L’Espagne veut reporter la réouverture de la frontière de Ceuta avec le Maroc

13 avril 2022 - 20h20 - Ecrit par : A.S

Le Maroc s’apprête à rouvrir demain, jeudi, ses frontières terrestres avec l’Espagne à Ceuta et Melilla. La libre circulation des personnes et des biens devrait reprendre dans les deux sens, après deux ans d’inertie. Mais rien n’est moins sûr.

Fermées depuis plus de deux ans pour raison de crise sanitaire et de crise diplomatique, les frontières de Ceuta et Melilla avec le Maroc pourront enfin rouvrir. Ceci, conformément à la déclaration commune qui a sanctionné la rencontre entre Pedro Sanchez et Mohammed VI à Rabat le 7 avril dernier, dans laquelle il a été convenu d’ouvrir les passages frontaliers au niveau des deux villes autonomes de manière « progressive et ordonnée ».

À lire : Maroc : la réouverture de la frontière avec Melilla effective ce jeudi

Dimanche et lundi, au siège de la préfecture de M’diq, des réunions ont eu lieu avec les agents frontaliers marocains après l’autorisation de réouverture de Rabat, assurent des sources marocaines à El Mundo, précisant que le Maroc tient à la réouverture en raison de la situation de crise économique et sociale des villes proches de la frontière depuis la fermeture des frontières. Pendant ce temps, la délégation gouvernementale à Ceuta n’a fait aucune déclaration à ce sujet.

À lire : L’Espagne attend la réouverture des frontières marocaines avec Sebta et Melilla

Les mêmes sources ont affirmé que les frontières seront rouvertes à 01 h 00 du matin au Maroc, soit trois heures du matin en Espagne. Les autorités espagnoles, la délégation du gouvernement à Ceuta en l’occurrence, ont manifesté leur refus de rouvrir la frontière avec le Maroc, considérant la décision « hâtive », des travaux d’aménagement étant en cours au niveau de la frontière. La réouverture de Tarajal « ne devrait pas avoir lieu tant que des moyens et des protocoles efficaces ne seront pas assurés pour le contrôle des personnes et des biens », a déclaré le porte-parole de la délégation.

À lire : Sebta et Melilla : les frontières restent fermées jusqu’au 30 avril

« Au-delà des canulars et des rumeurs, la date de réouverture sera décidée dans le cadre de la relation bilatérale. Elle se fera aussi progressivement et en tenant compte des conditions sanitaires. Les capacités d’infrastructure seront adéquates », ont assuré des sources du ministère de l’Intérieur espagnol. Ahmed Biyuzan, journaliste et secrétaire général de l’Association marocaine de la presse, a souligné, pour sa part, que « du côté du Maroc, tous les agents des frontières ont été informés de la réouverture jeudi à l’aube ».

Tags : Espagne - Ceuta (Sebta)

Aller plus loin

L’Espagne attend avec impatience la réouverture des frontières de Ceuta et Melilla avec le Maroc

Le président Pedro Sanchez s’est réjoui de la reprise de la relation avec le Maroc, laquelle fait suite au changement de position sur le Sahara. Ce revirement « historique »...

L’entretien des frontières de Ceuta et Melilla coûtera très cher à l’Espagne

L’Espagne allouera 9,7 millions d’euros pour l’entretien complet des frontières de Ceuta et Melilla, tant en ce qui concerne les installations que les infrastructures, afin...

L’Espagne attend la réouverture des frontières marocaines avec Sebta et Melilla

Après le réchauffement des relations entre l’Espagne et le Maroc, Madrid s’attend à ce que Rabat rouvre ses frontières avec Ceuta et Melilla. Des frontières restées fermées depuis...

La frontière de Ceuta avec le Maroc sera rouverte « dans un proche avenir »

Le ministre de l’Intérieur espagnol, Fernando Grande-Marlaska, a assuré mardi au président de Ceuta, Juan Vivas, que la réouverture de la frontière de Tarajal aura lieu « dans un...

Nous vous recommandons

Jamel Debbouze réunit son clan pour l’Aïd el-Fitr

Ce lundi 2 mai, Jamel Debbouze a réuni toute sa famille pour la célébration de l’Aïd-el-Fitr. C’est la première fois que tout le clan Debbouze se réunit dan un moment de joie et de convivialités, depuis le décès du patriarche de la famille, Ahmed...

Maroc : Thomas Reilly ému de revenir au Maroc pour un séjour privé

L’ancien ambassadeur de Grande-Bretagne au Maroc, Thomas Reilly, est revenu au Maroc pour un séjour privé. Sur son compte Twitter, le diplomate semble ému de retrouver les couleurs et la chaleur du...

Autoroutes du Maroc en 2022 : une radio et des grands chantiers

La société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) prévoit cette année un chiffre d’affaires de 3,2 milliards de dirhams (MMDH) et espère atteindre 1,9 million d’abonnés Jawaz. Des grands chantiers seront également...

L’Algérie ferme son marché à l’Espagne

Quelques jours après l’annonce de la décision de l’Espagne de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara, l’Algérie a d’abord fermé son marché de bétail à l’Espagne, et progressivement, à tous les produits agricoles et commerciaux en provenance de ce...

Sahara : un exploit diplomatique pour le Maroc sous l’administration Biden

Le Maroc vient de réaliser un nouvel exploit diplomatique. La position des États-Unis sur leur reconnaissance de la marocanité du Sahara reste “inchangée”. Cette annonce a été faite par Ned Price, porte-parole du Département...

Bruxelles : une nouvelle victoire pour les étudiantes voilées

Deux étudiantes voilées ont remporté leur procès contre Bruxelles. Pouvoir organisateur de la Haute école Francisco Ferrer, la ville interdit le port du voile dans l’établissement.

Le meilleur hôtel du monde se trouve... au Maroc

Le meilleur hôtel du monde 2021, Le Royal Mansour Marrakech, est au Maroc. Le Grand Prix Villégiature a été remis à Jean-Claude Messant, directeur général de l’hôtel lors d’une cérémonie dans les salons de l’hôtel particulier de l’ambassade d’Azerbaïdjan, face à...

Rabat : un faux certificat pour faire accepter un adultère

Deux praticiens sont poursuivis devant la chambre criminelle de la Cour d’appel de Rabat pour falsification de certificat médical. L’un s’est fait aider par l’autre, sa collègue médecin, qui lui a établi un faux certificat médical attestant que sa femme,...

Une députée française épinglée pour un voyage au Maroc

Patricia Mirallès, députée LREM de la 1ᵉre circonscription, est accusée d’avoir utilisé ses frais de mandat pour effectuer des dépenses non autorisées, notamment un voyage au Maroc. Des accusations qu’elle nie en...

Affaire Ghali : l’étau se resserre autour de Camilo Villarino

Le juge du tribunal d’instruction de Saragosse, Rafael Lasala, soupçonne Camilo Villarino, l’ancien directeur de cabinet d’Arancha González Laya, d’avoir caché des informations au deuxième chef d’état-major général de l’Air, Francisco Javier Fernández Sánchez,...