Maroc : scandale financier à Sidi Allal Bahraoui

6 septembre 2023 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le député Rahhou El Hilaa, du Parti Authenticité et modernité (PAM), ainsi que 24 autres accusés, sont poursuivis pour dilapidation de fonds de la commune de Sidi Allal Bahraoui, dans la province de Khemisset. Leur procès s’est ouvert lundi à la cour d’appel chargée des crimes financiers à Rabat.

L’élu du PAM, Rahhou El Hilaa, est poursuivi pour avoir bénéficié des marchés de la commune avec sa société. Parmi les autres accusés, on trouve l’ancien président de la commune, des architectes, des directeurs de sociétés et de bureaux d’études, des techniciens et des fonctionnaires municipaux, rapporte le quotidien Al Akhbar.

Les accusés ont été poursuivis par le substitut du procureur du roi chargé des crimes financiers à la suite d’une enquête diligentée par la brigade régionale de gendarmerie royale, laquelle a révélé des soupçons de dilapidation de deniers publics, notamment dans le cadre de marchés relatifs au programme de réhabilitation urbaine de la ville de Sidi Allal Bahraoui, d’un budget de 70 millions de dirhams dont 41 millions financés par le Fonds d’équipement communal (FEC).

À lire : De hauts responsables du PJD devant la justice pour « dilapidation des deniers publics »

Des dysfonctionnements ont été notés par la cour des comptes dans la gestion des projets de ce programme. L’institution a relevé de la manipulation des marchés, l’absence d’un système de contrôle interne et du non recours à la concurrence dans l’étude technique relative aux travaux d’aménagement de la chaussée et des espaces verts d’un tronçon de la RN 6. Un groupement d’architectes a été recruté pour réaliser cette étude et faire le suivi des travaux moyennant 368 650,80 dirhams.

La commune a aussi confié la réalisation de l’étude technique et le suivi des travaux d’aménagement de route, de trottoirs, d’espaces verts, d’assainissement et d’éclairage public d’un autre tronçon à un bureau d’études moyennant 449 760,80 dirhams. La cour des comptes a également relevé des manquements dans ce marché.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Rabat - Parti Authenticité et Modernité (PAM)

Aller plus loin

Un élu du PPS écope de trois ans de prison pour dilapidation de deniers publics

La chambre des crimes financiers de la cour d’appel de Casablanca a condamné Abdessamed Khannani, député du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et président de la commune de...

Maroc : des responsables poursuivis pour dilapidation de l’argent public

La chambre criminelle près la cour d’appel de Marrakech chargée des crimes financiers est sur le point d’ouvrir le procès d’une dizaine de responsables de la province...

Meknès : quatre fonctionnaires en prison pour dilapidation de deniers publics

Quatre fonctionnaires accusés de malversations financières à Meknès, ont été condamnés mardi par la cour d’appel de la ville à un an de prison dont 4 mois avec sursis.

De hauts responsables du PJD devant la justice pour « dilapidation des deniers publics »

Des responsables du Parti de la Justice et du Développement (PJD) font depuis quelques jours, l’objet d’une procédure judiciaire. Des sources locales à Marrakech affirment que...

Ces articles devraient vous intéresser :

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.