Maroc : le député de Nador condamné à cinq ans de prison

8 février 2024 - 16h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Le député de Nador, Mohamed Aberchane, membre de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), a été condamné mercredi par la chambre criminelle chargée des crimes financiers près la cour d’appel de Fès à cinq ans de prison ferme et au versement d’une amende de 100 000 dirhams.

L’élu de la Chambre des représentants a été condamné pour faux et usage de faux (falsification de documents officiels), participation à la construction d’un lotissement résidentiel sans autorisation préalable et participation à la construction sans permis, rapporte H24info.

À lire : Maroc : un député en prison pour escroquerie

Le premier vice-président de la commune rurale d’Iaazzanene dans la province de Nador), également impliqué dans ce dossier, a été quant à lui condamné à un an de prison ferme et au versement d’une amende de 10 000 dirhams pour complicité. Le deuxième vice-président de ladite commune a écopé des mêmes peines pour les mêmes chefs d’inculpation.

À lire : Scandale à Fès : Député, élus et fonctionnaires impliqués dans une énorme fraude

Le procès du député de Nador s’est ouvert en mai dernier, après que le juge d’instruction près la cour d’appel a décidé de le poursuivre, ainsi que son fils et des vice-présidents de la commune d’Iaazzanene. Avant leur condamnation, les mis en cause étaient en liberté provisoire après avoir payé des cautions allant de 100 000 dirhams à 250 000 dirhams.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Nador - Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) - Prison

Aller plus loin

Maroc : un député en prison pour escroquerie

Le député du parti de l’Istiqlal, Saleh Oughbal, vient d’être condamné par contumace par le tribunal de première instance de Sidi Slimane à une peine de cinq ans de prison ferme...

Scandale à Fès : Député, élus et fonctionnaires impliqués dans une énorme fraude

À Fès, un député, des élus et des fonctionnaires se retrouvent dans le collimateur de la justice, pour fraude dans une vente aux enchères de voitures saisies à la fourrière...

Un député marocain condamné pour débauche

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Rabat a condamné le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires et deux jeunes...

De hauts responsables marocains condamnés

Poursuivis pour dilapidation de fonds publics et participation à la falsification de documents publics et leur utilisation, des anciens responsables occupant des postes de haut...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

Les députés marocains s’intéressent aux autoroutes

Une mission d’information dédiée aux autoroutes devrait être bientôt créée. Les groupes de la majorité et l’Union socialiste des forces populaires (USFP) n’attendent que le feu vert du bureau de la Chambre des représentants.