En Belgique, des élèves de 9 ans font le ramadan : inquiétudes dans le rang des enseignants

31 mars 2023 - 17h30 - Belgique - Ecrit par : S.A

Le 23 mars dernier, les musulmans de Belgique ont débuté le mois de Ramadan. Cependant, une pratique alarmante préoccupe les autorités scolaires et les professionnels de la santé : des élèves âgés de seulement 9 ans observent le jeûne, une obligation qui ne devrait être observée qu’à partir de la puberté.

« Le ramadan est un des cinq piliers de l’Islam. Il est normalement obligatoire pour tous les musulmans de la puberté jusqu’à un certain âge. Pour les filles, ça commence aux premières règles et pour les garçons, ça dépend de la culture et de différents critères. Il y a des exceptions pour les vieilles personnes, les malades, les femmes enceintes ou qui allaitent par exemple », explique au site La Dernière Heure Mustapha Chairi, président du Collectif pour l’inclusion et contre l’islamophobie en Belgique (CIIB). Chez les garçons, 13 ans est l’âge requis. Sauf qu’il a été constaté que des enfants de moins de 13 ans font le ramadan.

À lire :Ramadan 2023 : la durée de la journée de jeûne selon les pays

« Rien n’oblige les enfants à le faire avant la puberté, mais il y a une sorte de concurrence entre enfants qui en retirent un fort sentiment de fierté. Il y a des enfants qui veulent le faire dès huit ans par prestige », poursuit-il. Un constat corroboré par Christine Toumpsin, directrice d’une école primaire du réseau libre et présidente du collège des directeurs de l’enseignement fondamental catholique. « Des élèves qui font le ramadan, on en rencontre de plus en plus et de plus en plus tôt, c’est-à-dire dès la quatrième primaire dans le cas de mon école », explique-t-elle. Mais cela commence à susciter des inquiétudes dans le rang des enseignants.

À lire :Faut-il faire du sport pendant le Ramadan ?

« Dans ma classe, j’ai des enfants, pas des adolescents. Ils semblent parfois bien jeunes pour faire le ramadan et ce sont les instituteurs et éducateurs qui sont responsables des enfants quand ils sont à l’école. On a parfois peur qu’un enfant fasse un malaise en classe. Que doit-on faire si un enfant n’a pas l’air bien ? Lui donner à boire ou le laisser comme ça ?  », s’interroge une institutrice primaire sous couvert d’anonymat. Pour dissiper ces inquiétudes, Mustapha Chairi suggère : « Les professeurs se sentent responsables en cas de problème et forcent les enfants à boire ou à manger pour éviter d’avoir des problèmes. Je pense qu’il y a un juste milieu à trouver pour éviter ce genre de situation. Je pense qu’il ne faut pas empêcher les enfants de faire le ramadan s’ils en ont envie et n’ont pas de problème de santé », explique-t-il.

Sujets associés : Belgique - Ramadan 2024 - Islam

Aller plus loin

Faut-il faire du sport pendant le Ramadan ?

Est-il possible de pratiquer le sport pendant le mois de Ramadan ? La réponse est Oui. Mais des conseils pratiques sont à respecter pour bénéficier des bienfaits du sport et ne...

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur...

Elèves absents pour l’Aïd al-Fitr : suspicions de discrimination, le ministère de l’Intérieur s’explique

Le ministère de l’Intérieur reconnait avoir ordonné le recensement par des policiers des élèves absents pour le jour de l’Aïd al-Fitr à Toulouse. L’ancien premier secrétaire du...

Le Ramadan commencera jeudi en Belgique

Le ramadan commencera le jeudi 23 mars 2023, vient d’annoncer l’Exécutif des Musulmans de Belgique, suite à la réunion du Conseil des Théologiens. Voici le texte intégral de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les écoles françaises au Maroc contraintes d’autoriser le voile ?

Sous la pression, les écoles de la Mission française au Maroc ont finalement dû adopter une nouvelle politique : le voile, auparavant strictement interdit, est désormais autorisé pour les étudiantes.

Ramadan : la FFF interdit les arrêts durant les matchs

La Fédération française de football (FFF) affiche son opposition à l’interruption des matchs pour rompre la rupture de jeûne du ramadan.

"Tramdena" ou "mramden", phénomène du Ramadan au Maroc

Pendant les heures de jeûne du Ramadan, les bagarres font fureur dans les rues du Maroc. Cette année, cela a même dégénéré en meurtre dans certaines régions du pays. Ce phénomène est connu au Maroc sous le nom de "Tramdena". Quelqu’un de "mramden", est...

Voici les dates de début et de fin du ramadan au Maroc

Les dates de début et de fin du mois sacré de ramadan au Maroc sont désormais connues.

Guingamp : tags racistes découverts sur la mosquée, enquête en cours

La mosquée de Guingamp, dans les Côtes-d’Armor, a été ciblée dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 décembre 2023 par des tags islamophobes. Une première en 40 ans.

Début du mois de Rajab, il reste deux mois pour le ramadan

Le premier jour du mois de Rajab de l’année 1444 de l’hégire correspond au lundi 23 janvier 2023, a annoncé le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué. Il reste donc deux mois avant le ramadan.

Al Aoula : voici les nouveautés du Ramadan 2023

Cette année encore, la chaine de télévision marocaine Al Aoula a concocté un programme riche et varié afin d’accompagner ses téléspectateurs durant le mois de Ramadan. La nouvelle grille a été publiée à quelques jours du début du jeûne au Maroc.

Aïd El Fitr en France : annonce importante de la Mosquée de Paris

Les fédérations musulmanes de France se réuniront ce jeudi 20 avril 2023 à 18 heures à la Grande Mosquée de Paris en présence de leur commission religieuse ainsi que des imams du Conseil National des Imams (CNI). Cette réunion a pour objectif de fixer...

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Ramadan 2023 : les filles du Prince Moulay Ismaïl préparent chebbakia (photos)

À l’instar de nombreuses familles marocaines, celle du Prince Moulay Ismaïl, cousin du roi Mohammed VI, s’est préparée pour le mois du ramadan qui a débuté au Maroc et dans de nombreux pays arabes, jeudi 23 mars.