France : démarrage du procès des trois supposés terroristes dont un Marocain

3 février 2021 - 07h20 - France - Ecrit par : P. A

Deux Français et un Marocain comparaissent depuis lundi devant un tribunal correctionnel spécialisé dans le terrorisme. Ils sont jugés pour «  appartenance à un gang armé dans le but de commettre des actes terroristes  », crime pour lequel ils peuvent être condamnés à 30 ans de prison.

Le procès ouvert lundi, va se dérouler jusqu’au 19 février. Les trois accusés ont été arrêtés en 2016.

Un agent du service de contre-espionnage de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), en mission d’infiltration, a intégré le groupe de l’État islamique (EI), sous le pseudonyme « Ulysse ». Informé de ce que l’EI cherchait des armes pour commettre une « action violente » sur le territoire français, « Ulysse » a réussi à pirater le système de l’application de messagerie instantanée Telegram et à contacter un caïd du groupe de l’EI en Syrie, surnommé « Sayyaf ». Il a ensuite convaincu celui-ci qu’il pouvait lui fournir les armes moyennant 13 300 euros, soit 16 000 dollars environ en espèces, qu’il devrait récupérer sur une tombe du cimetière Montparnasse à Paris.

Par la suite, « Ulysse » a communiqué au caïd les coordonnées d’une cachette dans la forêt de Montmorency, au nord-ouest de Paris, où il pourrait récupérer les armes. Mais il se fait que la cachette indiquée était surveillée par des caméras de vidéosurveillance installées par la DGSI. Ce qui a conduit les services de renseignement à procéder à leur interpellation, après avoir reçu l’alerte selon laquelle deux Français en provenance de la Turquie et de la Syrie, prépareraient une attaque terroriste.

La police a retrouvé dans leurs affaires une clé USB cryptée avec les coordonnées GPS de la cache d’armes de Montmorency. Le troisième accusé a été arrêté après que la DGSI a réussi à intercepter un message dans lequel un caïd demandait des armes et un logement à Marseille pour un autre membre de l’EI.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Terrorisme - Droits et Justice - Procès - Etat islamique - Daech

Aller plus loin

Annulation des poursuites contre Farid Slim, l’imam de Chambéry

Poursuivi pour « radicalisme » sur la base de publications diffusées sur les réseaux sociaux, l’imam de Chambery, Farid Slim, a été innocenté. « Le parquet a donc conclu à...

La France veut compter sur le Maroc pour « combattre le terrorisme »

Arrivé au Maroc dimanche 9 novembre, le chef de la diplomatie française a été reçu lundi par son homologue marocain, Nasser Bourita. Dans son message, Jean-Yves le Drian a...

L’Europe affiche sa détermination face au terrorisme

Un mini-sommet européen s’est tenu, mardi, par visioconférence une semaine après les attentats perpétrés à Vienne et à Nice.

France : « Ce n’est pas la charte des principes de l’islam qui va arrêter le terrorisme »

Abdallah Zekri, délégué général du Conseil français du culte musulman (CFCM) estime que ce n’est pas la charte des principes de l’islam de France qui va arrêter le terrorisme.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.