El Habib Choubani : "Mawazine doit disparaitre !"

1er mars 2012 - 12h39 - Maroc - Ecrit par : J.L

Mawazine est le festival de l’Etat parce qu’il est organisé par Maroc Cultures, association présidée par Mounir Majidi, lui même secrétaire particulier du Roi Mohammed VI, a déclaré mardi le ministre chargé des Relations avec le parlement et la société civile, El Habib Choubani.

Ce festival ne peut rester hors de la logique de bonne gouvernance et du contrôle, a estimé El Habib Choubani dans une interview accordée au quotidien Akhbar Al Yaoum.

El Habib Choubani doute également que le fait qu’une association bénéficiant de deniers publics en millions de dirhams pour l’organisation d’un festival, dans un pays où le chômage explose et où les habitants de régions éloignées ont encore du mal à se chauffer et avoir accès au pain et aux médicaments, soit compatible avec les règles de bonne gouvernance.

Si le parti de l’Etat a cessé d’exister, explique le ministre qui fait référence au Parti Authenticité et Modernité (PAM), le festival de l’Etat doit lui aussi disparaître.

Le festival Mawazine, prévu à Rabat du 18 au 26 mai prochains, recevra cette année quelques unes des plus grandes stars de la chanson, dont Mariah Carey, Lenny Kravitz, Jimmy Cliff, Khaled et Gloria Gaynor.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Musique - Festival - Rabat - Concert - Festival Mawazine 2024 - Parti Authenticité et Modernité (PAM) - Mounir Majidi - Elhabib Choubani - Ministère chargé des Relations avec le parlement et la société civile

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : hammams fermés, SPA ouverts, le grand paradoxe

La décision du ministère de l’Intérieur de fermer les hammams trois jours par semaine aura des conséquences négatives sur les employés du secteur, a alerté Fatima Zahra Bata, la députée du Parti de la justice et du développement (PJD).

Le Marrakech du Rire n’aura pas lieu cette année, voici pourquoi

Après un 10ᵉ anniversaire époustouflant, le Marrakech du rire fait une nouvelle pause. Jamel Debbouze et sa bande ne seront pas au rendez-vous cette année, selon le communiqué des organisateurs.

Saâd Lamjarred et Ghita El Alaki se marient le 17 novembre au Maroc

Après Paris, le chanteur marocain Saâd Lamjarred et Ghita El Alaki, vont organiser leur mariage au Maroc le 17 novembre prochain. Une cérémonie à laquelle seront conviés sa famille, des fans et amis marocains.

TikTok menacé de suspension au Maroc ?

Hanan Atrakin, députée du Parti de l’Authenticité et de la Modernité (PAM), appelle à l’interdiction de TikTok et d’autres applications de réseaux sociaux au Maroc, afin de protéger leurs utilisateurs, notamment les mineurs.

Dominique Strauss-Khan et son épouse radieux à Marrakech

Habitué du festival international du film de Marrakech, l’ancien directeur général du FMI Dominique Strauss-Khan accompagné de son épouse Myriam L’Aouffir, a marqué de sa présence la cérémonie d’ouverture de la 19ᵉ édition. Le couple a affiché un...

Réforme du Code pénal au Maroc : un ancien prédicateur salafiste à la rescousse

L’ancien prédicateur salafiste, Abdelwahab Rafiki, plus connu sous le nom d’Abou Hafs, est dorénavant conseiller du ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, selon une source proche du ministère.

"YouTube", l’autre source de revenus des artistes marocains

De nombreux artistes marocains se tournent vers la plateforme YouTube qui est devenu un moyen pour eux de gagner de l’argent et d’éviter la marginalisation.

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi en deuil

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi vient d’annoncer une triste nouvelle dans un message publié sur les réseaux sociaux.

Flou autour des circonstances du décès de Cheikha Tsunami

La chanteuse Cheikha Tsunami, grande icône du Chaâbi, s’est éteinte mardi 17 octobre à l’Hôpital militaire de Rabat, à l’âge de 45 ans. Les circonstances de son décès restent floues.

Saad Lamjarred sanctionné par Youtube ?

Le chanteur marocain Saad Lamjarred explique les raisons qui seraient derrière la baisse inquiétante du nombre de vues de ses chansons sur la plateforme YouTube.