El Hajeb : soupçonné d’avoir abusé de ses élèves, un enseignant en détention préventive

18 avril 2021 - 12h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Un enseignant sexagénaire en service dans une école située dans une commune près d’El Hajeb a été placé en détention préventive par un juge d’instruction près de la cour d’appel de Meknès. Il est soupçonné d’avoir abusé sexuellement de quatre de ses élèves.

L’arrestation de cet enseignant de français en service dans une école située dans la commune de Bourzouine près d’El Hajeb a eu lieu le 10 avril dernier, rapporte Al Massae. Elle faisait suite aux plaintes que les familles des victimes avaient déposées contre cet homme marié et père de deux enfants auprès de la gendarmerie d’El Hajeb. Certaines élèves avaient confié à leurs parents qu’ils avaient été victimes d’abus sexuels de la part de leur enseignant.

Après son interpellation, le mis en cause a été soumis à un interrogatoire puis déféré devant le juge d’instruction près de la cour d’appel de Meknès. Celui-ci a ordonné son placement en détention préventive dans la prison de Toulal II le 12 avril. La date de la première audience d’enquête approfondie de l’enseignant aura lieu le 24 mai prochain.

Sujets associés : Meknès - El Hajeb - Enfant - Sexualité - Arrestation

Aller plus loin

Un enseignant marocain au cœur d’un scandale sexuel

Les éléments de police de Kelaâ des Sgharna ont interpellé, mercredi 3 février, un instituteur, accusé d’avoir abusé sexuellement de plusieurs de ses élèves. Le quadragénaire...

Maroc : une enseignante arrêtée pour avoir incité à l’émeute

Le procureur général près le tribunal de première instance de Driouch, à proximité d’Al Hoceima, a décidé de poursuivre une enseignante contractuelle en état de liberté...

Maroc : un enseignant agressé pour avoir tenté de sauver une élève à Tamesna

Un enseignant a été violemment agressé par des voleurs en essayant de porter assistance à une élève qui se faisait voler son téléphone portable.L’incident s’est produit vendredi...

Maroc : après deux mois de prison, l’enseignant violent de Taroudant libéré

L’enseignant violent de Taroudant est désormais libre de ses mouvements. Il a été libéré vendredi 13 mars, après avoir purgé sa peine en prison.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Les adouls marocains vont préparer les jeunes mariés à la vie sexuelle

L’Ordre National des Adouls au Maroc, l’Association marocaine de planification familiale (AMPF) et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) s’unissent pour préparer les jeunes marocains au mariage. Une convention dans ce cadre, a été...

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Maroc : l’État «  adopte  » les enfants devenus orphelins après le séisme

Le Maroc va procéder au recensement de tous les enfants devenus orphelins après le séisme du 8 septembre et leur accorder le statut de « pupille de la nation ».

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.