La famille d’Adil exige des explications du Parquet de Bruxelles sur le non-lieu

1er décembre 2020 - 09h30 - Ecrit par : I.L

La famille du jeune Adil, décédé lors d’une course-poursuite avec la police, est en colère. Elle reproche au parquet de Bruxelles d’avoir communiqué sur un dossier avant l’audience en chambre du conseil.

«  Pourquoi le parquet du procureur du Roi communique-t-il sa position alors qu’il n’y a encore aucune date d’audience fixée devant la chambre du conseil ? Pourquoi précisément en cette période où sont attendues des décisions concernant les morts de Lamine, Mehdi et Mawda, dans lesquelles la police est impliquée également ? S’agit-il d’une stratégie de communication ?  ». Autant d’interrogations sur lesquelles la famille du jeune homme décédé voudrait être fixée.

Dans un communiqué, la famille a rappelé que selon le code d’instruction criminelle, le juge d’instruction autorise le procureur du roi lorsque l’intérêt public l’exige à communiquer des informations à la presse. Suite aux incidents causés par la présentation de cette décision de justice par une certaine presse, elle invite dès lors le procureur du roi à démontrer qu’elle a reçu l’accord du juge d’instruction pour cette communication et exige qu’il justifie «  l’intérêt public  ».

«  Nous gardons l’espoir d’un procès public et pourtant, aujourd’hui, nous avons le sentiment d’une seconde injustice  », poursuit la famille.«  Depuis le début, nous avons refusé des interviews pour laisser de l’espace et de la discrétion à l’enquête. Nous avons appelé au calme lors des premières révoltes à Anderlecht. Nous avons mis tout notre espoir dans la justice et pourtant…  », se désole-t-elle. Pour la famille d’Adil, leur fils pouvait être l’enfant de tout de monde et le besoin de vérité et de justice pourrait être ressenti par tous.

Après quelques mois d’enquête, le parquet de Bruxelles a prononcé un non-lieu pour absence de charges retenues contre les policiers impliqués dans l’accident mortel du jeune Adil, dont notamment le conducteur. De l’avis du juge d’instruction, aucune infraction pénale n’a été commise au regard du rapport de l’expert automobile. Ce verdict a provoqué l’ire des jeunes, qui se sont rassemblés sur la place du conseil à Anderlecht pour protester à travers des jets de pierre, des cocktails molotov. Ils ont également brûlé une voiture. Aucun blessé n’a été enregistré suite à ces incidents.

Tags : Belgique - Droits et Justice - Anderlecht - Décès

Aller plus loin

Bruxelles : nouveau rebondissement dans la mort d’Adil

Les informations communiquées à la presse n’ont pas plu à la famille d’Adil, jeune de 19 ans, décédé dans une course-poursuite avec la police, qui a déposé plainte contre le procureur...

Anderlecht : émeutes après la mort d’Adil dans une course-poursuite

La mort d’Adil dans une course-poursuite avec la police, vendredi, a provoqué la colère des habitants d’Anderlecht. Ceux-ci ont répondu à un appel au rassemblement, lequel s’est mué...

Anderlecht : la famille d’Adil veut faire le deuil dans le calme

La famille du jeune Adil, 19 ans, décédé vendredi, lors d’une course-poursuite avec un véhicule de la police à Anderlecht en Belgique, a appelé au calme afin de pouvoir faire le...

Anderlecht : la police est-elle responsable de la mort d’Adil ?

Le parquet de Bruxelles a ouvert une enquête après le décès d’Adil dans une course-poursuite avec la police, vendredi vers 21 h 00 à Anderlecht. L’enquête permettra de déterminer...

Nous vous recommandons

Des ennuis judiciaires pour Rachida Dati

Rachida Dati, ancienne garde des Sceaux, actuelle maire (LR) du VIIᵉ arrondissement de Paris a été mise en examen pour ses prestations de conseil auprès de l’ex-PDG de l’alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn. Elle aurait perçu 900 000 euros d’honoraires...

BlackRock annule son projet d’extension du Medgaz à cause de la crise Espagne-Algérie

Le fonds d’investissement BlackRock n’entend plus financer les travaux d’extension à 16 milliards de mètres cubes par an du Medgaz, le gazoduc qui relie l’Algérie à l’Espagne. Ceci, en raison des tensions entre les deux pays ouvertes après le changement de...

Tests Covid-19 au Maroc : voici les prix officiels

Les autorités marocaines ont décidé, lundi, de baisser les prix des tests de dépistage et de diagnostic du virus SARS-CoV-2. Les nouveaux tarifs plafonnés prennent effet à compter du 10 septembre...

Décès de l’acteur franco-marocain Jade Chkif

Alors qu’il était venu au Maroc se ressourcer, l’acteur franco-marocain Jad Chkif ne repartira plus à Chartres en France, où il vit. Il est décédé subitement vendredi, à l’âge de 41 ans. Ses proches et ses amis encore sous le choc de cette disparition...

France : la production de pulls de l’armée au Maroc crée la polémique

Huit sénateurs proches du candidat à la présidentielle française, Arnaud Montebourg, ont interpellé vendredi dernier la ministre des Armées, Florence Parly, au sujet d’un contrat de production de pulls en partie au...

Ryanair annule tous ses vols vers le Maroc

La compagnie aérienne Ryanair a annoncé mercredi l’annulation de tous ses vols vers le Maroc jusqu’au 1ᵉʳ février 2022. Une décision prise en raison d’un « manque de communication » de la part du gouvernement...

Nord du Maroc : règlements de comptes entre narco-trafiquants

La police judiciaire de la ville de Tétouan a ouvert une enquête après qu’un jeune homme a été grièvement blessé par balle dans la région de Fnideq. Il serait victime d’un règlement de comptes entre gangs de trafiquants de...

Sebta et Melilla : le Maroc accusé de bloquer le trafic de marchandises

Aucune marchandise à destination du Maroc n’est autorisée à traverser les postes frontaliers de Beni Ensar à Melilla et de Tarajal à Sebta depuis la réouverture des frontières le 17 mai. Les hommes d’affaires des deux villes autonomes appellent à une...

Europe : la pastèque marocaine supplante peu à peu l’espagnole

Les ventes de pastèques marocaines sur les marchés de l’Union européenne (UE) ont augmenté au cours des trois dernières années, tandis que les pastèques espagnoles ont chuté, selon les données du service statistique Euroestacom...

Moustapha, l’homme dont le Maroc ne veut pas

Moustapha, jeune marocain handicapé mental, est bloqué à Sebta depuis plusieurs semaines. Sans papiers, il a été déjà expulsé à trois reprises par les agents marocains à la frontière de Tarajal. Son seul souhait, retrouver sa famille à...