Un député marocain poursuivi pour débauche

6 septembre 2023 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Première audience devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat ce mercredi. Le député Yassine Radi est désormais poursuivi pour débauche, dissimulation de preuves, entrave à la justice et fausses déclarations, fait savoir le quotidien Assabah. Se basant sur les résultats de l’enquête, le juge d’instruction a abandonné l’accusation de tentative d’homicide. L’élu UC est également poursuivi pour non-assistance à personne en danger. Son ami homme d’affaires est désormais, lui, poursuivi pour agression préméditée ayant conduit à un handicap, l’accusation de tentative d’homicide étant abandonnée. Il est aussi poursuivi pour incitation à la débauche. Les deux jeunes femmes et le gardien sont, eux aussi, poursuivis pour le même motif. Trois des cinq individus sont poursuivis en état d’arrestation en raison de la gravité des faits qui leur sont reprochés.

À lire : Des ennuis judiciaires pour le député Yassine Radi

L’affaire remonte à mai 2023. Une jeune femme a été poussée depuis le balcon du premier étage d’une villa du député lors d’une soirée privée à Rabat. Elle s’en est sortie avec de graves blessures. Après l’incident, elle a été conduite à l’hôpital Cheikh Zaid par son amie. La jeune femme s’est fracturée la colonne vertébrale et se déplace depuis en fauteuil roulant. Alors que les accusés tentaient « d’étouffer l’affaire en promettant à la victime de s’occuper de ses frais d’hospitalisation » et en lui proposant une somme d’argent, sa mère a porté l’affaire devant la justice. Une enquête sera ouverte, mais les principaux accusés ont désespérément tenté de dissimuler les preuves de cet incident. Vaine tentative. Les analyses techniques sur leurs téléphones les ont trahis.

À lire :Un député marocain en prison pour une sombre affaire de tentative de meurtre

Pour le moment, Yassine Radi conserve son siège au Parlement. L’issue du procès déterminera s’il y a lieu de déclarer, ou pas, le siège du député vacant.

Sujets associés : Droits et Justice - Union Constitutionnelle - Yassine Radi

Aller plus loin

Un député marocain condamné pour débauche

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Rabat a condamné le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires et deux jeunes...

Corruption au Maroc : un ancien député condamné à 9 ans de prison

L’ancien député et maire de Had Soualem, Zine El Abidine El Howass, surnommé « Moul 17 milliards », a vu sa peine initiale de 7 ans de prison s’alourdir à 9 ans en appel en...

Un député marocain en prison pour crimes financiers

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca chargée des crimes financiers a rendu son verdict dans l’affaire de dilapidation et de détournement de fonds publics...

Maroc : scandale financier à Sidi Allal Bahraoui

Le député Rahhou El Hilaa, du Parti Authenticité et modernité (PAM), ainsi que 24 autres accusés, sont poursuivis pour dilapidation de fonds de la commune de Sidi Allal...

Ces articles devraient vous intéresser :

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.