France : accusé de violences conjugales, il fuit au Maroc

5 novembre 2022 - 20h50 - France - Ecrit par : A.P

Un habitant de Fortschwihr (France) recherché pour violence conjugale, a fui pour se réfugier au Maroc. Arrêté dès son retour trois semaines plus tard, il a été jugé vendredi en comparution immédiate.

Le mis en cause a échappé aux gendarmes qui étaient allés l’interpeller sur son lieu de travail, avant de fuir au Maroc d’où il est rentré trois semaines plus tard, rapporte L’Alsace.

À lire : En fuite vers le Maroc, un présumé meurtrier arrêté à Montpellier

Il est accusé par sa femme de violence conjugale, notamment de coups de pied et de poing sur la tête lors d’une dispute survenue le 29 septembre. Mi-octobre, elle est revenue sur ses déclarations. L’homme a été jugé vendredi en comparution immédiate.

Sujets associés : France - Droits et Justice

Aller plus loin

Maroc : ce que coûte la violence conjugale aux ménages

1,98 milliard de dirhams (MMDH). C’est le montant qu’auraient déboursé certaines victimes de violence conjugale au Maroc. Ce sont là les résultats d’une étude menée par le Haut...

France : une Marocaine victime de violences conjugales, son époux condamné

Le tribunal correctionnel de Coutances a condamné l’époux d’une Marocaine pour violences conjugales ayant entraîné une interruption de travail de deux jours.

Une Youtubeuse américaine en fuite au Maroc pour échapper à la justice

Après avoir perdu son procès en appel contre la rappeuse américaine Cardi B. qu’elle avait taxée de « prostituée » et de « cocaïnomane et qui a de l’herpès », la Youtubeuse...

Un Marocain condamné pour violences conjugales en France

Ayoub A., mari de Nadia, une femme d’origine marocaine qu’il battait depuis des années au domicile de ses parents dans l’Essonne, a été condamné le 26 janvier à un an de prison...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Des Marocains exploités dans des hôtels associés au Mondial Qatar 2022

Treize des 17 groupes hôteliers associés à la Coupe du monde Qatar 2022 emploient des migrants d’Afrique dont des Marocains et d’Asie, selon une étude.

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...