La France a expulsé plusieurs Marocains "radicalisés"

16 novembre 2020 - 06h20 - France - Ecrit par : J.K

Depuis le 1ᵉʳ juillet 2020, la France a expulsé 48 étrangers, dont des Marocains, en situation irrégulière et soupçonnés de radicalisation. L’annonce a été faite par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, ce vendredi, cinq ans après les attentats de 2015.

Ces chiffres officiels fournis par Gérald Darmanin, sur Franceinfo, sont encore bien loin des 231 annoncés par lui-même, mi-octobre, fait savoir RTL. Outre les 48 expulsions, «  la moitié de ces 231 personnes sont désormais hors d’état de nuire  », a affirmé le ministre français, dont les services font savoir que, 50 d’entre elles sont actuellement en centre de rétention administrative dans l’attente de leur expulsion, et 43 autres, assignées à résidence.

Et Gérald Darmanin d’ajouter : «  Il y a encore plus d’une centaine d’étrangers en situation irrégulière que nous soupçonnons de radicalisation  » en France.

Ce dernier a par ailleurs dit espérer que son périple au Maroc, en Tunisie, en Algérie et en Russie (les pays plus représentés parmi les étrangers radicalisés en situation irrégulière en France), va «  faire accélérer ces expulsions  ». À savoir que Gérald Darmanin s’est déplacé dans chacun de ces pays avec en main, une liste de personnes à expulser. Ce procédé a «  déjà donné un certain nombre de résultats  », a-t-il assuré.

Au total, Gérald Darmanin a rappelé que «  plus de 450  » étrangers en situation irrégulière, inscrits au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), ont été expulsés de France depuis le début du quinquennat Macron.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Terrorisme - Expulsion - Criminalité - Attentat

Aller plus loin

Encore un Marocain « extrémiste » expulsé d’Italie

L’Italie a expulsé, la semaine dernière un Marocain de 34 ans, athlète de haut niveau, pour des "raisons de sécurité". Celui-ci est considéré "comme dangereux pour la sécurité...

La France accélère l’expulsion des "radicalisés"

Le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin, est en visite en Algérie et en Tunisie. Sa visite s’inscrit dans le cadre des négociations avec les pays d’origine, pour...

231 étrangers fichés pour radicalisation, dont des Marocains, seront expulsés de la France

Dans les jours à venir, 231 étrangers en situation irrégulière et fichés pour radicalisation à caractère terroriste seront expulsés de France. Une décision de Gérald Darmanin,...

La Cour européenne valide l’expulsion d’un Marocain par la France

La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a jugé que la France n’a pas violé la Convention européenne des droits de l’Homme en refusant d’accorder l’asile à un Marocain...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Coup de filet au Maroc contre une cellule terroriste planifiant des attaques

Cinq individus, âgés entre 22 et 46 ans, soupçonnés d’appartenir à l’organisation terroriste Daesh et de préparer des attentats contre des installations vitales et des institutions sécuritaires, ont été arrêtés par les forces de sécurité marocaines.

La France expulse au Maroc le Gilet jaune Abdel Zahiri

L’activiste Abdel Zahiri a été expulsé de France la nuit dernière suite à une obligation de quitter le territoire. D’origine marocaine, il était connu pour son engagement dans le mouvement des Gilets jaunes.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».