Le Maroc se met à la finance islamique

18 janvier 2014 - 19h08 - Ecrit par : Bladi.net

Un projet de loi sur la finance islamique a été présenté jeudi en conseil de gouvernement. Si ce dernier est adopté au parlement, il permettra aux institutions bancaires de proposer des produits financiers conformes à la religion islamique.

Initialement présenté au parlement en avril 2012, le projet de loi a ensuite été mis en stand by à cause des différences d’appréciation au sein des partis composant le gouvernement. Le remaniement ministériel et le départ de l’Istiqlal de la coalition avaient finalisé son enterrement.

Avec la baisse des liquidités et le ralentissement économique marocain, le gouvernement revient avec un nouveau projet de loi et espère attirer une part de cette manne financière estimée à plusieurs centaines de milliards de dollars, de la part des pays du golfe mais également de la Malaisie.

Actuellement au Maroc, il n’existe pas à proprement parler d’institutions ou de produits islamiques, mais la Banque du Maroc a commencé à autoriser dès 2010 une série limitée et très encadrée de produits et services. Mais rares sont les personnes à y avoir souscrit. On leur reproche, d’après un sondage de l’institut Gallup, d’avoir des frais beaucoup plus élevés que les produits ou services conventionnels.

Dans le projet de loi, on note la frilosité du gouvernement à propos du nom. On ne parlera donc pas de banques islamiques mais de banques participatives, comme d’ailleurs dans la plupart des pays où ce type de banques existent. Le but donc n’est officiellement pas de gagner de l’argent - l’islam interdit des prêts avec intérêts - mais de participer aux bénéfices. Tout est donc une question de formulation.

Le projet de loi ne limite pas ce type d’activités de la finance islamique qu’aux banques. D’autres institutions, comme les caisses d’épargne ou de dépôts, pourront également proposer leurs services. Mais attention tout de même, le gouverneur de la Banque du Maroc doit au préalable délivrer une autorisation.

Tags : Religion - Banques - Crise économique - Halal - Gouvernement marocain - Finance islamique

Nous vous recommandons

Plus de quarantaine à l’hôtel pour les MRE en provenance des pays de la liste B

L’obligation faite aux Marocains résidant à l’étranger (MRE) et touristes étrangers en provenance des pays de la liste B d’observer une quarantaine à l’hôtel vient d’être levée. Ils peuvent désormais être isolés à...

Dépréciation du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,61 % face à l’euro et de 0,40 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 05 au 11 mai 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Marrakech fait sa pub sur France 2

« La Fête de la Chanson à l’Orientale », c’est l’émission tournée à Marrakech que propose France 2 à ses téléspectateurs ce samedi soir en prime time. De grands noms de la musique, de la culture et du show-biz, mais aussi de la politique, de la France et du Maroc...

De fortes averses orageuses attendues au Maroc

De fortes averses orageuses vont toucher plusieurs provinces marocaines ce mardi et demain mercredi 27 octobre 2021, alerte la Direction générale de la météorologie (DGM).

En fuite au Maroc avec ses enfants, un Français arrêté au Portugal

Le Service portugais des étrangers et des frontières (SEF) a localisé deux mineurs italiens enlevés en France l’année dernière par leur père. Ce dernier tentait de les ramener au Maroc après avoir refusé de les confier aux services sociaux...

WhatsApp alerte ses utilisateurs

Le service de messagerie WhatsApp va cesser de fonctionner sur certains smartphones à partir de demain, lundi 1ᵉʳ novembre.

L’Algérie tente de préserver sa supériorité militaire face au Maroc

Le gouvernement algérien essaie de manifester son soutien à la Palestine et de renforcer ses relations avec la Russie et l’Iran, après la signature de l’accord de coopération militaire entre Rabat et Tel-Aviv, le 24 novembre...

Sebta et Melilla : l’interdiction de la contrebande fait grincer des dents

Les nouvelles directives mises en place suite à l’ouverture des postes frontaliers des deux enclaves espagnoles, Sebta et Melilla, ne sont pas du goût des commerçants, surtout ceux spécialisés dans la...

Abdelmadjid Tebboune répond au roi Mohammed VI

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune attend la réaction du Maroc après que l’Algérie a rappelé son ambassadeur pour consultation. Une décision qui faisait suite au soutien d’Omar Hilale, représentant permanent du royaume auprès des Nations Unies, au «...

Casablanca se refait une beauté

La ville de Casablanca va se refaire une beauté. Le conseil municipal a décidé de peindre en blanc les façades des immeubles.