Perpétuité incompressible requise contre Salah Abdeslam

11 juin 2022 - 07h00 - Monde - Ecrit par : G.A

Démarré il y a neuf mois, le procès des attentats du 13 novembre est en train de vivre ces derniers jours. Vendredi, le ministre public a demandé la perpétuité incompressible à l’encontre de Salah Abdeslam.

Le procès des attentats du 13 novembre est l’un des plus longs de l’histoire judiciaire en France, obligeant les rescapés, les familles des victimes à revivre ce moment effroyable. La perpétuité incompressible requise à l’encontre de Salah Abdeslam par les avocats généraux, priverait, si elle est prononcée, toute possibilité d’obtenir un aménagement de peine et donc une libération. En France, ce genre de peine n’a été requis et prononcé que quatre fois. Mais dans le box des accusés, se trouve un accusé hors du commun. « On ne peut que constater que malgré ses larmes, pétri d’idéologie, il s’est montré incapable de formuler des remords », a estimé l’avocate générale Camille Hennetier.

À lire : Ce que révèle le rapport de l’examen psychiatrique de Salah Abdeslam

La cour d’assises spéciale qui est composée de magistrats professionnels, n’est pas tenue de suivre ces réquisitions. Même si les trois représentants du Parquet national antiterroriste (Pnat), Camille Hennetier, Nicolas Braconnay et Nicolas Le Bris, ont fait en sorte de marquer les esprits en exposant la genèse des motivations meurtrières aux ultimes attaques. Vendredi après-midi, la réquisition s’est attardée sur les attaques aux abords du Stade de France, sur les terrasses parisiennes et au Bataclan qui ont fait 130 morts et 350 blessés. « Quasi simultanément, les lions vont entrer dans Paris et Saint-Denis », relate Nicolas Le Bris. « Ceux qui ont commis ces crimes abjects ne sont rien d’autres que des vulgaires terroristes, des criminels », rapporte France 24

À lire : Procès des attentats de Paris : bientôt le transfert de Salah Abdeslam vers la Belgique

Dans son réquisitoire, Nicolas Le Bris a également évoqué, avec une certaine émotion, la salle de concert ciblée par les terroristes. « Toutes les personnes qui s’y trouvaient au moment de l’arrivée des jihadistes doivent être considérées comme des otages de ces derniers ». Il parlera ensuite de ces nombreuses victimes qui ont défilé à la barre pour donner leurs témoignages. « Avant d’entendre ces récits, mes collègues et moi-même n’avions pas encore pris conscience de toutes douleurs ».

À lire : Attentat de Paris : Salah Abdeslam s’excuse auprès des victimes et demande « pardon »

Tour à tour, les avocats ont évoqué l’obligation pour le tribunal de libérer les victimes encore de ce monde et leurs familles en prononçant une juste peine, à la taille de l’horreur commise. Pour eux, les accusés n’ont « pas grandi dans la misère, ni dans l’opulence ». Ils ont au contraire « quasiment tous bénéficié d’une enfance qu’ils qualifient d’heureuse, ou sans histoires ». C’est la raison pour laquelle, « la prison est la seule réponse sociale acceptable pour protéger la société », assure l’avocate générale Camille Hennetier.

Sujets associés : Terrorisme - Procès - Attentats terroristes à Paris - Salah Abdeslam

Aller plus loin

Salah Abdeslam a des qualités « humaines » selon son avocate

Olivia Ronen, avocate du terroriste Salah Abdeslam, seul survivant du commando des attentats du 13 Novembre 2015 à Paris a déclaré que son client est « quelqu’un de très humain...

Salah Abdeslam sera jugé aux assises en Belgique

Ce vendredi 17 septembre, le parquet fédéral en Belgique a renvoyé devant la cour d’assise, le dossier du Franco-Marocain Salah Abdeslam et neuf autres hommes soupçonnés d’être...

Amsterdam : Perpétuité requise contre les meurtriers de Mohamed Bouchikhi

Dans l’affaire du meurtre tragique de Mohamed Bouchikhi, un Marocain âgé de seulement 17 ans, survenu par erreur en janvier 2018 dans un centre communautaire d’Amsterdam, le...

Un nouvel avocat pour Salah Abdeslam

L’avocat Michel Bouchat se joint à sa collègue Delphine Paci pour assurer la défense de Salah Abdeslam, condamné à la prison à perpétuité pour son implication dans les attentats...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.