Espagne : les travailleuses marocaines des champs de fraises privées de travail

20 mars 2020 - 20h30 - Espagne - Ecrit par : K.B

La fermeture des frontières aériennes et maritimes marocaines a eu un impact négatif sur la production des fermes de fraise en Espagne. En cause, la troisième vague de travailleuses marocaines, qui ont reçu leur permis de travail de la part des autorités marocaines et espagnoles, sont dans l’incapacité de passer de l’autre côté de la Méditerranée.

L’Association interprofessionnelle de la fraise andalouse a appelé à une intervention gouvernementale afin d’exclure les travailleuses saisonnières de la décision de fermeture des frontières imposée par le gouvernement marocain, suite à l’apparition de l’épidémie du Coronavirus.

Tout en déplorant les pertes énormes occasionnées par les fermetures des frontières, à un moment où la demande est à son pic, les propriétaires des fermes agricoles ont annoncé que seules 35 % des travailleuses saisonnières sont arrivées dans les champs.

L’embargo marocain a empêché près de 6 000 travailleuses marocaines, représentant 15 % de la main-d’œuvre, de rejoindre les champs agricoles, dans une période sensible de la cueillette, à savoir mars-mai.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Gouvernement marocain - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Viols et abus : le prix à payer pour les Marocaines dans les champs en Espagne ?

Une dizaine d’ouvrières marocaines dans les champs de fraises espagnols ont avoué avoir été agressées, asservies et même violées. Les autorités espagnoles ont jusqu’à maintenant...

Le Maroc compte assister ses cueilleuses de fraises en Espagne

Attendues en Espagne à partir du 5 février, les cueilleuses de fraises marocaines pourront compter cette année sur des mesures d’accompagnement de la part du Maroc. L’année...

Les fraises marocaines dérangent les producteurs de Huelva

L’industrie de production de la fraise de Huelva emploie 100 000 personnes dont une bonne part de saisonnières marocaines par saison et représente 97,5 % de la production...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Aide au logement au Maroc : le flop ?

Applaudi à son lancement, l’aide au logement ne suscite plus le même engouement. À ce jour, 8 500 personnes ont bénéficié de cette subvention.

Marocains, déclarez vos avoirs à l’étranger : les règles changent en 2024 !

Le gouvernement marocain a instauré dans le budget 2024 une contribution libératoire relative à la régularisation spontanée sur les avoirs et liquidités détenus à l’étranger de manière définitive. Que retenir ?

On reparle encore d’un impôt sur la fortune au Maroc

L’impôt sur la fortune pourrait être instauré dans le projet de loi de finances 2023 (PLF2023) actuellement en cours de finalisation par le gouvernement. Il devrait contribuer à renflouer les caisses de l’État en ces temps de crise.

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Aïd Al-Adha : le Maroc va importer un million de têtes de bétail

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le gouvernement s’active pour satisfaire les besoins de la population. En tout, un million de têtes sera bientôt importé.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.