Détournement de 150 millions de dirhams à Agadir : la justice rend son verdict

7 octobre 2023 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Pas de situation atténuante pour « la dame de fer » du Souss, principale mise en cause dans une affaire de détournement et d’abus de confiance. Elle a écopé d’une lourde peine par la chambre criminelle de la Cour d’appel de Rabat chargée des crimes financiers.

Le verdict est tombé : la chambre criminelle de la Cour d’appel de Rabat chargée des crimes financiers a condamné la principale mise en cause dans l’affaire des détournements, de falsification, d’escroquerie, de faux et usage de faux et d’abus de confiance dans un grand groupe d’investissement dans le Souss, à cinq ans de prison ferme. Celle que l’on surnomme la « dame de fer » du Souss, est accusée d’avoir détourné 150 millions de dirhams. Outre la peine de prison, obligation lui a été faite de verser aux plaignants la somme de 140 millions de dirhams, font savoir les quotidiens arabophones Assabah et Al Akhbar.

À lire : Le plus célèbre notaire de Fès en prison

Les requêtes de la défense de « la dame de fer » pour lui accorder la liberté provisoire en raison de son état de santé se sont heurtées au refus de la chambre criminelle de la Cour d’appel de Rabat. Également impliqué dans cette affaire, un notaire a écopé d’une peine de deux ans et demi et d’une amende de 50 000 dirhams. Il doit également verser à la partie civile une somme de trois millions de dirhams. Les 46 actes qu’il a établis ont été purement et simplement annulés.

À lire :Maroc : une notaire arnaqueuse en prison

La « dame de fer » avait écopé de cinq ans de prison ferme en première instance, le 9 novembre 2021. Une peine aggravée par la cour d’appel d’Agadir. Celle-ci l’avait condamnée à 10 ans de réclusion criminelle. De quoi pousser les avocats de la mise en cause à faire appel. À son tour, la Cour de cassation a annulé le verdict rendu à Agadir en matière criminelle en renvoyant le procès et les parties devant la cour d’appel de Rabat. La mise en cause a toujours clamé son innocence. Elle a assuré qu’il s’agit d’une « affaire de vengeance ». Des allégations contredites par les avocats de la partie civile. Celles-ci avaient précisé à la cour que l’accusée avait cédé à ses fils plusieurs biens immobiliers et transféré illégalement des sommes d’argent importantes à l’étranger.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Rabat - Prison

Aller plus loin

Maroc : il s’envole avec 6 millions de dirhams et s’enfuit en Turquie

À Marrakech, un individu est visé par plusieurs plaintes après avoir escroqué les commerçants, agriculteurs, chauffeurs de camions et fournisseurs de fruits et légumes.

Le dirham baisse face à l’euro

Le dirham marocain s’est déprécié de 0,98% vis-à-vis de l’euro et s’est apprécié de 0,73% face au dollar américain au cours de la période du 09 au 15 novembre, selon Bank...

Affaire Hedi : le policier reste en prison

La chambre de l’instruction de la cour d’appel d’Aix-en-Provence a prononcé, jeudi 3 août, le maintien en détention provisoire du policier de la brigade anticriminalité (BAC),...

Maroc : Cinq ans de prison pour un juge corrompu

La cour d’appel de Rabat a considéré que la peine de cinq ans de prison infligée au juge de Beni Mellal et à un intermédiaire, poursuivis pour corruption et chantage, était...

Ces articles devraient vous intéresser :

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...