Drame de Tanger : à peine ouvert, le procès reporté au 24 mars prochain

11 mars 2021 - 07h20 - Maroc - Ecrit par : I.L

Le procès du propriétaire de l’usine AM Fashion dans laquelle 28 ouvriers sont décédés s’est ouvert ce mercredi 10 mars à Tanger et a été reporté au 24 mars prochain. Première personne à comparaître, le mis en cause a fait une demande de report de l’audience pour des raisons de santé.

Poursuivi pour « homicides involontaires », « blessures involontaires » et « violations du Code du travail », Adil B. a demandé via son avocat ce report pour lui permettre de se faire soigner avant d’entamer la procédure d’investigation. Le juge a approuvé la requête de l’avocat de l’accusé qui continuera à recevoir des soins en prison.

Comme ligne de défense, l’avocat avance que son client « souffre de problèmes de santé à la suite de son sauvetage in extremis de la noyade au sous-sol de son usine, en plus du choc de la mort de ses 28 employés  ».

Pour rappel, le parquet avait donné des instructions pour qu’il soit interpellé dès son réveil du coma et une enquête avait été ouverte contre lui et toutes les personnes impliquées dans ce drame.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Tanger - Procès - Décès

Aller plus loin

Nouvelles révélations sur le drame de l’atelier textile de Tanger

Les enquêtes diligentées pour comprendre les circonstances du drame qui a tué 24 employés d’un atelier de textile clandestin révèle chaque jour des faits qui incriminent...

Un Algérien se tranche la gorge à Tanger

Un ressortissant algérien a tenté de mettre fin à sa vie, jeudi dernier, dans son appartement à Tanger, en se taillant les veines de son cou à l’aide d’une lame de rasoir.

Bientôt deux nouvelles zones industrielles à Tanger

Deux nouvelles zones industrielles destinées aux activités informelles seront bientôt lancées à Tanger. Un projet qui intervient suite au drame survenu dans un atelier...

Tanger : le procès du propriétaire de l’atelier de textile clandestin démarre le 20 mai

Le 20 mai prochain, le propriétaire de l’atelier de textile qui a vu mourir 28 des ouvriers qui y travaillaient, sera fixé sur son sort. Le juge d’instruction près le tribunal...

Ces articles devraient vous intéresser :

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Suite au violent séisme, peut-on voyager au Maroc ?

Le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre a fait près de 3000 morts, plus de 5600 blessés et causé d’énormes dégâts matériels dans plusieurs régions, principalement rurales. Peut-on se rendre au Maroc après la catastrophe ?

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Décès de Moncef El Haddaoui, le Maroc perd un grand footballeur

Moncef El Haddaoui, ancienne gloire du football marocain, s’est éteint lundi à l’âge de 59 ans, selon une annonce faite par la Fédération royale marocaine de football (FRMF) qui a également partagé ses condoléances par le biais d’un communiqué officiel.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Le pilote Laurent Lichtleuchter décède tragiquement au Maroc

Laurent Lichtleuchter, double vainqueur en tant que copilote dans la catégorie T2 du Rallye Dakar, est décédé lors de la quatrième étape du Morocco Desert Challenge à la suite d’un accident dramatique.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Décès de Hamidou Laanigri, un pilier de l’armée marocaine

Hamidou Laanigri, général de corps de division, est décédé ce dimanche 10 septembre à Rabat, à l’âge de 84 ans.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.