Le Danemark ordonne l’expulsion d’Abdelali « Crabman » Achahbi

6 février 2022 - 18h20 - Monde - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Danemark vient de rejeter la demande d’asile de l’activiste marocain, Abdelali Achahbi, dit « Crabman », connu pour ses satires politiques contre la monarchie marocaine sur YouTube. Les autorités du pays lui ont également notifié son expulsion immédiate.

Achahbi, 35 ans, est un artiste et programmeur de formation qui vit au Danemark depuis 2010. Après le printemps arabe, Achahbi est devenu le co-fondateur d’un mouvement républicain promu par des Marocains résidant à l’étranger. À ce titre, il a commencé par critiquer la politique marocaine et ses acteurs sur sa page Facebook suivie par plus de 120 000 abonnés, selon ses dires, ainsi que sur sa page YouTube créée en 2019 qui compterait 30 200 abonnés.

« Au Maroc, nous avons une monarchie absolue, vous ne pouvez pas critiquer le roi », explique-t-il à Noticias de Alava, depuis Herning, sa ville de résidence, déplorant les violations des droits de l’homme au Maroc, et notamment la liberté d’expression.

À lire : Le Danemark expulse un Marocain condamné pour terrorisme

« Craban » affirme avoir reçu des menaces de la part des autorités marocaines. Dans sa demande d’asile, il indique qu’il a été menacé par des cyber-agents marocains et aurait fait l’objet d’une campagne de diffamation activée par Hani abu Zaid, qui serait, selon lui, un proche du ministère marocain des Affaires étrangères. Ce dernier l’aurait accusé d’être un homosexuel, un acte puni au Maroc, et lui aurait souligné que la satire sur le monarque est passible de prison.

À lire : La Cour européenne valide l’expulsion d’un Marocain par la France

Malgré ces preuves, les autorités danoises de l’immigration ont rejeté sa demande d’asile il y a deux mois, relevant qu’il avait quitté le Maroc sans difficulté, que sa demande d’asile date de 2020 et que ses « activités » sur les réseaux sociaux ne sont pas si menaçantes au point qu’il risque un emprisonnement s’il retourne dans son pays. Ce sont des « suppositions », ont tranché les autorités danoises. « Je me sens abandonné. Je suis bien intégré dans la société danoise, je crois en ses valeurs. Je ne suis pas musulman, je n’ai aucune valeur en commun avec l’État marocain », déplore Achahbi.

Sujets associés : Expulsion - Danemark

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

La Cour européenne valide l’expulsion d’un Marocain par la France

La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a jugé que la France n’a pas violé la Convention européenne des droits de l’Homme en refusant d’accorder l’asile à un Marocain qui en...

La justice espagnole ordonne l’expulsion de militants du Hirak

Jamal Mohamed Mouna et Jawhari, deux militants issus du Hirak du Rif poursuivis par le Maroc, ont embarqué il y a quelques jours à bord d’un bateau de fortune pour rejoindre le...

Vendée : un Marocain évite de peu son expulsion au Maroc

La justice a condamné un Marocain de 25 ans résidant à Saint-Gilles-Croix-de-Vie à 14 mois de prison ferme pour trafic de cannabis et de cocaïne. Il a été conduit en maison d’arrêt à...

Besançon : menacé d’expulsion, un Marocain retrouve enfin le sourire

Ahmed, un Marocain menacé d’expulsion et Florence, une Française avec qui il s’est marié en janvier 2020 ont enfin retrouvé le sourire après une grève de la faim entamée le 20...

Nous vous recommandons

Expulsion

L’Espagne a commencé l’expulsion des immigrants illégaux marocains

Les autorités espagnoles ont démarré l’expulsion des centaines d’immigrants illégaux marocains, suite aux négociations avec le Maroc. Cela se passe au moment où les deux pays sont encore en pourparlers avancés, en attente de conclusion avec le sommet...

France : mobilisation autour d’une famille marocaine menacée d’expulsion

Sous le coup d’une expulsion, une famille marocaine a reçu le soutien d’associations et de politiques de Cherbourg-en-Cotentin (Manche).

Le Maroc refuse d’accueillir Hassan Iquioussen, en annulant le laissez-passer

Le Maroc n’a pas encore donné son accord permettant à l’imam Hassan Iquioussen d’être accueilli sur son territoire. Le laissez-passer consulaire délivré dans ce sens a été suspendu mardi soir.

Un Marocain handicapé en passe d’être expulsé de Belgique

Un jeune Marocain est sur le point d’être expulsé parce que les autorités belges refusent de lui renouveler sa carte de résidence. C’est la consternation au sein de la communauté qui a formé un comité pour le...

Visas et immigration : voici la nouvelle suggestion de l’Europe au Maroc

L’Europe, veut le plus tôt possible renvoyer les immigrés clandestins au Maroc, bien qu’elle ait toujours grand besoin de migrants. Et, pour trouver une issue convenable à tous, elle propose au Maroc un partenariat « mutuellement bénéfique...

Danemark

Joueurs marocains comparés à des singes : une chaine danoise s’excuse

Après un commentaire jugé raciste sur la relation qu’entretiennent les joueurs marocains avec leur mère lors de la coupe du monde, une chaîne de télévision danoise a présenté ses excuses.

Quand la drogue passe par des fruits et légumes exotiques

Maroc-Espagne-Turquie, ainsi que les ports d’Anvers et du Havre, tout comme l’aéroport de Zaventem, ce sont les circuits empruntés par une bande de trafiquants pour convoyer en Belgique du cannabis, de la cocaïne et de l’héroïne, en les dissimulant...

Renforcement des mesures anti-dumping sur les importations de l’insuline

Le Maroc renforce ses mesures anti-dumping en ce qui concerne les exportations danoises de l’insuline vers le Maroc. Après près d’un an d’enquêtes, le laboratoire Sothema a obtenu satisfaction auprès du Ministère de l’Industrie, du commerce, de...

Un Marocain "dangereux" chef de gang international arrêté à Dubaï (vidéo)

Les services de sécurité de l’émirat ont annoncé, vendredi 5 juin 2020, l’arrestation du Danois Amir Faten Mekki originaire du Maroc, dans son lieu de résidence dans un quartier de Dubaï, mercredi dernier.

Suède : de violentes émeutes après l’incendie d’un Coran

La manifestation contre l’incendie d’un Coran par le leader d’un parti d’extrême-droite en Suède s’est muée en violentes émeutes. Des heurts ont également éclaté entre émeutiers et policiers.