La France cherche à se réconcilier avec le Maroc

3 juin 2023 - 12h00 - France - Ecrit par : A.P

La France travaille à apaiser les tensions avec le Maroc. Plusieurs responsables et parlementaires français étaient ces dernières semaines à Rabat en vue de mettre fin à la crise diplomatique et de rétablir les relations bilatérales avec le royaume.

Les relations entre la France et le Maroc se sont dégradées ces derniers mois, malgré le déplacement à Rabat en décembre de la ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna. Les relations « ne sont ni amicales ni bonnes, ni entre les deux gouvernements, ni entre le palais royal et l’Élysée », avait confirmé à Jeune Afrique un diplomate marocain. Cette année 2023, deux délégations françaises ont effectué des missions au Maroc. La première, conduite par Éric Ciotti, chef du parti Les Républicains (LR), était à Rabat en avril pour échanger avec les autorités du royaume en vue de renforcer les relations et la coopération bilatérales, rappelle le site Atalayar.

À lire : Maroc-France : la cheffe de la diplomatie française prône l’apaisement

La deuxième, composée de parlementaires français, était ces derniers jours dans la capitale marocaine pour réaffirmer l’engagement de Paris à rétablir les relations avec le royaume qui est l’un de ses principaux partenaires économiques. Lors de leur rencontre avec Nizar Baraka, secrétaire général du parti de l’Istiqlal et ministre de l’Équipement et de l’eau, et Abdellatif Ouahbi, secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM) et ministre de la Justice, la question des restrictions de visa touchant les Marocains vivant à l’étranger a été abordée.

À lire : Éric Ciotti : « la souveraineté du Maroc sur le Sahara est indiscutable »

« Cette visite amicale franco-marocaine sera l’occasion de réaffirmer l’attachement profond et l’amitié solide entre la France et le Maroc. Il peut arriver que notre gouvernement soit confronté à des problèmes mineurs, et il est de la responsabilité de l’Assemblée de faire un effort pour les résoudre », a déclaré à la presse Christian Cambon, le chef de la délégation et président de la commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat français. Pour Mohamed Zidouh, chef de file du groupe d’amitié franco-marocain, cette visite des parlementaires français est « importante pour donner un nouvel élan aux relations bilatérales et consolider davantage la confiance ».

À lire : Risque de « rupture majeure » des relations entre la France et le Maroc

Selon Hicham Moataad, expert marocain en relations internationales, ces visites et déclarations de responsables politiques français ne sont pas de nature à conduire à un dégel de la situation. « Rabat a besoin de bien plus que des discours symboliques, du protocole et des visites officielles pour résoudre les différends politiques de dimension souveraine », analyse-t-il, précisant que la France « résiste toujours à la demande du Maroc de sortir de la zone grise et d’afficher une position claire sur certains sujets clés comme le Sahara ». « La France a toujours été aux côtés du Maroc aux Nations unies, et elle pourra, le moment venu, prendre les décisions qui s’imposent » concernant le Sahara, a assuré Christian Cambon.

Sujets associés : France - Diplomatie - Autonomie Sahara

Aller plus loin

Sahara : le Maroc fait pression sur la France

Les relations entre la France et le Maroc sont tendues depuis pour diverses raisons, dont l’affaire Pegasus et de visa. Mais la véritable pomme de discorde entre les deux pays...

La France en quête d’apaisement avec le Maroc

Le ministre français de l’Économie, Bruno Le Maire, effectue depuis mercredi une visite de travail à Marrakech. Ce déplacement viserait à « réchauffer » les relations...

La France tend la main au Maroc pour tourner la page des tensions

Le nouveau ministre français des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné, entend « personnellement » œuvrer à la normalisation des relations franco-marocaines, tendues depuis...

« Emmanuel Macron a manqué de respect envers Mohammed VI »

Invité mercredi dans l’émission « Conversations avec Anne Cabana » diffusée sur i24news, l’écrivain Tahar Ben Jelloun, abordant la crise entre le Maroc et la France, a déclaré...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Sahara : Brahim Ghali menace (encore) le Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a réitéré la volonté des Sahraouis de coopérer avec tous les pays voisins pour préserver « la paix et la sécurité » dans la...

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Le roi Mohammed VI réitère sa main tendue à l’Algérie

Le roi Mohammed VI a tendu encore une fois la main à l’Algérie qui a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en août 2021 en raison notamment la question du Sahara.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.