Le fisc marocain tente de se protéger contre les cyberattaques

25 août 2023 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

La Direction générale des impôts mise sur la transformation numérique pour renforcer son dispositif de cybersécurité. Elle a dans ce sens lancé un appel d’offres pour l’acquisition et la mise en service d’une solution de renseignement sur les cybermenaces (Cyber Threat Intelligence), pour un montant de 1,8 million de dirhams. Les plis seront ouverts le 12 octobre prochain.

La DGI attend des soumissionnaires une solution de « Threat Intelligence » capable de fournir des renseignements sur les menaces actuelles et émergentes, notamment les attaques, les vulnérabilités et les cybercriminels potentiels, mais aussi sur les tendances et les modèles d’attaque, fait savoir La Vie éco. Ils doivent lui proposer des produits capables de s’intégrer avec les outils de sécurité utilisés par la DGI, tels que les pare-feux et les systèmes de détection d’intrusion, et faciles à utiliser et à gérer.

À lire : Maroc : des sociétés écrans créées pour échapper au fisc

Les concurrents sont tenus de proposer une solution disposant d’un large éventail de sources de données, pouvant inclure des sources internes, telles que les journaux de sécurité de l’entreprise, ainsi que des sources externes, telles que les rapports de sécurité de tiers, les flux de renseignements sur les menaces, les forums de sécurité, etc. La DGI précise par ailleurs que la solution doit fournir un niveau de détail suffisant pour permettre de comprendre les menaces selon le contexte de la DGI, notamment les informations sur les types de menaces, les vecteurs d’attaque, les indicateurs de compromission, les tactiques, les techniques et les procédures des attaquants, etc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Piratage - Direction générale des impôts (DGI)

Aller plus loin

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en...

YouTube : des Marocains gagnent jusqu’à 100 000 dirhams par mois, le fisc en alerte

Au Maroc, les services de la Direction générale des impôts (DGI) ont adressé un avis aux influenceurs, des youtubeurs et aux créateurs de contenus pour les appeler à déclarer...

Maroc : grève des avocats contre les mesures fiscales du PLF 2023

Depuis mardi, les tribunaux marocains sont à l’arrêt suite à un mouvement de grève des avocats, qui protestent contre les nouvelles mesures fiscales les concernant contenues...

Cybersécurité : un géant allemand veut s’installer au Maroc

La société allemande Hornetsecurity, leader mondial en cybersécurité, envisage de s’implanter au Maroc, et plus précisément à Casablanca. Elle ambitionne d’aider les entreprises...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les influenceurs marocains traqués par le Fisc

Les influenceurs marocains sont dans le viseur de la direction générale des impôts, qui a déployé de grands moyens pour lutter contre la fraude et la sous-déclaration.

Traque aux fraudeurs : les influenceurs marocains dans le collimateur du fisc

La direction générale des impôts (DGI) vient d’adresser une mise en demeure aux influenceurs possédant des biens ou recevant de l’argent de l’étranger, les invitant à les déclarer et à payer l’impôt correspondant.

YouTube : des Marocains gagnent jusqu’à 100 000 dirhams par mois, le fisc en alerte

Au Maroc, les services de la Direction générale des impôts (DGI) ont adressé un avis aux influenceurs, des youtubeurs et aux créateurs de contenus pour les appeler à déclarer leurs revenus et à payer leurs impôts.

Marocains, n’oubliez pas de déclarer les revenus fonciers

Le dépôt de la déclaration de revenus fonciers soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et le paiement dudit impôt, doivent être effectués au plus tard le 29 février, a prévenu la Direction générale des impôts (DGI).

Maroc : du nouveau pour la vignette automobile

Les Marocains peuvent déjà commencer à payer la Taxe Spéciale annuelle sur les Véhicules (TSAV). Quid des nouveautés liées au paiement de cette taxe ?

Le fisc marocain examine de près les comptes bancaires

Au Maroc, la Direction générale des Impôts (DGI) continue de traquer les « mauvais contribuables ». Elle a récemment lancé une vaste opération de contrôle et de vérification des comptes bancaires.

La DGI aux trousses des auteurs de fausses factures

La direction générale des impôts (DGI) veut en finir avec la fraude à la fausse facture. Une pratique qui prend de l’ampleur et n’épargne aucun secteur d’activité ni région du pays.

Bonne nouvelle pour les automobilistes marocains

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de faire une fleur aux automobilistes marocains en ce qui concerne la Taxe Spéciale Annuelle sur les Véhicules (TSAV).

Maroc : du changement pour l’impôt sur le revenu

Au Maroc, des ajustements ont été apportés à l’Impôt sur les sociétés (IS) et l’Impôt sur le revenu (IR) dans le cadre de la Loi de finances 2024.

Le fisc marocain trouve une nouvelle méthode pour traquer les mauvais contribuables

Le fisc marocain affiche sa détermination à lutter contre l’évasion fiscale. Il a trouvé une nouvelle méthode pour traquer les fraudeurs et mauvais contribuables.