Coronavirus au Maroc : alerte pour le déficit budgétaire

22 mai 2020 - 16h30 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Maroc pourrait enregistrer un déficit budgétaire dû à la crise de la pandémie du covid-19. Les principales institutions financières du royaume donnent l’alerte sur ce risque qui peut faire grimper les taux d’intérêts.

Les impacts du coronavirus risquent de conduire le Maroc à un déficit budgétaire. Les principales institutions financières tirent la sonnette d’alarme, rapporte L’Économiste qui fait observer que l’ampleur de l’impact du covid-19 sera connue à travers la loi de finances rectificative. L’Économiste "anticipe un déficit budgétaire à 7,5 % du PIB" en se basant sur les projections de CFG Bank. Mais, le journal précise qu’il faut pour ce faire, un investissement public de 70 milliards de dirhams et une mobilisation de 12 milliards de dirhams au titre des nouveaux mécanismes de financement par le gouvernement. A cela s’ajoute une réalisation de 3 milliards de dirhams de recettes de privatisation. La même source avertit que si les prévisions de recettes ne sont pas au rendez-vous, les choses pourraient être plus compliquées pour les finances publiques.

Pour combler le déficit, "le Trésor pourrait accélérer ses levées sur le marché domestique, avec le risque de faire monter les taux". Et "si l’activité du Trésor devait entraîner une hausse des taux, la Banque centrale pourrait déployer de nouvelles mesures pour la contenir", souligne le quotidien. "Bank Al-Maghrib pourrait également procéder à des rachats massifs de titres de dettes auprès des acteurs financiers, sur les marchés secondaires des bons du Trésor et des obligations d’entreprise". Cela permettra aux investisseurs institutionnels d’augmenter leurs souscriptions dans le marché primaire.

Pour le journal, "un loyer de l’argent compétitif sera nécessaire pour soutenir la relance". Or, il se fait que les statuts de la Banque centrale ne lui permettent pas ce type d’opérations, fait-il observer, tout en rappelant l’article 69 des statuts de Bank Al-Maghrib qui fixe les prérogatives de la Banque en la matière.

Sujets associés : Bank Al-Maghrib (BAM) - Déficit - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : le déficit atteint 7,6% du PIB (82,4 milliards de dirhams)

Le ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration a indiqué qu’à fin décembre 2020, la Loi de finances rectificative (LFR) a révélé un déficit budgétaire de...

Bank Al Maghrib ne lâchera pas le dirham

La monnaie marocaine a perdu 3,5 % par rapport au panier de cotation depuis qu’elle a connu sa chute au début du mois de mars. En cas de forte baisse, un recours à la ligne de...

Bank Al-Maghrib rassure

Le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri, assure que son institution dispose de réserves en devises suffisantes pour couvrir plus de 5 mois d’importations de biens...

Comment le dirham se porte face à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,67% par rapport à l’euro et s’est déprécié de 0,21% vis-à-vis du dollar au cours de la période allant du 03 au 09 septembre 2020. C’est ce qu’indiquent les...

Nous vous recommandons

Bank Al-Maghrib (BAM)

Voici ce que vaut le dirham face à l’euro et au dollar

La devises marocaine s’est appréciée de 0,87% face à l’euro et s’est dépréciée de 0,48% par rapport au dollar au cours de la période allant du 17 au 23 septembre 2020, relève Bank Al-Maghrib (BAM).

La clôture des comptes divise banques et clients

La Direction de la supervision bancaire de Bank Al-Maghrib (BAM) a fait le point des actions menées en 2019, notamment les réclamations portant sur la clôture des comptes. Il ressort que 596 réclamations émanant de clients des établissements de crédit en...

Les crédits bancaires en forte augmentation

Les dernières statistiques de Bank Al Maghrib (BAM) indiquent que le rythme de progression des crédits bancaires s’est accéléré au septième mois de l’année passant de 5,6% pour s’établir à 5,8 % à fin juillet, ce qui porte l’encours global à 946,11 milliards de...

Le dirham stable face à l’euro et au dollar

La devise marocaine est restée quasiment stable face à l’euro et au dollar américain, au cours de la période allant du 14 au 20 avril 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Le dirham poursuit sa baisse face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,10 % face à l’euro et de 0,47 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 15 au 21 décembre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Déficit

Le Maroc est incapable d’aider les banques en cas de besoin, selon Fitch

Les notations de défaut des émetteurs à long terme en devises étrangères et locales de trois banques marocaines ont été revues à la baisse par Fitch Ratings. Les notations passent à "BB" avec une perspective plus ou moins...

Maroc- Algérie : Les échanges commerciaux continuent

Les relations entre les deux « pays frères », le Maroc et l’Algérie, n’ont jamais été un long fleuve tranquille et depuis quelques mois, elles se sont encore endurcies avec l’éternelle question du Sahara. Mais ce différend a-t-il empêché les échanges...

Le détail de la situation économique du Maroc en 2020 (Rapport)

Le wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, a présenté samedi au Roi Mohammed VI, le rapport annuel de la Banque Centrale sur la situation économique, monétaire et financière du royaume au titre de l’exercice 2020. L’année 2020 a été essentiellement...

Maroc : forte chute des investissements étrangers

Le flux des investissements directs étrangers (IDE) au Maroc enregistré à la fin de juillet 2020 a connu un repli de 21,5% par rapport à l’année dernière. Selon l’office des changes, il se chiffre à 9,02 milliards de dirhams et s’explique par une baisse des...

Maroc : aggravation du déficit commercial

Les échanges extérieurs ont enregistré un déficit commercial de 209 milliards de dirhams au titre de l’année 2019. L’information est donnée par le rapport d’activités de l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) du...

Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Un journal espagnol encense le roi du Maroc

La gestion du coronavirus au Maroc et les efforts du roi Mohammed VI ont été saluées par le journal espagnol El Mundo.

Coronavirus : 50 morts recensés en 24 h au Maroc

Le Maroc a recensé 50 morts dus au coronavirus ces dernières 24 heures. Depuis le début de la pandémie, 6 370 personnes ont succombé au Covid-19 dans le Royaume.

Covid-19 : où est le vaccin 100% marocain ?

Le ministre de la Santé avait promis en novembre 2020 que le Maroc produira son vaccin contre le Covid 19. À l’heure où tous les pays du monde se procurent les vaccins des firmes asiatiques et belges et que le Maroc peine à sécuriser ses stocks, on...

Maroc : retour du couvre-feu

Les Marocains doivent s’armer davantage de patience pour faire face à la série de mesures que compte prendre le gouvernement pour lutter contre la propagation de la pandémie du nouveau Coronavirus (Covid-19). Ainsi à compter du 23 juillet, de 23h à 4h30,...

Une majorité de Marocaines victimes de violence

Plus de la moitié des Marocaines âgées entre 15 et 74 ans ont été victimes de violences. C’est ce qu’a indiqué le président du Conseil économique social et environnemental (CESE), Ahmed Reda Chami.