Agadir : le procès de la « mendiante au 4x4 » reporté

21 mars 2021 - 09h20 - Maroc - Ecrit par : J.K

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le procès de la fausse mendiante apparue récemment dans une vidéo à bord d’une voiture de luxe dans la capitale de Souss est une fois encore reporté. Ce renvoi qui est le troisième, est prévu pour le 25 mars.

Deux raisons expliquent cette décision du tribunal de première instance de la ville d’Agadir. D’abord la tenue de l’audience à distance par ces temps de pandémie n’a pu se tenir, à cause d’une panne technique. Et puis, ce report va permettre la convocation des déclarants.

Il est reproché à la mise en cause, qui est poursuivie en état d’arrestation, de s’être adonnée à la mendicité pour faire face à ses difficultés financières, en usant de mensonges. Parfois cachée sous un voile intégral ou une djelaba, elle déplaçait son véhicule loin de sa maison, laissant les siens croire qu’elle partait travailler.

La « mendiante », qui est propriétaire d’un 4X4, serait native de la ville de Salé en 1979, résidant dans un quartier au nord d’Agadir où elle fait des études jusqu’au secondaire.

Émigrée en Italie dans le cadre du regroupement familial, et mère de trois enfants, elle est devenue veuve suite au décès de son mari dans un accident de la circulation. Pour faire face à ses charges familiales, elle s’est lancée dans le commerce et les affaires, avant d’être mise à mal par la crise sanitaire et la fermeture des frontières.

Sujets associés : Agadir - Droits et Justice - Procès - Mendicité

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : elle louait son bébé à un professionnel de la mendicité

Deux individus, une jeune femme et un jeune homme, ont été interpellés samedi et traduits devant le parquet général de Rabat, pour leur implication présumée dans une affaire de...

Maroc : la mendiante roulait en 4x4 dernier cri

C’est à Ait Aourir, à une dizaine de kilomètres d’Agadir que la mendiante au riche patrimoine a été interpellée vendredi dernier. Roulant en 4x4 flambant neuf, l’arnaqueuse était...

Marrakech fait la chasse aux mendiants

Les services de police de la wilaya de la sûreté de Marrakech en coordination avec les éléments de la brigade chargée de la sécurité de la place Jemaa El Fna ont interpellé des...

Maroc : jusqu’à 300 dirhams par jour pour des mendiants professionnels

Phénomène remontant aux temps immémoriaux, la mendicité prend de jour en jour de l’altitude. "Pas de sot métier" dit on, aujourd’hui, dans la société marocaine, la mendicité est...

Nous vous recommandons

Agadir

Échanges commerciaux : le Maroc privilégie la mer

Le mode de transport le plus utilisé dans le royaume est le mode maritime avec 91,4 millions de tonnes (MT), soit 96,3% des échanges généraux effectués avec le reste du monde. C’est ce qui ressort du rapport annuel de l’Office des changes sur le commerce...

Abdellatif Hammouchi fait pression sur les policiers

Le Directeur général de la Sûreté nationale, Abdellatif Hammouchi, également DGST, affiche sa détermination à lutter contre la corruption dans la police. Deux policiers ont été interpellés en l’espace deux jours, l’un à Salé, l’autre à...

Entrepreneuriat : le gouvernement prévoit 3milliards DH pour soutenir les jeunes

Le gouvernement marocain a annoncé qu’un budget de 3 milliards DH sera alloué aux initiatives d’emploi et d’entreprenariat au titre de l’année 2022.

Belle prise de la police près d’Agadir

Des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) ont permis au service préfectoral de la police judiciaire d’Agadir de faire échec, vendredi, à une tentative de trafic de 1,1 tonne de chira. La cargaison se...

Agadir attend impatiemment les touristes

Les professionnels du tourisme à Agadir ont échangé autour des stratégies à adopter pour relever le secteur de la chute provoquée par la pandémie du coronavirus. Une rencontre présidée par la ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de...

Droits et Justice

90 mères avec 92 enfants dans les prisons marocaines

Au Maroc, quelque 90 mères sont incarcérées avec leurs enfants. Ce chiffre a été révélé aux députés par le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi, interpelé sur la situation carcérale des femmes et des enfants dans les prisons au...

L’Espagne s’explique sur les retours de mineurs au Maroc

Les autorités espagnoles ont tenté mardi de justifier leur décision de rapatrier au Maroc les quelque 800 mineurs arrivés en masse à Ceuta en mai dernier. Plusieurs organisations de défense des droits de l’Homme ont demandé la suspension de ces...

Contrat de travail à durée déterminée : quand faut-il licencier ?

La procédure de licenciement dans un contrat de travail à durée déterminée est décriée en raison de quelques difficultés de compréhension. Des spécialistes du domaine ont clarifié les conditions de rupture de ce type de contrat avec les activités saisonnières...

Badr Hari condamné à payer 50 000 euros

Badr Hari a été condamné par le tribunal de Gand en Belgique au paiement de 50  000  euros de dommages-intérêts au profit de l’organisation de kickboxing Enfusion. Le kickboxeur marocain a été reconnu coupable de rupture de...

France : le procès d’un MRE, impliqué dans un drame de la route, s’ouvre ce lundi

Alors qu’Ali conduisait retrait du Maroc le 1ᵉʳ septembre dernier, un drame de la route survint à hauteur d’Arudy dans le bois du Bager, faisant deux morts, et un blessé grave. Le procès du Lourdais s’ouvre ce lundi au tribunal de...

Procès

Des gendarmes marocains devant la justice

24 gendarmes, dont des colonels, sont poursuivis pour leur implication dans une affaire de blanchiment d’argent. Leur procès s’est ouvert devant le tribunal de première instance de Rabat, ainsi que les tribunaux de Fès, de Casablanca et de...

La dure vie de Yasmina battue à mort et jetée dans une poubelle à Paris

Yasmina, 37 ans, a connu le malheur de croiser le chemin de Ludovic L., un homme qui a fait de sa vie un enfer avant de l’assassiner et de jeter son corps dans une poubelle à Paris en juillet 2017. Le procès de l’homme se...

Fusillade du café « La Crème » à Marrakech : peines de mort confirmées pour deux Néerlandais

La chambre criminelle de la cour d’appel de Marrakech a confirmé les peines de mort prononcées à l’encontre des auteurs de la fusillade de « La Crème » à Marrakech. Les deux Néerlandais G.E et J.G avaient été condamnés à la peine capitale pour leur rôle dans...

Le Maroc s’explique sur l’expulsion d’un avocat belge

Les autorités marocaines se sont prononcées mardi, sur l’interdiction d’accès au territoire l’avocat belge Christophe Marchand. Selon le communiqué de la Délégation interministérielle des droits de l’homme, c’est une décision souveraine, prise conformément aux...

Du nouveau dans l’affaire de la fusillade du café « La Crème » à Marrakech

Le procès des mis en cause dans l’affaire de la fusillade du café "La Crème" à Marrakech a été reporté au 22 décembre prochain. Ainsi en a décidé la cour d’appel de la ville ocre.

Mendicité

Rabat : une caméra cachée envoie deux personnes en prison

Le quartier de l’océan à Rabat est au cœur d’une affaire de sextape, d’exploitation et de mendicité. La victime est une femme âgée de 85 ans, exploitée par sa femme de ménage et l’amant de cette dernière.

Maroc : elle louait son bébé à un professionnel de la mendicité

Deux individus, une jeune femme et un jeune homme, ont été interpellés samedi et traduits devant le parquet général de Rabat, pour leur implication présumée dans une affaire de traite d’êtres humains, enlèvement d’un bébé à des fins de mendicité, et mise en...

Maroc : jusqu’à 300 dirhams par jour pour des mendiants professionnels

Phénomène remontant aux temps immémoriaux, la mendicité prend de jour en jour de l’altitude. "Pas de sot métier" dit on, aujourd’hui, dans la société marocaine, la mendicité est devenue, pour certains, une...

Casablanca : une femme arrêtée pour avoir mendié avec une poupée

Les services de police de Casablanca ont arrêté une femme qui utilisait une poupée pour mendier. Elle faisait croire aux passants qu’il s’agissait de son bébé.

Des Marocains bloqués à l’étranger appellent à l’aide

En raison de la crise sanitaire, le Maroc a décidé de stopper temporairement ses liaisons avec une quarantaine de pays, sans pour autant penser au rapatriement de ses ressortissants bloqués dans ces pays. Actuellement, c’est une vraie misère que vivent...