Espagne : un homme risque 21 ans de prison pour le meurtre d’un Marocain

22 juin 2022 - 12h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Un homme est accusé d’avoir tué en 2018 à Almeria un Marocain, puis emballé son corps dans du plastique avant de l’abandonner sur un talus municipal. Le parquet du tribunal de la ville réclame 21 ans de prison.

Le mis en cause s’est fait aider par deux complices pour qui le parquet a requis trois ans de prison. Un jury sera constitué au tribunal d’Almeria pour décider du sort de ces trois personnes accusées du meurtre du Marocain. En avril 2019, un mineur a été poursuivi pour ce crime et condamné à 18 mois de prison avec sursis. Il était accusé d’avoir aidé à dissimuler le corps de la victime qui a été découvert par la Garde civile.

Dans la lettre d’accusation à laquelle Europa Press a eu accès, la victime s’est rendue le 13 octobre 2018 à 4 heures du matin, dans la maison où JMOB, 18 ans, a tiré sur lui avec un fusil de chasse, en présence de ROB et JMFB, tous deux âgés de 23 ans. Le tribunal doit déterminer les conditions du décès du Marocain, notamment chercher à savoir si ROB a tenté d’empêcher la victime de quitter la propriété, permettant à JMOB de lui tirer dans le dos, sans qu’il soit en mesure de se défendre.

À lire : Espagne : le meurtre d’un Marocain lié au trafic de drogue

Le principal accusé a ensuite transporté le corps de la victime dans un véhicule avec l’aide du mineur, qui a déjà reconnu les faits, après l’avoir ligoté « avec des câbles » et emballé « dans du plastique » avant de l’abandonner sur un talus, à quatre kilomètres de la maison. La défense du mis en cause rejette ces faits, soutenant que la victime, membre d’un groupe criminel dédié au trafic de drogue, se serait plutôt rendu dans la maison, accompagné de quatre autres personnes, pour voler de la drogue.

La victime aurait pointé une arme sur ROB en demandant « où est la drogue », ce qui a poussé son frère JMOB à faire usage du fusil de chasse. C’était de la « légitime défense », a déclaré la défense qui a plaidé l’acquittement. Les enquêteurs ont retrouvé des restes de marijuana chez l’accusé, mais pas de stupéfiants. « La maison a été nettoyée avec de l’eau de Javel et de l’ammoniac », ont-ils indiqué. Le procès est prévu pour le 13 octobre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Procès - Almeria - Homicide - Décès

Aller plus loin

Espagne : un Dominicain arrêté pour tentative de meurtre sur un Marocain

La Garde civile a arrêté ce jeudi à Madrid un jeune dominicain de 21 ans pour son lien présumé avec un réseau de trafic de drogue qui a tenté de tuer un Marocain, membre d’un...

Almeria : procès des meurtriers d’un Marocain

Le procès des trois individus accusés d’avoir tué un Marocain en 2018, puis ligoté et enveloppé son corps dans du plastique avant de l’abandonner sur un talus, va s’ouvrir la...

Séville : un Marocain arrêté pour tentative de meurtre sur un autre Marocain

La police a arrêté dimanche à Séville un Marocain accusé d’avoir poignardé un autre Marocain lors d’une dispute survenue au domicile de l’un d’entre eux.

Un homme arrêté pour le meurtre d’un Marocain à Malaga

La police de Malaga a arrêté ce mercredi un jeune homme de 18 ans, accusé d’avoir poignardé à mort un Marocain dans le quartier de La Palmilla (Malaga).

Ces articles devraient vous intéresser :

Un enfant de 4 ans meurt à la gare de Rabat-Agdal : réaction (tardive) de l’ONCF

Plusieurs semaines après la mort d’Omar, garçonnet de 4 ans, à la gare Rabat Agdal, l’ONCF a finalement décidé de réagir.

Hassan II : Gilles Perrault, auteur de « Notre ami le roi » est décédé

L’écrivain et militant Gilles Perrault, connu notamment pour son ouvrage « Notre ami le roi », sur le roi Hassan II, est décédé à l’âge de 92 ans d’un arrêt cardiaque, selon des informations communiquées par sa famille.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Khalid Naciri, ancien ministre marocain, s’éteint à l’âge de 77 ans

Khalid Naciri, ancien ministre de la Communication sous le gouvernement El Fassi et l’un des dirigeants du Parti du progrès et du socialisme (PPS), est décédé mercredi soir dans une clinique à Rabat à l’âge de 77 ans. Diplomate et communicant émérite,...

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Brahim Salaki : le monde de la télévision marocaine en deuil

Le journalisme marocain est en deuil avec la perte de Brahim Salaki, figure emblématique de la télévision nationale. Âgé de 64 ans, il a perdu sa longue bataille contre la maladie et s’est éteint ce dimanche 23 avril 2023.