Le soutien de Podemos à la marche pro-sahraouie est une « provocation »

22 juin 2021 - 15h50 - Espagne - Ecrit par : A.P

La participation des dirigeants de Podemos à la « Marche pour la liberté » en soutien au peuple sahraoui qui s’est déroulée samedi à Madrid, a ravivé les tensions entre l’Espagne et le Maroc. Pour les Marocains, il s’agit d’une « provocation ».

« Vous avez un allié », ont déclaré entre autres les dirigeants de Podemos dont Carolina Alonso, la porte-parole du parti à l’Assemblée, à cette marche pour un « Sahara libre ». Des déclarations qui sonnent mal dans ce contexte de crise diplomatique majeure entre le Maroc et l’Espagne. Il s’agit, ni plus ni moins, d’une « provocation ».

À lire : Manifestation pro-Polisario à Madrid

« Le parti Podemos a contribué à l’escalade de la tension » entre le Maroc et l’Espagne, écrit par exemple Hespress. Le site accompagne l’article d’une caricature dans laquelle on voit un taureau aux cornes coupées, symbole d’une Espagne diminuée, nettoyer avec un drapeau espagnol les traces de sang laissées par Brahim Ghali après son passage.

Pour rappel, les représentants de Podemos au gouvernement s’étaient prononcés en faveur de la tenue d’un référendum au Sahara, bien avant l’entrée de Brahim Ghali en Espagne, provoquant la colère du royaume. La tension est ensuite montée d’un cran avec l’accueil du leader du Front Polisario et l’arrivée massive de quelque 10 000 migrants à Ceuta.

Sujets associés : Espagne - Diplomatie - Ceuta (Sebta) - Sahara Occidental - Brahim Ghali

Aller plus loin

Sahara : l’appel à la paix de Zapatero au Maroc et aux Sahraouis

L’ancien président espagnol, José Luis Rodríguez Zapatero, a demandé aux sahraouis d’œuvrer pour une solution politique « réaliste » au Sahara. Il a aussi lancé un appel à la...

Manifestation pro-Polisario à Madrid

Des centaines de personnes ont manifesté samedi à Madrid pour protester contre la «  violation des droits de l’homme par le Maroc  » au Sahara et pour appeler à l’intervention...

Ces articles devraient vous intéresser :

Sahara : Israël réaffirme son soutien au Maroc

En visite de travail au Maroc, Gideon Saar, ministre israélien de la justice, a réaffirmé le soutien de son pays à la position du royaume concernant la question du Sahara.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...