Un enfant mort électrocuté à Tanger

23 juillet 2015 - 23h30 - Maroc - Ecrit par : J.L

Un enfant est mort électrocuté lundi à Tanger. Le petit garçon passait par le boulevard Mohammed VI en compagnie de son père quand il a été touché par un câble électrique non couvert.

Le garçonnet de cinq ans a été transporté d’urgence à l’hôpital Mohammed V de la ville du détroit, mais il est décédé des suites de cette électrocution avant son arrivée au centre hospitalier provincial.

A Azilal, au sud du Maroc, un ouvrier de bâtiment de 28 ans est également mort électrocuté mercredi, suite à un court-circuit survenu quand un câble électrique d’un poteau électrique a touché l’échelle qu’il utilisait.

A Fkih Bensaleh, une fillette âgée d’à peine un an a été tuée cette semaine par électrocution alors qu’elle jouait près d’un interrupteur électrique.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Tanger - Azilal - Enfant - Décès - Fkih Ben Saleh

Aller plus loin

Espagne : un Marocain de 12 ans dans état critique après une électrisation

Mohamed, un garçon de 12 ans, d’origine marocaine, a été électrisé lundi, lors des festivités de Saint-Jean à El Albujón (Carthagène). Il a été admis en soins intensifs dans un...

Un Conseiller meurt électrocuté à Tétouan en tentant de venir en aide à des familles

Le Conseiller du Parti de la Justice et du développement (PJD) de la ville de Tétouan est décédé samedi en tentant de venir en aide à des familles de sa circonscription.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Le pilote Laurent Lichtleuchter décède tragiquement au Maroc

Laurent Lichtleuchter, double vainqueur en tant que copilote dans la catégorie T2 du Rallye Dakar, est décédé lors de la quatrième étape du Morocco Desert Challenge à la suite d’un accident dramatique.

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Hiba Abouk, séparée d’Achraf Hakimi, trouve du réconfort auprès de ses enfants

Affectée par sa séparation avec Achraf Hakimi et la polémique liée à leur divorce, Hiba Abouk continue de garder le moral haut et le sourire grâce à ses enfants Amin (3 ans) et Naïm (1 an).

Un enfant de 4 ans meurt à la gare de Rabat-Agdal : réaction (tardive) de l’ONCF

Plusieurs semaines après la mort d’Omar, garçonnet de 4 ans, à la gare Rabat Agdal, l’ONCF a finalement décidé de réagir.

Le Maroc perd un grand journaliste : Reda Dalil n’est plus

Reda Dalil, directeur de publication du magazine TelQuel, éditorialiste, journaliste et romancier, s’est éteint à l’âge de 45 ans, des suites d’une longue maladie.

Amine Adli perd sa maman, la FRMF présente ses condoléances

Amine Adli est frappé par un énorme malheur. L’attaquant des Lions de l’Atlas et du Bayer Leverkusen vient de perdre sa maman.

Le mariage des enfants légalisé au Maroc ? une photo sème le doute

La publication d’une image montrant des fillettes prétendues marocaines en robe de mariage tenues par la main par des hommes âgés est devenue virale sur les réseaux sociaux. Certains affirment que cela s’est produit au Maroc. Qu’en est-il vraiment ?