France : démarrage du procès des trois supposés terroristes dont un Marocain

3 février 2021 - 07h20 - France - Ecrit par : A.P

Deux Français et un Marocain comparaissent depuis lundi devant un tribunal correctionnel spécialisé dans le terrorisme. Ils sont jugés pour «  appartenance à un gang armé dans le but de commettre des actes terroristes  », crime pour lequel ils peuvent être condamnés à 30 ans de prison.

Le procès ouvert lundi, va se dérouler jusqu’au 19 février. Les trois accusés ont été arrêtés en 2016.

Un agent du service de contre-espionnage de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), en mission d’infiltration, a intégré le groupe de l’État islamique (EI), sous le pseudonyme « Ulysse ». Informé de ce que l’EI cherchait des armes pour commettre une « action violente » sur le territoire français, « Ulysse » a réussi à pirater le système de l’application de messagerie instantanée Telegram et à contacter un caïd du groupe de l’EI en Syrie, surnommé « Sayyaf ». Il a ensuite convaincu celui-ci qu’il pouvait lui fournir les armes moyennant 13 300 euros, soit 16 000 dollars environ en espèces, qu’il devrait récupérer sur une tombe du cimetière Montparnasse à Paris.

Par la suite, « Ulysse » a communiqué au caïd les coordonnées d’une cachette dans la forêt de Montmorency, au nord-ouest de Paris, où il pourrait récupérer les armes. Mais il se fait que la cachette indiquée était surveillée par des caméras de vidéosurveillance installées par la DGSI. Ce qui a conduit les services de renseignement à procéder à leur interpellation, après avoir reçu l’alerte selon laquelle deux Français en provenance de la Turquie et de la Syrie, prépareraient une attaque terroriste.

La police a retrouvé dans leurs affaires une clé USB cryptée avec les coordonnées GPS de la cache d’armes de Montmorency. Le troisième accusé a été arrêté après que la DGSI a réussi à intercepter un message dans lequel un caïd demandait des armes et un logement à Marseille pour un autre membre de l’EI.

Sujets associés : France - Terrorisme - Droits et Justice - Procès - Etat islamique - Daech

Aller plus loin

Annulation des poursuites contre Farid Slim, l’imam de Chambéry

Poursuivi pour « radicalisme » sur la base de publications diffusées sur les réseaux sociaux, l’imam de Chambery, Farid Slim, a été innocenté. « Le parquet a donc conclu à...

France : « Ce n’est pas la charte des principes de l’islam qui va arrêter le terrorisme »

Abdallah Zekri, délégué général du Conseil français du culte musulman (CFCM) estime que ce n’est pas la charte des principes de l’islam de France qui va arrêter le terrorisme.

Deux présumés terroristes dont un Marocain arrêtés à Malaga

Des agents du Groupe d’action rapide (GAR), une unité d’élite de la Garde civile espagnole, ont arrêté deux hommes, l’un de nationalité marocaine et l’autre originaire de...

La France veut compter sur le Maroc pour « combattre le terrorisme »

Arrivé au Maroc dimanche 9 novembre, le chef de la diplomatie française a été reçu lundi par son homologue marocain, Nasser Bourita. Dans son message, Jean-Yves le Drian a...

Ces articles devraient vous intéresser :

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Maroc : le parquet exige une tenue correcte dans les tribunaux

Les magistrats marocains doivent soigner leur apparence, en portant une tenue officielle correcte. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par le président du ministère public, El Hassan Daki.

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.