Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

7 janvier 2023 - 08h20 - Economie - Ecrit par : A.T

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs enfants étudiant à l’étranger, mais des conditions sont requises.

Interpellée au parlement sur le sujet, la ministre de l’Économie et des finances, Nadia Fettah, a fait savoir que les frais d’études sont fixés selon les documents fournis par l’université où l’étudiant est inscrit. Ce dernier peut également recevoir jusqu’à 12 000 dirhams par mois de la part de ses parents, pour couvrir ses charges du quotidien.

A lire : Forte présence des étudiants marocains à l’étranger

Pour effectuer cette opération, l’étudiant doit domicilier un compte pour « études à l’étranger » auprès d’une agence bancaire au Maroc, qui sera la seule habilitée à lui transférer les fonds sur son compte en banque à l’étranger. La domiciliation au Maroc peut se faire sur le compte bancaire de l’un des deux parents, a précisé la ministre.

S’agissant de l’envoi d’argent par les Marocains résidant au Royaume aux membres de leur famille à l’étranger, Nadia Fettah a souligné que cette opération est acceptée en cas de nécessité et assujettie aux exigences de Bank Al-Maghrib. Le plafond est fixé à 10 000 dirhams par an. La loi de change en vigueur n’empêche en rien les mères d’envoyer de l’argent à leurs enfants, qu’ils soient étudiants ou non, a-t-elle indiqué.

A lire : Les élèves marocains de plus en plus nombreux à Madrid

Concernant les étudiants marocains en Russie, ils bénéficient d’un traitement spécial en raison de la guerre en Ukraine. Bien que les banques marocaines autorisent les virements vers ce pays, ces derniers sont rejetés après des semaines d’attente, par des institutions bancaires intermédiaires (américaines et européennes), à cause des sanctions appliquées contre la Russie. À cet effet, souligne la ministre, l’ambassade du Maroc à Moscou a œuvré afin d’aider les étudiants à ouvrir des comptes bancaires avec des banques encore connectées au système financier “Swift”.

Sujets associés : Education - Bank Al-Maghrib (BAM) - Nadia Fettah Alaoui

Aller plus loin

Les étudiants marocains en France, une main d’œuvre qualifiée

Les jeunes marocains et d’autres nationalités poursuivant leurs études supérieures en France passent rapidement du statut d’étudiants à celui de travailleurs. Ils constituent un...

Aux Pays-Bas, les étudiants marocains valent-ils moins que les Ukrainiens ?

Alors qu’ils ont fui l’Ukraine suite à son invasion par la Russie, des étudiants marocains et d’autres nationalités présents sur le territoire néerlandais vivent sous la menace...

Des étudiants marocains en Espagne empêchés d’entrer au Maroc

Alors qu’ils sont détenteurs d’un document provisoire ayant la même valeur juridique qu’un titre de séjour, des étudiants marocains en Espagne se voient refuser l’entrée sur le...

Forte présence des étudiants marocains à l’étranger

Estimés à près de 45 000, les étudiants marocains forment la première communauté des étudiants en France. Environ 13 % d’entre eux sont inscrits dans les écoles d’ingénieurs où...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le dirham baisse encore face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,50 % face au dollar américain et de 1,24 % vis-à-vis de l’euro durant la période allant du 24 au 30 août, selon les données publiées par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham maintient sa hausse face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,58 % face à l’euro et s’est dépréciée de 0,23 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 4 au 10 mai 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Légère dépréciation du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,57 % face à l’euro et s’est appréciée de 0,32 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 30 mars au 05 avril. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Vers une forte progression des transferts des MRE

Bank Al-Maghrib (BAM) est persuadée que les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient poursuivre la tendance à la hausse amorcée depuis le début de l’année.

Le dirham stable face à l’euro

La devise marocaine est restée presque stable face à l’euro et s’est appréciée de 0,14 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 13 au 19 avril. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham chute par rapport à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 1,03 % face au dollar américain et de 0,49 % vis-à-vis de l’euro durant la période allant du 10 au 16 août 2023, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham poursuit sa chute face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,15 % face à l’euro et s’est appréciée de 0,53 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 21 au 27 juillet. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham marocain se renforce face à l’euro

La devise marocaine s’est apprécié de 0,45% face à l’euro et s’est déprécié de 0,24% vis-à-vis du dollar américain, durant la période allant du 11 au 17 janvier, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham stable face à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,98 % vis-à-vis du dollar américain et est resté quasi-stable face à l’euro durant la semaine allant du 15 au 21 juin courant, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Le tourisme de montagne, un potentiel inexploité au Maroc

Le tourisme de montagne au Maroc est un secteur à fort potentiel qui est inexploité, selon Nadia Fettah Alaoui, la ministre marocaine du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale.