L’Espagne craint une « invasion » de Marocains

22 septembre 2023 - 08h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

L’Association unifiée de la Garde civile (AUGC) craint une arrivée massive de migrants en Andalousie, après le séisme meurtrier qui a touché une partie du Maroc dans la nuit du 8 septembre.

Les gardes civils d’Almeria alertent depuis des années sur une avalanche de migrants et n’ont cessé de demander au délégué du gouvernement un renforcement des ressources humaines, matérielles et sanitaires. « Ces migrants pourraient être très utiles dans un pays en quête de main-d’œuvre. Ce que nous observons, c’est que les gens doivent attendre deux ans dans la clandestinité et dans des conditions de vie et de travail déplorables, avant d’obtenir un permis de résidence ou de séjour », a déclaré à The Objective Víctor Vega, secrétaire provincial de la section d’Almería de l’Association unifiée de la Garde civile (AUGC).

La semaine dernière, le délégué du gouvernement andalou, Pedro Fernández, a félicité la Guardia Civil d’Almería pour son action efficace sur la côte andalouse « où arrive le plus grand nombre d’embarcations », ce qui a permis jusque-là d’éviter des avalanches de migrants. C’est un « scandale », a dénoncé l’AUGC suite à ces propos du délégué, rappelant avoir demandé à plusieurs reprises à rencontrer la sous-délégation et la délégation du gouvernement d’Almeria à ce sujet. Sans succès. Les gardes civils d’Almeria ont perdu espoir après trois ans de lutte pour améliorer leurs conditions de travail ainsi que la prise en charge des migrants.

À lire : Almeria débordée par le flux de migrants

Après le séisme meurtrier du 8 septembre au Maroc, de nombreux ressortissants du royaume pourraient décider de regagner les côtes espagnoles à bord de pateras. Généralement, quatre à huit bateaux transportant des migrants arrivent au même moment sur les plages andalouses. Les gardes civils, en manque d’effectifs, n’arrivent pas à contenir ces arrivées massives de migrants. Aussi, faute de moyens adéquats, ils ne parviennent pas à intercepter ces bateaux qui peuvent atteindre une vitesse de 60 nœuds (environ 110 km/h).

« Il est évident que nous avons besoin d’une politique migratoire, que les différents ministères fassent leur travail avec les pays d’origine des migrants. Il faut augmenter le nombre de places dans les centres de rétention, accélérer les procédures d’expulsion et de rapatriement, car ce n’est qu’ainsi que nous pourrons freiner et soutenir une immigration légale et ordonnée, liée à l’employabilité, ce que notre système juridique exige et ce qui est raisonnable », a déclaré pour sa part le maire d’El Ejido sur cette question. Vega craint aussi un afflux de migrants en provenance de la Libye, après les inondations à Derna qui ont déjà fait plus de 11 300 morts.

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Almeria - Tremblement de terre du 8 septembre au Maroc

Aller plus loin

Almeria débordée par le flux de migrants

La pression migratoire vers l’Espagne s’intensifie malgré les efforts des autorités espagnoles pour la contenir. Au cours du mois de septembre, la ville d’Almeria a accueilli 1...

Almeria : arrestation de plusieurs Marocains actifs dans le trafic de migrants

La police d’Almeria a arrêté depuis le début de l’année 16 personnes dont des Marocains qui ont tenté de faire entrer illégalement des migrants dans la ville. Ils sont...

Nouvel afflux de migrants marocains aux Îles Canaries

Après une brève accalmie, l’immigration clandestine vers les Îles Canaries aurait repris de plus belle. De plus en plus de jeunes marocains empruntent à nouveau cette voie pour...

Des Marocaines arrêtées pour trafic de migrants en Espagne

La Garde civile de Ceuta a arrêté 14 femmes dont des Marocaines, en tant qu’auteures présumées de trafic de migrants marocains, mineurs comme majeurs, vers Algésiras.

Ces articles devraient vous intéresser :

Tanger Med : venus aider pour le séisme, des MRE se plaignent de « bakchich »

Le passage de Tanger Med, l’immense complexe industrialo-portuaire du nord du Maroc, relève d’un parcours de combattant pour les convois humanitaires. De quoi agacer les personnes ou associations venues apporter leur aide aux victimes du puissant et...

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Séisme : l’économie marocaine touchée en plein cœur

Le puissant séisme qui a touché le Maroc dans la nuit du vendredi 8 septembre, n’a pas causé que des dégâts humains et matériels. Il affecte durement l’économie du royaume, en plein essor depuis une dizaine d’années.

Maroc : des villageois lancent un appel au roi Mohammed VI

Les habitants d’un village touché par le puissant et dévastateur tremblement de terre, sont en colère contre le gouvernement à cause de l’aide d’urgence qu’ils affirment ne pas avoir encore reçu. Ils appellent le roi Mohammed VI au secours.

Le FMI confirme un prêt pour le Maroc

Le Maroc bénéficiera d’un prêt de 1,3 milliard de dollars du Fonds monétaire international (FMI) pour soutenir sa transition écologique et renforcer sa résilience face aux catastrophes naturelles.

Maroc : le séisme réveille des sources d’eau asséchées depuis 20 ans

Le tremblement de terre du 8 septembre au Maroc n’a pas été que dévastateur. Il a ravivé des sources d’eau totalement asséchées depuis 20 ans, mais aussi augmenter le débit des anciennes dans les montagnes d’Al Haouz.

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

Séisme au Maroc : les banques versent 850 millions de dh, Akwa Group 600 millions

Le Groupement Professionnel des Banques du Maroc (GPBM) vient de faire un geste conséquent pour venir en aide aux victimes du récent séisme qui a frappé le pays. C’est également le cas pour Akwa Group.