Un député marocain condamné pour débauche

24 novembre 2023 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Rabat a condamné le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires et deux jeunes femmes à différentes peines de prison pour notamment incitation à la débauche et non dénonciation d’un crime.

Le verdict est tombé jeudi. Le député Yassine Radi a écopé d’un an de prison ferme et d’une amende de 5 000 dirhams pour aménagement d’un lieu dédié à la débauche, non-assistance à personne en danger, dissimulation de preuves et insulte envers la brigade judiciaire, fait savoir le quotidien arabophone Assabah. Son ami homme d’affaires s’est vu infliger une peine de quatre ans de prison ferme, et un dédommagement de 200 000 dirhams au profit de la victime pour incitation à la débauche et blessures ayant conduit à un handicap permanent. Quant aux deux jeunes femmes poursuivies dans le cadre de la même affaire, la chambre criminelle près la Cour d’appel de Rabat a condamné l’une – amie de la victime – à huit mois de prison pour faux témoignage et incitation à la débauche, tandis que l’autre, une serveuse de café, a écopé de quatre mois de prison avec sursis, pour non dénonciation d’un crime.

À lire :Un député marocain poursuivi pour débauche

L’affaire remonte à mai 2023. Une jeune femme a été poussée depuis le balcon du premier étage d’une villa du député lors d’une soirée privée à Rabat. Elle s’en est sortie avec de graves blessures. Après l’incident, elle a été conduite à l’hôpital Cheikh Zaid par son amie. Elle sera ensuite transférée au Centre hospitalier universitaire Ibn Sina. La jeune femme s’est fracturée la colonne vertébrale et se déplace depuis en fauteuil roulant. Alors que les accusés tentaient « d’étouffer l’affaire en promettant à la victime de s’occuper de ses frais d’hospitalisation » et en lui proposant une somme d’argent, sa mère a porté l’affaire devant la justice. Une enquête sera ouverte, mais les principaux accusés ont désespérément tenté de dissimuler les preuves de cet incident. Un coup qui ne leur réussira pas. Les analyses techniques sur leurs téléphones les ont trahis.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Union Constitutionnelle - Prison - Yassine Radi

Aller plus loin

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle...

Maroc : le député de Nador condamné à cinq ans de prison

Le député de Nador, Mohamed Aberchane, membre de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), a été condamné mercredi par la chambre criminelle chargée des crimes financiers...

Maroc : un député en prison pour escroquerie

Le député du parti de l’Istiqlal, Saleh Oughbal, vient d’être condamné par contumace par le tribunal de première instance de Sidi Slimane à une peine de cinq ans de prison ferme...

Des ennuis judiciaires pour le député Yassine Radi

Après deux semaines de détention à la prison d’Al Arjat, le député Yassine Radi, impliqué dans une affaire de tentative de meurtre, a été présenté mercredi devant le juge...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.