Maroc : baisse du déficit budgétaire à fin 2021

16 avril 2022 - 11h20 - Economie - Ecrit par : A.T

À fin 2021, le déficit budgétaire du Maroc devrait baisser à 6,7 % du produit intérieur brut (PIB), grâce à la bonne tenue des impôts indirects, selon la Banque mondiale.

Dans son récent rapport sur la situation économique au Royaume, l’institution financière a indiqué que « le déficit budgétaire devrait se réduire progressivement, permettant au ratio dette/PIB de se stabiliser à moyen terme ».

De 2022 à 2024, le déficit budgétaire devrait continuer à se réduire, du fait du redressement des recettes fiscales et de la modération des dépenses publiques, permettant au ratio dette/PIB de se stabiliser puis de baisser, prévoit-on.

A lire : Maroc : déficit budgétaire de 5,9 % du PIB en 2022

Les besoins bruts de financement du Trésor devraient également se stabiliser d’ici 2024 et atteindre en moyenne 16,5 % du PIB par an, contre 20,1 % du PIB en 2020.

En revanche, le déficit du compte courant devrait enregistrer une hausse à 3,7 % du PIB, la reprise des importations faisant plus que compenser la bonne performance des exportations manufacturières et des envois de fonds de la part des Marocains du monde, note le rapport.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Banque mondiale - PIB - Déficit

Aller plus loin

Maroc : déficit budgétaire de 5,9 % du PIB en 2022

Le PLF 2022 table sur un déficit budgétaire de près de 72,6 milliards de dirhams (MMDH), soit 5,9 % du produit intérieur brut (PIB).

Le Maroc réussit à faire baisser son déficit budgétaire

À fin octobre dernier, le déficit budgétaire du Maroc s’est allégé, s’établissant à 25,1 milliards DH contre 47 milliards de DH un an auparavant, selon la situation des charges...

Maroc : le déficit budgétaire reste constant en ces temps de Covid

Le déficit budgétaire enregistré à fin février 2021 au Maroc est de 12,6 milliards de DH, soit presque le déficit obtenu en février 2020 et n’ayant pas subi les impacts de la...

Banque mondiale : une croissance de 3,2 % attendue au Maroc en 2022

L’économie marocaine devrait croître de 3,2 % en 2022 contre une croissance de 5,3 % enregistrée l’année dernière, selon la Banque mondiale.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc va recourir au FMI pour renforcer ses réserves de change

Face à la détérioration de sa position extérieure, le Maroc sollicitera le soutien du Fonds monétaire international (FMI) pour renforcer ses réserves de change, selon Fitch Solutions.

Mondial 2030 : le vrai décollage économique pour le Maroc ?

L’organisation de la coupe du monde 2030 par le Maroc, le Portugal et l’Espagne, aura certainement un impact significatif sur le Produit intérieur brut (PIB) du Maroc qui pourrait se situer entre 3 et 5 %, affirme Zaki Lahbabi, DG de Transatlas Sport...

Croissance : le Maroc surpasse l’Algérie et la Tunisie

Après « une douloureuse récession du secteur agricole victime d’une sécheresse historique », le Maroc devrait avoir une croissance économique de 3,2 % cette année, contre +1,3 % l’année dernière, et légèrement au-dessus de la moyenne (3 %) de la région...

Le Maroc conserve sa note "BB+" avec une "perspective stable"

Fitch Ratings, agence américaine de notation, a maintenu la note de la dette à long terme en devises du Maroc à BB+ avec une « perspective stable ».

Le sport, pilier de l’économie marocaine

Au Maroc, le sport est un secteur d’activité très rentable et qui contribue significativement au PIB.

La Banque mondiale accorde un prêt pour le Nord-Est du Maroc

Un accord de prêt d’un montant de 236,7 millions d’euros a été signé lundi par la ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui et le Directeur du Département Maghreb et Malte au Bureau régional du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord...

Croissance économique du Maroc : voici les chiffres de la Banque mondiale

L’économie marocaine devrait croître de 2,5 % cette année avant d’enregistrer 3,3 % en 2024, selon les derniers chiffres publiés par la Banque mondiale. Ces chiffres sont principalement dus à la résilience du secteur du tourisme et de l’industrie...

L’économie marocaine dopée par les MRE

Le dernier rapport de la Banque mondiale sur les migrations et le développement indique que 20 % des transferts d’argent de la région MENA proviennent des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Investissement privé au Maroc : la banque mondiale sonne l’alarme

L’investissement privé est en chute libre au Maroc. C’est du moins ce que révèle la banque mondiale dans son nouveau rapport de suivi de l’économie marocaine.

Fitch confirme la notation « BB+ » du Maroc avec des perspectives stables

Fitch Ratings a confirmé le 4 novembre la note de défaut des émetteurs en devises étrangères à long terme du Maroc à « BB+ » avec une perspective stable. L’agence américaine de notation s’attend par ailleurs à un resserrement monétaire de la part de...