Le Maroc dans le vent

28 juin 2008 - 20h37 - Ecrit par : L.A

Les efforts du Maroc visant à accroître les capacités de production d’électricité à partir des énergies renouvelables ont porté leur fruit comme en témoigne la prise de participation d’Abu Dhabi National Energy Company (Taqa) dans le capital de la Compagnie Eolienne du Détroit (CED).

Taqa et Theolia, spécialiste français des énergies renouvelables, ont signé un protocole d’accord pour le développement de parcs éoliens au Maroc. Cet accord repose sur un partenariat 50/50 dans la Compagnie Eolienne du Détroit (CED), filiale marocaine de Theolia.

Taqa et Theolia répondront conjointement à l’appel d’offre concernant la construction et l’exploitation d’un parc éolien de 300 mégawatts à Tarfaya.

L’Office national de l’électricité du Maroc (ONE) a lancé un appel d’offre pour le projet de Tarfaya, qui devrait être opérationnel à l’horizon 2010. ONE s’est engagé à acheter toute la production d’électricité générée par la station pendant 20 ans.

Taqa détient et exploite déjà une centrale thermique au Maroc. Mais il s’agit du premier projet de la société dans le domaine des énergies renouvelables, selon Peter Barker-Homek, PDG de la compagnie émiratie, qui a récemment conclu un accord similaire avec la société espagnole Iberdola pour le développement de projets énergétiques en Europe, en Amérique du Nord, au Moyen Orient et en Afrique du Nord.

La CED exploite le parc éolien Abdelkhalek Torres situé près de Tetouan, dans le nord du pays. Il s’agit du plus grand parc éolien du Maroc, avec une production annuelle de 200 MW. Selon un communiqué commun, les deux compagnies entendent accroître sa capacité avec l’installation de plusieurs centaines de mégawatts supplémentaires.

Aujourd’hui, à l’heure où les prix du pétrole s’envolent, renchérissant le coût de l’électricité, le gouvernement marocain privilégie les énergies renouvelables.

A un moment où la production de gaz naturel reste faible et les réserves en charbon s’amenuisent, ces deux sources traditionnelles d’électricité thermique devront être remplacées à terme pour assurer l’auto-suffisance.

Par ailleurs, compte tenu des préoccupations grandissantes relatives au changement climatique, les autorités devront se tourner vers des énergies plus propres pour produire l’électricité.

Si une nouvelle centrale électrique à charbon est prévue à Safi, ville portuaire située dans l’ouest du pays, la priorité a été accordée au développement de nouvelles énergies ainsi qu’au développement de l’énergie nucléaire.

Le gouvernement est résolument engagé à augmenter le pourcentage d’électricité produite à partir d’énergies renouvelables à hauteur de 10% en 2012 contre à peine 1% actuellement.

A cet effet, deux parcs éoliens sont en cours de réalisation : celui de Tanger d’une capacité de 130 MW et celui de Taza, situé à quelque 100 km à l’est de Fès.

Le Maroc est appelé à tirer parti de l’entrée de Taqa sur le marché de l’éolien dans la mesure où la situation est propice à un nouvel élan en matière d’investissement et apportera un nouveau souffle à sa politique énergétique. La compagnie d’Abou Dhabi pourrait aussi bénéficier d’importants avantages découlant de la croissance du marché de l’électricité.

Les Marocains sont également amenés à bénéficier de l’entrée de Taqa sur le marché, compte tenu des perspectives de croissance de la production et de la baisse des prix énergétiques.

Source : L’Observateur

Tags : Abou-Dhabi - Rencontre - Energie - Environnement - Office National de l’Electricité - Pétrole - Eolien

Nous vous recommandons

Comment l’ONEE veut limiter les pertes et les fraudes

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) veut finir avec les problèmes de pertes et de fraudes. Dans ce sens, il déploie son système intégré basé sur les compteurs électriques intelligents.

Nouveau rebondissement dans la crise entre le Mouloudia d’Oujda et Abdeslam Ouaddou

L’ancien entraîneur du Mouloudia d’Oujda, Abdeslam Ouaddou n’a pas fini de faire parler de lui. Il menace de porter plainte contre le club pour résiliation unilatérale de son contrat et exige 10 millions de dirhams, qu’il compte, dit-il, investir dans sa...

Nora Attal et sa famille dans une nouvelle campagne de publicité (vidéo)

Durant ce mois de ramadan, le mannequin britannique d’origine marocaine Nora Attal a posé à nouveau en famille dans une campagne de publicité pour la marque américaine Ralph Lauren.

Épinay-sur-Seine : Bouchra, poignardée par son ex-compagnon

Une femme d’origine Marocaine, âgée de 44 ans, a été poignardée à mort vendredi à Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) par son ex-compagnon, qui venait d’être libéré de prison après avoir purgé sa peine pour...

Belgique : Boussu sous le choc après le décès de Nassim et Ayoub

Nassim et Ayoub, deux jeunes d’une vingtaine d’années sont décédés dans un terrible accident de la route à Boussu. Le corps de l’un d’eux sera rapatrié au Maroc vendredi.

Antonio Guterres a rendu son rapport sur le Sahara

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, se dit préoccupé par la reprise des hostilités entre le Maroc et le Front Polisario, estimant que c’est un «  revers politique vers l’obtention d’une solution politique  ...

Marrakech se meurt sans l’évènementiel

Marrakech continue d’affronter une crise sans précédent. Privée d’évènements internationaux à cause des restrictions sanitaires, la ville étouffe. Après une saison estivale catastrophique et l’hiver qui s’annonce à grands pas, les professionnels inquiets,...

Affaire de la fille aux tatouages : de lourdes peines de prison prononcées

La Cour d’appel de Beni Mellal a condamné, mardi 21 septembre, à différentes peines de prison 14 prévenus poursuivis pour des chefs d’inculpation de « viol, enlèvement, séquestration, tatouage et traite humaine » dans le cadre de l’affaire de Khadija O. alias...

Un hélicoptère avec 200 kilos de haschich marocain saisi à Malaga

La Garde civile a intercepté mardi à Malaga un hélicoptère contenant 200 kilos de haschich marocain. Une personne a été aussi arrêtée au cours de l’opération.

Un homme tué par balle dans un possible règlement de comptes à Nador

La gendarmerie royale mène une enquête pour déterminer les circonstances exactes de l’assassinat d’un homme de 30 ans à Nador. Le trentenaire a été tué par balle vendredi par des individus non encore...