Drogue, armes et 14 arrestations dans le sud du Maroc (Laâyoune)

29 juin 2020 - 22h30 - Maroc - Ecrit par : I.L

14 individus, dont un Mauritanien et un Sénégalais, ont été interpellés à Lâayoune. Il leur est reproché leurs liens avec un réseau criminel s’activant dans le trafic international de drogues et de psychotropes et détention d’armes à feu.

L’opération mise en place par le service préfectoral en collaboration avec les éléments de la Gendarmerie Royale et les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) a permis de saisir une kalachnikov et 66 balles, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN. A cela s’ajoutent un fusil de chasse, 114 cartouches et 216 plaquettes de drogues d’un poids total d’environ 5,8 tonnes de résine de cannabis.

Quant aux opérations de perquisitions et de ratissage, elles ont également permis de saisir chez les suspects des armes blanches de différents calibres, une bombe de gaz lacrymogène, une paire de jumelles, deux téléphones satellitaires.

Par ailleurs, un dispositif de géolocalisation, une fausse plaque d’immatriculation et trois véhicules 4×4, et des sommes d’argent en devises nationale et internationale soupçonnées de provenir du trafic international de drogues ont été également saisis.

Interpellés, les prévenus ont été soumis à une enquête préliminaire sous la supervision du parquet compétent afin d’élucider les tenants et aboutissants de cette affaire criminelle et de déterminer le niveau d’implication de chacun d’eux,

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Laayoune - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Photos - Arrestation

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Abdellatif Hammouchi donne des nouvelles priorités à la police en 2023

Afin de réussir sa mission en 2023, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a défini de nouvelles priorités qui ont été dévoilées, jeudi, lors de la réunion organisée au siège de l’institution.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Dispositif exceptionnel pour le nouvel an au Maroc

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’active pour garantir la sécurité des Marocains à l’occasion du nouvel an 2023. D’ores et déjà, il a été procédé à la mise en place d’un dispositif de sécurité spécial.

Cinq nouvelles nominations à la DGSN

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi, a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein des services centraux de la Direction des Ressources humaines.