"Le peuple ne veut plus d’El Himma, Majidi et El Omari"

7 mars 2011 - 14h45 - Maroc - Ecrit par : J.L

Lors d’une manifestation organisée vendredi à Salé, Abdelillah Benkirane, secrétaire général du Parti Justice et Développement (PJD), a lancé un appel au Roi Mohammed VI, lui signifiant que le Maroc n’accepte plus des hommes comme Fouad Ali El Himma, Mounir Majidi et Ilyas El Omari.

Benkirane renchérit sur un ton acerbe, "le Maroc n’a plus non plus besoin de ceux qui dominent le gouvernement et donnent leurs directives par téléphone et terrorisent les hommes d’État".

Le peuple aime le Roi, affirme Benkirane dans son discours, mais ceci ne l’empêche pas de demander des réformes pour que l’État soit géré de façon démocratique. Benkirane estime également qu’il est inconcevable que des gens qui représentent la colonisation et pensent que les Marocains doivent être réprimés, continuent à vivre parmi le peuple.

Le patron du PJD a précisé au cours de son discours que ce sont des personnes comme El Himma, Majidi et El Omari qui ont causé la chute des régimes tunisien et égyptien, appelant le Roi à se débarrasser rapidement de ces personnes.

Mohamed Cheikh Biadillah, secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM), a critiqué pour sa part la montée des hostilités non justifiées contre son parti, affirmant que ceux qui mènent ces campagnes de dénigrement, sont jaloux des réalisations du PAM.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mohammed VI - Partis politiques - Fouad Ali El Himma - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Mohammed Cheikh Biadillah - Parti Authenticité et Modernité (PAM) - Abdelilah Benkirane - Mouvement du 20 février - Mounir Majidi - Ilyas El Omari

Ces articles devraient vous intéresser :

Décès de Khadija Assad : le roi Mohammed VI adresse un message à la famille

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à la famille de la grande artiste feue Khadija Assad, décédée la nuit dernière des suites d’une longue maladie.

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...

Maroc : ces régions oubliées de l’internet

Lors d’un débat organisé par le Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’administration, a révélé la part du territoire marocain sans couverture internet.

Vaste remue-ménage au sein de l’armée marocaine

Le roi Mohammed VI, chef suprême et chef d’État-major des Forces armées royales (FAR), a procédé à vaste remaniement. Des généraux et colonels-majors appartenant aux FAR et à la gendarmerie ont été mis à la retraite.

Le Maroc construira 1000 km d’autoroutes d’ici 2030

Le Maroc veut saisir l’occasion de l’organisation de la coupe du monde 2030 pour moderniser le secteur des transports dans son ensemble, notamment les autoroutes.

Fouzi Lekjaa nommé par le roi Mohammed VI président du Comité Coupe du Monde 2030

Le roi Mohammed VI a nommé Fouzi Lekjaa à la tête du comité d’organisation de la partie marocaine de la Coupe du monde, suite à l’annonce du choix de la candidature tripartite Maroc-Espagne-Portugal pour l’organisation du mondial de 2030.

Nouvel an amazigh au Maroc : ce sera le 14 janvier

La date du nouvel an Amazigh au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être définie par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et ce sera le 14 janvier. Ce jour sera donc chômé et payé.

Aid al Adha : 1 434 personnes graciées par le roi Mohammed VI

À l’occasion de à l’occasion de l’Aïd Al Adha, célébrée ce jeudi 29 juin au Maroc, le Roi Mohammed VI a accordé sa grâce à 1 434 personnes condamnées par différents tribunaux du Royaume.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Emmanuel Macron prépare une visite officielle au Maroc

La relation entre la France et le Maroc, après une période de tensions, semble se diriger vers un apaisement et cela pourrait même aboutir à la visite au royaume du président Emmanuel Macron très prochainement.