Qui était l’ex-policier arrêté pour trafic de cocaïne à Harhoura ?

25 novembre 2019 - 13h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Encore une nouvelle arrestation dans l’affaire de 476 kg de cocaïne saisis dans un appartement à Harhoura, aux environs de Rabat. Le suspect a pour nom, Amine E., un ancien motard de la police.

Amine E. serait l’un des principaux responsables d’un réseau international de trafic de cocaïne et de blanchiment d’argent, rapporte h24info. Cet ancien motard de la police du quatrième arrondissement de Yaacoub Al Mansour de Rabat est le propriétaire d’un restaurant spécialisé dans les fruits de mer au quartier Agdal de Rabat et d’une agence de location de voiture dont il se serait servi pour faire du blanchiment d’argent. Il est également gérant d’un café appartenant à un ressortissant espagnol, actuellement absent du territoire marocain.

Mardi dernier, les éléments de la police judiciaire de Témara et de Casablanca avaient mené une opération conjointe qui s’est soldée par la saisie de 476 kg de cocaïne dans un appartement à Harhoura, aux environs de Rabat, indiquait la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

L’enquête préliminaire a été un succès : un homme et une femme âgés respectivement de 40 et 38 ans ont été arrêtés. De même, les éléments de la sûreté nationale avaient procédé à la saisie d’un fusil de chasse et de 19 cartouches calibre 22 millimètres, des sommes d’argent en devises nationale et étrangère, d’une bombe lacrymogène, de 12 montres de luxe, des bijoux, d’une caméra numérique, de 3 carnets de chèques et d’une lettre de change comportant un montant de 1.200.000 dirhams, ainsi que des documents de voyages et des pièces d’identité et un 4×4 lors des perquisitions dans l’appartement où la cocaïne était dissimulée.

La cocaïne, de qualité supérieure, provenait de Colombie, et les présumés trafiquants comptaient la vendre dans les environs de Bouznika et Témara, a précisé la DGSN.

Sujets associés : Drogues - Rabat - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Harhoura - Cocaïne - Arrestation

Aller plus loin

Maroc : 100 capsules de cocaïne extraites de l’estomac d’un Portugais

La police de l’aéroport Mohammed V de Casablanca vient d’arrêter un ressortissant portugais pour trafic de drogue. Il avait 100 capsules de cocaïne dans son estomac d’un poids...

Maroc : une affaire de cocaïne fait tomber un ex-inspecteur de police

Alors qu’il essayait de sortir du territoire marocain, l’ex-inspecteur de police impliqué dans une affaire de 476 Kg de cocaïne, a été arrêté à Nador. Il était activement...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Cinq nouvelles nominations à la DGSN

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi, a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein des services centraux de la Direction des Ressources humaines.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce avoir programmé pour le mois de septembre, plusieurs concours en vue de recruter 6 000 agents de différents grades.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.

Maroc : des sanctions disciplinaires à l’Institut royal de police

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé samedi une série de sanctions disciplinaires et de mesures d’évaluation des performances contre certains policiers de l’Institut royal de police (IRP). Cette annonce fait suite à une enquête...

La douane marocaine va renforcer la lutte contre la fraude en 2023

Le projet de loi de Finances (PLF) 2023 prévoit de nouvelles mesures douanières visant à lutter contre la fraude.

Rabat-Salé-Kénitra : plus de 20 tonnes de drogue partent en fumée

Depuis le début de l’année, les services régionaux des douanes de Rabat-Salé-Kénitra ont déjà détruit plus de 20 tonnes de drogues saisies lors des différents contrôles effectués dans la région.

Un beau cadeau de fin d’année pour la police marocaine

Les agents de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), travaillant dans les différentes directions au niveau national, recevront en cette fin d’année, une prime exceptionnelle, octroyée par le directeur général Abdellatif Hammouchi.