Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

7 janvier 2023 - 08h20 - Economie - Ecrit par : A.T

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs enfants étudiant à l’étranger, mais des conditions sont requises.

Interpellée au parlement sur le sujet, la ministre de l’Économie et des finances, Nadia Fettah, a fait savoir que les frais d’études sont fixés selon les documents fournis par l’université où l’étudiant est inscrit. Ce dernier peut également recevoir jusqu’à 12 000 dirhams par mois de la part de ses parents, pour couvrir ses charges du quotidien.

A lire : Forte présence des étudiants marocains à l’étranger

Pour effectuer cette opération, l’étudiant doit domicilier un compte pour « études à l’étranger » auprès d’une agence bancaire au Maroc, qui sera la seule habilitée à lui transférer les fonds sur son compte en banque à l’étranger. La domiciliation au Maroc peut se faire sur le compte bancaire de l’un des deux parents, a précisé la ministre.

S’agissant de l’envoi d’argent par les Marocains résidant au Royaume aux membres de leur famille à l’étranger, Nadia Fettah a souligné que cette opération est acceptée en cas de nécessité et assujettie aux exigences de Bank Al-Maghrib. Le plafond est fixé à 10 000 dirhams par an. La loi de change en vigueur n’empêche en rien les mères d’envoyer de l’argent à leurs enfants, qu’ils soient étudiants ou non, a-t-elle indiqué.

A lire : Les élèves marocains de plus en plus nombreux à Madrid

Concernant les étudiants marocains en Russie, ils bénéficient d’un traitement spécial en raison de la guerre en Ukraine. Bien que les banques marocaines autorisent les virements vers ce pays, ces derniers sont rejetés après des semaines d’attente, par des institutions bancaires intermédiaires (américaines et européennes), à cause des sanctions appliquées contre la Russie. À cet effet, souligne la ministre, l’ambassade du Maroc à Moscou a œuvré afin d’aider les étudiants à ouvrir des comptes bancaires avec des banques encore connectées au système financier “Swift”.

Sujets associés : Education - Bank Al-Maghrib (BAM) - Nadia Fettah Alaoui

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Des étudiants marocains en Espagne empêchés d’entrer au Maroc

Alors qu’ils sont détenteurs d’un document provisoire ayant la même valeur juridique qu’un titre de séjour, des étudiants marocains en Espagne se voient refuser l’entrée sur le...

Forte présence des étudiants marocains à l’étranger

Estimés à près de 45 000, les étudiants marocains forment la première communauté des étudiants en France. Environ 13 % d’entre eux sont inscrits dans les écoles d’ingénieurs où...

Les étudiants marocains en France, une main d’œuvre qualifiée

Les jeunes marocains et d’autres nationalités poursuivant leurs études supérieures en France passent rapidement du statut d’étudiants à celui de travailleurs. Ils constituent un...

Les élèves marocains de plus en plus nombreux à Madrid

Le Maroc fournit la plus forte communauté d’élèves étrangers à la Communauté de Madrid, après la Roumanie. En tout, le nombre d’élèves étrangers inscrits dans les établissements...

Nous vous recommandons

Education

Formation professionnelle : les frais d’inscription n’augmenteront pas la rentrée prochaine

L’information selon laquelle une hausse des frais d’inscription aux instituts de formation professionnelle est prévue pour la saison 2021-2022 est fausse.

Maroc : la rentrée scolaire reportée au 1ᵉʳ octobre 2021

Au Maroc, le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique vient de reporter une fois de plus la rentrée scolaire. L’école ouvrira ses portes le 1ᵉʳ octobre.

Au Maroc, le bras de fer responsables d’écoles privées-parents d’élèves se poursuit

Alors que les propriétaires d’écoles privées insistent sur le paiement des frais de scolarité des mois d’avril, mai et juin en intégralité, les parents d’élèves ne démordent pas. Malgré la médiation du ministère de l’Éducation nationale, la situation...

Enquête ouverte contre un individu pour violences lors d’une manifestation des enseignants

La police a ouvert une enquête pour déterminer l’identité d’un homme assez jeune apparu sur plusieurs photos et vidéos relayées sur les réseaux sociaux, et sur lesquelles on pouvait le voir faire preuve de violence lors de la dispersion d’un...

Maroc : la rentrée scolaire aura bien lieu à la date fixée

Depuis quelques jours, des rumeurs circulent sur un supposé report de la rentrée scolaire au Maroc, en raison de la multiplication des cas de contamination au Covid-19. Faux ! répond le ministère de l’Éducation nationale, qui a apporté, samedi, un...

Bank Al-Maghrib (BAM)

Légère hausse des prix de l’immobilier à Rabat

Au deuxième semestre de l’année, l’immobilier marocain a connu des fortunes diverses selon les villes. A Rabat les activités ont, quant à elles, retrouvé des couleurs, d’après Bank Al Maghrib (BAM).

Le FMI confirme la bonne santé des banques marocaines malgré la pandémie

Déjouant certaines prévisions, les banques marocaines ont fait preuve d’une résilience pendant la pandémie du Covid-19, ceci grâce à l’expertise de Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham baisse par rapport à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,58 % vis-à-vis du dollar américain et s’est déprécié de 0,33 % par rapport à l’euro au cours de la période allant du 6 au 12 mai 2021. C’est ce que relèvent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Maroc : carton plein pour le financement "halal"

Au Maroc, le financement participatif tourne autour de 11,84 milliards de dirhams (+50,7%) à fin septembre dont 10,09 milliards de dirhams pour le secteur de l’immobilier. C’est ce qu’indiquent les dernières statistiques de Bank Al-Maghrib (BAM).

Les MRE détiennent plus de 3% des dépôts des banques participatives

En 2020, les dépôts à vue enregistrés par le secteur bancaire participatif au Maroc ont atteint un encours de 3,8 milliards de dirhams (MMDH), en augmentation de 49 % par rapport à l’année dernière.

Nadia Fettah Alaoui

Tourisme : le gouvernement propose des mesures d’urgence

En réponse à la colère des professionnels du tourisme, la ministre de l’Économie et des finances, Nadia Fettah Alaoui, a annoncé la prise des mesures urgentes pour sauver le secteur.

Vers le report du lancement des liaisons aériennes entre le Maroc et Israël

Le lancement des liaisons aériennes entre les aéroports Mohammed V et Ben Gourion annoncé par Nadia Fettah, ministre marocaine du Transport aérien, pour février ou mars pourrait être reporté.

L’artisanat marocain menacé

La ministre de l’Artisanat, Nadia Fettah Alaoui, a fait part mardi, des mesures prises par son département face aux difficultés du secteur de l’artisanat, où 42 métiers sont menacés de disparition.

La contestation monte à Royal Air Maroc

Alors qu’une réunion du comité d’entreprise consacrée à la situation économique et financière ainsi qu’au plan social de sauvetage de la compagnie nationale Royal Air Maroc devrait se réunir hier, des voix se sont élevées pour contester cette...

Le Maroc veut reconquérir les touristes

Le Maroc doit relancer son tourisme avec plus de sérénité et plus d’ambition, en dépit de la crise sanitaire qu’il traverse. C’est ce qu’a indiqué mardi, la ministre du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, Nadia...