Les écoles privées baissent de 50% leurs frais du 3e trimestre

5 juin 2020 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Les parents d’élèves ne payeront pas la totalité des frais de scolarité dus pour le compte du 3ᵉ trimestre. C’est la promesse faite par le ministre de l’Éducation nationale, Saïd Amzazi, suite à une réunion avec la Fédération nationale des associations des parents d’élèves.

50 % de réduction des frais de scolarité du troisième trimestre 2020. C’est la décision prise par le ministre de l’Éducation. Celui-ci a décidé de convaincre son collègue des Finances Mohamed Benchaâboun, pour que les propriétaires des écoles privées bénéficient du Fond spécial dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus.

Cette décision du ministre fait suite aux pressions des parents d’élèves, notamment sur les réseaux sociaux, contre le maintien à 100 % des frais de scolarité en dépit des difficultés matérielles occasionnées par la crise.

Le quotidien Assabah relève qu’il s’agira aussi d’apporter une assistance aux employés du secteur privé touchés par les répercussions de la pandémie, notamment les éducateurs, chauffeurs et cuisiniers.

Les parents ont également saisi cette occasion pour demander une accélération de la mise en application des articles concernant les droits et les obligations de la loi-cadre sur l’enseignement, fait savoir la même source.

Par ailleurs, les directeurs des Académies régionales d’éducation et de formation (Aref) et les directeurs des directions provinciales du ministère, ont été désignés, pour superviser les négociations entre les différents acteurs du secteur de l’enseignement privé, ajoute le quotidien.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Education - Ministère de l’Education nationale - Saaïd Amzazi - Mohamed Benchaaboun - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Au Maroc, le bras de fer responsables d’écoles privées-parents d’élèves se poursuit

Alors que les propriétaires d’écoles privées insistent sur le paiement des frais de scolarité des mois d’avril, mai et juin en intégralité, les parents d’élèves ne démordent...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale dès la prochaine année scolaire.

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.