Espagne : risque de rupture d’approvisionnement en gaz depuis l’Algérie

3 décembre 2021 - 08h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

L’Espagne a connu une rupture de 54 heures dans l’approvisionnement en gaz de l’Algérie via le gazoduc Medgaz. La société espagnole d’énergie, Enagás, a alerté sur une baisse du débit d’arrivée du gaz, du lundi à 00 h 00 au mercredi à 6 h 00.

Medgaz, le gazoduc qui relie directement l’Algérie à l’Espagne, signale une baisse de débit depuis mardi. L’Algérie avait rassuré l’Espagne de continuer à l’approvisionner en gaz via ce gazoduc, après la fermeture, fin octobre, du gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc. La baisse de débit a été détectée à Almeria, au niveau du point d’interconnexion du gazoduc, fait savoir Ok Diario.

À lire : Gazoduc : l’Algérie n’a pas rassuré l’Espagne sur son renouvellement

Dans un rapport sur l’évolution du stock à la date du mercredi 24 novembre, la société Enagás a confirmé que le débit d’arrivée du gaz est resté faible pendant une période de 13 heures. Le débit est resté à un niveau très bas de 2 703 GWh entre 6 h 00 et 19 h 00, précise le rapport qui a souligné que la situation était « critique ». Malgré cette situation, Pedro Sánchez continue de soutenir que l’approvisionnement en gaz est garanti. Selon les experts, il y a sans doute un manque de gaz à des prix raisonnables en raison des coûts élevés du marché. Ce qui peut provoquer des ruptures à certaines périodes de demande accrue de gaz si la quantité d’acquisition est très faible.

À lire : Gaz : l’Espagne toujours inquiète, malgré les assurances de l’Algérie

Par ailleurs, les compagnies d’électricité ont déjà alerté sur d’éventuelles pannes de courant en janvier, un mois qui connaîtra une faible production d’électricité éolienne et solaire. Pour prévenir cette situation, le gouvernement espagnol a donné des instructions afin qu’une importante quantité de gaz liquéfié soit importée d’Algérie par bateau. Près d’un mois après le lancement de cette commande, les réserves de gaz liquéfié sont à 21,1 %, un niveau inférieur aux prévisions.

L’Algérie fournit habituellement 45 % du gaz consommé en Espagne. Avec la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe, ce taux a sensiblement chuté, Medgaz ayant une capacité de production plus réduite de 8 millions de mètres cubes par an. Le gouvernement avait prévu d’augmenter cette capacité à 10 millions de mètres cubes par an d’ici décembre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Algérie - Gaz

Aller plus loin

Gaz : l’Espagne toujours inquiète, malgré les assurances de l’Algérie

Le non-renouvellement par l’Algérie du gazoduc Maghreb-Europe (GME) traversant le Maroc, suscite une grande polémique en Espagne qui craint une rupture de l’approvisionnement en...

Le Medgaz désormais prêt à satisfaire l’Espagne

Après la fermeture fin octobre du gazoduc Maghreb-Europe (GME) reliant l’Algérie à l’Espagne via le Maroc, le Medgaz est devenu la seule alternative de l’Algérie pour continuer...

Espagne : le prix du gaz a augmenté de 50 % en un mois

Un mois après la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc, le prix du gaz naturel liquéfié (GNL) a enregistré une hausse de 50 % en Espagne, atteignant 100...

La crise Maroc-Algérie menace la fourniture de gaz en Espagne

L’Algérie reste le premier fournisseur de gaz naturel de l’Espagne, avec 50 % d’importation à fin juillet 2021. Mais cette hégémonie algérienne serait menacée par les tensions...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

« Le Maroc deviendra le prochain hub énergétique »

Le Maroc est l’endroit idéal pour les investisseurs et deviendra le prochain hub énergétique. Ces mots sont de Yossi Abu, PDG de NewMed Energy, une société d’exploration, de développement et de production de gaz naturel et de pétrole israélienne qui...

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

Chariot Oil & Gas va acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe

La société britannique Chariot a annoncé mercredi la signature d’un accord avec l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) pour acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe (GME).

Exploration gazière : nouveau contrat au Maroc

Chariot Limited a annoncé mardi la signature d’un accord pétrolier avec le Maroc pour une nouvelle licence d’exploration en onshore à Loukkos, au large de Larache.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Gaz : un avenir prometteur pour le Maroc

Le Maroc dispose d’importants réserves de gaz qui peuvent garantir sa sécurité énergétique et apporter d’importants revenus à l’économie nationale, selon Sound Energy.

Gaz : Sound Energy veut prolonger son contrat d’exploration au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy envisage de renouveler son contrat d’exploration au Maroc, en vue poursuivre ses forages à Tendrara et les recherches à Sidi Mokhtar.

Un nouveau champ gazier au Maroc

Le ministère marocain de la Transition énergétique et du développement durable vient d’accorder un nouveau permis pour l’exploitation d’un nouveau champ de gaz naturel à Douar Oulad Belkheir, dans l’ouest du royaume.

SDX Energy fait une nouvelle découverte de gaz au Maroc

SDX Energy, l’explorateur gazier britannique qui exploite des gisements de gaz naturel dans le bassin du Gharb au Maroc, annonce avoir fait deux découvertes provenant des puits SAK-1 et KSR-20, récemment achevés. Ces découvertes ouvrent la voie à...