans la modernisation et le renforcement de son armée. Avec l’appui des États-Unis, son partenaire privilégié et fournisseur de matériel militaire par excellence, le royaume a acquis plusieurs modèles de chars de dernière génération Abrams.

En 2012, le royaume avait acquis auprès des États-Unis, pour plus d’un milliard de dollars, une flotte de 222 chars blindés M1 Abrams, un modèle utilisé par l’armée américaine pour combattre en Irak ou en Afghanistan. Cinq ans plus tard, en 2017, l’Agence américaine de coopération en matière de défense et de sécurité (DSCA) a approuvé une autre demande d’achat du Maroc de 162 autres chars de modèle Abrams M1A2 pour 1,25 milliard de dollars. En tout, le royaume dispose aujourd’hui d’une flotte de 384 chars Abrams de différents modèles, rapporte El Español.

Dans le cadre de la politique de mise à niveau de son armée, le gouvernement marocain a annoncé en octobre qu’il investirait 12 millions de dollars pour commander la toute dernière version des Abrams, le M1A2 SEPv3. Les Forces armées royales marocaines recevront un lot de ce matériel courant 2021, et un second lot au premier trimestre 2022. Selon General Dynamics, le fabricant des Abrams, cette version comprend un système de tir multifonctions, des munitions améliorées de 120 mm, un écosystème de télécommunications et d’autres technologies de pointe.

Le M1A2 SEPv3, long de 9,77 m avec une largeur de 3,7 m et une hauteur de 2,4 m, a une vitesse maximale de 68 kilomètres à l’heure, une autonomie de 425 kilomètres et pèse 66,8 tonnes. Outre le Maroc et les États-Unis, l’Abrams a été acquis par les armées de l’Arabie saoudite, du Koweït, de l’Irak, de l’Égypte et de l’Australie.

Sujets associés : États-Unis - Défense - Armement

Aller plus loin

Exercice aéronaval conjoint entre le Maroc et les États-Unis

La Marine royale marocaine et l’USS Eisenhower des États-Unis ont initié un exercice aéronaval conjoint afin de renforcer la confiance et l’expertise dans la région stratégique...

Les États-Unis forment les militaires marocains à l’utilisation des missiles antichar TOW2A

L’École royale des Blindés (ERB) des Forces armées royales (FAR) à Meknès a organisé une série de formations sur les missiles anti-char TOW2A au profit des militaires marocains....

Un haut responsable américain attendu au Maroc

Joey Hood, secrétaire d’État-adjoint américain aux Affaires du Proche-Orient par intérim, se rendra dans les tout prochains jours au Maroc dans le cadre d’une tournée régionale...

Le Maroc veut renforcer sa coopération militaire avec les Etats-Unis

Une rencontre de haut niveau s’est déroulée, mardi à Rabat, entre Abdeltif Loudyi, ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé de l’Administration de la Défense...

Ces articles devraient vous intéresser :

Port d’armes : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le gouvernement fait du contrôle des armes à feu une priorité. Dans ce sens, il a adopté un projet de loi pour répondre aux défis actuels et aux mutations sociales et technologiques. Ce projet est déjà sur la table du Parlement.

Les militaires marocains s’imprègnent des capacités technologiques de l’armée israélienne

Les militaires marocains participant à la Conférence internationale Innovation et Défense organisée en Israël ont été entretenus sur les nouvelles capacités technologiques de l’armée israélienne.

Le Maroc modernise ses Forces royales air avec des nouveaux hélicoptères

Les Forces royales air devraient bientôt recevoir de nouveaux hélicoptères H135M commandés auprès du constructeur européen Airbus Helicopters.

Les F-16 Viper de Lockheed Martin bientôt en action au Maroc

Les 25 avions de combat américains F-16 VIPER fabriqués par le groupe américain Lockheed Martin sont en passe d’être livrés au Maroc.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Le Maroc établit une nouvelle zone militaire au Nord

Le Maroc va se doter d’une nouvelle zone militaire dans le nord du pays. De quoi quadriller davantage le territoire national.

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que d’un patrouilleur hauturier destiné à la Marine Royale Marocaine.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Zones industrielles militaires : les grands projets du Maroc

Le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense robuste. Il dévoile sa stratégie axée sur la création de zones industrielles.