Détournement de fonds : lourde peine pour l’ex-président de commune au Maroc

11 janvier 2024 - 16h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

L’ancien président de la commune de Mechraâ Bel Ksiri, dans la province de Sidi Kacem, vient d’être condamné à une peine de deux ans de prison ferme et au versement d’une amende de 10 000 dirhams pour « falsification, détournement de fonds et dilapidation de deniers publics ».

« L’ancien président de la commune de Mechraâ Bel Ksiri, Mohamed Kassouss, a été condamné à deux ans de prison et à une amende de 10 000 dirhams, et le fonctionnaire complice s’est vu infliger une peine de deux ans de réclusion criminelle, dont une année avec sursis, et au versement d’une amende de 10 000 dirhams », rapporte Al Akhbar, précisant que cette décision rendue lundi dernier par la chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat fait suite à une plainte déposée par le président actuel de la commune, Mhamed Laassal.

À lire : Rabat : un ancien président de commune dans de sales draps

Mohamed Kassouss est notamment accusé de « falsification d’un rapport adressé au ministère de l’Intérieur, au sujet d’un excédent budgétaire de la commune, en ayant mentionné un montant de 2 870 000 dirhams, au lieu de 3 300 000 dirhams, validé lors d’une session du conseil de la commune » et de « manœuvres frauduleuses pour influencer le processus de passation ou d’exécution des marchés publics lancés par la commune, au cours [de son] mandat ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Sidi Kacem - Prison

Aller plus loin

Rabat : un ancien président de commune dans de sales draps

Un ancien président de commune, son fils ainsi que trois gendarmes et quatre aux individus (deux fonctionnaires et deux agriculteurs)., ont été déférés mardi devant le procureur...

Détournement de 150 millions de dirhams à Agadir : la justice rend son verdict

Pas de situation atténuante pour « la dame de fer » du Souss, principale mise en cause dans une affaire de détournement et d’abus de confiance. Elle a écopé d’une lourde peine...

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement...

De hauts responsables marocains condamnés

Poursuivis pour dilapidation de fonds publics et participation à la falsification de documents publics et leur utilisation, des anciens responsables occupant des postes de haut...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Corruption : des élus locaux pris la main dans le sac

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, tente d’en finir avec la corruption et la dilapidation de deniers publics. Dans son viseur, une trentaine de présidents de commune et de grand élus dont il a transféré les dossiers devant l’agent judiciaire...

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.