Les exportations agricoles marocaines en forte hausse

31 janvier 2021 - 01h40 - Economie - Ecrit par : I.L

En janvier 2021, les exportations de fruits et légumes se sont établies à 474 900 tonnes, a déclaré le ministre de l’Agriculture Aziz Akhannouch. En 10 ans, les exportations agricoles ont connu une croissance soutenue, passant de 17,2 milliards de DH en 2010 à près de 40 milliards la saison dernière, soit une progression de 130 %.

Cette performance s’explique non seulement par le fruit des efforts exceptionnels déployés par les producteurs et les exportateurs, mais aussi grâce à l’action de l’Établissement autonome de contrôle et de coordination des exportations et de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires, a indiqué le ministre Akhannouch, en réponse à une question orale sur le déroulement de la saison agricole en cours.

Selon le ministre de l’Agriculture, les exportations de fruits et légumes ont progressé de 9 % par rapport à la saison précédente, dont notamment 260 100 tonnes de tomates (+1 %) et 286 300 tonnes d’agrumes (+12 %).

S’agissant des produits agricoles transformés, ils se sont établis à 477 800 tonnes de produits agricoles transformés (hors sucre et dérivés), soit une hausse de 12 %, dont 69 800 tonnes de fraise congelée (+2 %), 21 200 tonnes jus de fruits et nectar (+28 %), 813 300 tonnes d’exportations de produits de pêche (+7 %).

Lors de sa présentation, Aziz Akhannouch a précisé que l’année 2020 a été particulièrement difficile à tous les niveaux à cause de la faiblesse des précipitations et des circonstances de l’état d’urgence sanitaire dans le contexte du Covid-19.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agriculture - Aziz Akhannouch - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime

Aller plus loin

Maroc : pandémie et baisse de production font exploser les prix des fruits et légumes

En raison des effets conjugués de la pandémie et de la baisse de production, les prix des fruits et légumes explosent dans le Royaume, particulièrement à Casablanca.

Maroc : ruée des investisseurs étrangers vers les terres agricoles

Les investisseurs étrangers peuvent désormais acquérir des terres agricoles au Maroc, sur la base de la loi n° 62-19, entrée en vigueur cette année. La mesure ouvre de nouvelles...

Tanger a son marché de gros de fruits et légumes

Tanger abrite depuis ce samedi 10 octobre un marché de gros des fruits et légumes. Il s’étend sur une superficie totale de 11 hectares.

Maroc : les opérateurs de fruits et légumes veulent une TVA à 0%

Au Maroc, la TVA sur les fruits et légumes est comprise entre 7% et 8%. Elle pénalise également la compétitivité du secteur face à la concurrence.

Ces articles devraient vous intéresser :

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.

Royal Air Maroc : 200 avions prévus d’ici 2037

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch et le Président-directeur général de la Royal Air Maroc (RAM), Hamid Addou, ont procédé mardi à Rabat, à la signature du contrat-programme 2023-2037. Objectif, améliorer l’attractivité de la destination Maroc et...

Restrictions d’eau : voici ce qui attend les Marocains

Face à une crise hydrique majeure imminente, le gouvernement d’Aziz Akhannouch a pris des mesures strictes pour lutter efficacement contre la pénurie d’eau.

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...

Maroc : Coup de frein à la voiture électrique, voici pourquoi

Le ministère marocain de l’Agriculture a décidé de surseoir à son projet d’acquisition de véhicules électriques en raison de l’insuffisance de bornes de recharge dans le royaume.

Maroc : la question des dattes algériennes arrive au parlement

Le groupe Haraki à la Chambre des Représentants a interpellé le ministre de l’Agriculture, Mohamed Sidiki, sur les dattes notamment d’origine algérienne qui ont inondé le marché marocain avant le début du mois de ramadan.

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

Les Marocains du monde, au cœur d’une importante réunion à Rabat

Le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, a présidé la dixième réunion de la Commission ministérielle dédiée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE)à Rabat hier, jeudi. Dans le cadre de cette réunion, il a mis en avant l’engagement du...

L’avocat : l’or vert qui assoiffe le Maroc

La culture de l’avocat nécessite une importante quantité d’eau. Au Maroc, des voix s’élèvent pour appeler à l’interdiction de cette culture, en cette période de sécheresse sévère et de stress hydrique.