Maroc : ce que coûte la violence conjugale aux ménages

27 novembre 2022 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

1,98 milliard de dirhams (MMDH). C’est le montant qu’auraient déboursé certaines victimes de violence conjugale au Maroc. Ce sont là les résultats d’une étude menée par le Haut Commissariat au Plan (HCP).

Intitulée « Coût économique de la violence à l’encontre des filles et des femmes : Dépenses et perte de revenus des ménages », la note publiée par le HPC est basée sur les données fournies par une enquête nationale réalisée en 2019 avec l’appui d’ONU FEMME au Maroc. Selon cette étude, « les foyers concernés par les violences auraient supporté 1,98 MMDH, dont 1,3 MMDH en milieu urbain et 681 millions de dirhams (MDH) en milieu rural »,rapporte Maroc Diplomatique.

À lire : Conjoints agressifs au Maroc : un phénomène inquiétant

Le montant dépensé pour la violence physique est nettement supérieur à celle des autres formes de violence. Il est estimé à 1,67 MMDH contre 308 MDH pour la violence sexuelle. La note souligne que ce sont d’une part, des dépenses effectuées pour des soins de santé (737 MDH), pour recours aux services juridiques et judiciaires (406,8 MDH), et d’autre part pour hébergement suite à l’abandon du domicile (293,1 MDH), au remplacement et à la réparation des biens endommagés avec 11,3 % (185 MDH).

À lire : Les enfants, victimes collatérales des violences conjugales

En dehors de ces charges, il y a ce que le HCP appelle coût indirect de la violence conjugale et qui est estimé à 351 MDH. Il s’agit de la prise en charge des travaux domestiques, du travail rémunéré et/ou de la scolarisation.

Sujets associés : Haut Commissariat au Plan (HCP) - Etude - Enquête - Violences conjugales

Aller plus loin

Conjoints agressifs au Maroc : un phénomène inquiétant

57 % des 17 000 cas de violences à l’égard des femmes, enregistrés annuellement au Maroc, sont imputés au conjoint, selon les chiffres communiqués par le directeur des affaires...

France : accusé de violences conjugales, il fuit au Maroc

Un habitant de Fortschwihr (France) recherché pour violence conjugale, a fui pour se réfugier au Maroc. Arrêté dès son retour trois semaines plus tard, il a été jugé vendredi en...

80 % des femmes parlementaires arabes ont déjà subi une forme de violence

Les violences faites aux femmes n’épargnent pas les femmes parlementaires dans le monde arabe. Une étude menée a révélé que 80 % de ces femmes, pourtant au-dessus de tout...

Plus de la moitié des Marocaines victimes de violence conjugale

Dans son recueil intitulé « La femme marocaine en chiffres 2023 », le Haut-Commissariat au Plan (HCP) révèle les statistiques sur la condition féminine au Maroc, notant entre...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Maroc : une croissance économique revue à la hausse

Le Produit Intérieur Brut (PIB) du Maroc devrait enregistrer une croissance de 3,6 % en 2024, en tenant compte d’une évolution de 4,1 % des impôts et taxes sur les produits nets de subventions.

Maroc : la croissance s’accélère au 3ᵉ trimestre

Le Maroc s’attend à une légère accélération de son économie ce trimestre, avec une croissance prévue de 3,4 %, comparée à 3,2 % au trimestre précédent, selon les prévisions du Haut-commissariat au Plan (HCP).

Maroc : l’inflation s’envole, surtout les produits alimentaires

Le Maroc est actuellement confronté à une situation économique difficile, marquée par une inflation galopante. Selon la dernière note de conjoncture du Haut Commissariat au Plan (HCP), l’indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 8,9 % au...

Très cher Aid al adha pour les Marocains

L’augmentation continue du prix de la viande au Maroc affecte le coût du sacrifice de l’Aïd Al-Adha pour de nombreux ménages marocains.

Maroc : croissance économique malgré l’inflation persistante

Le taux d’inflation au Maroc va poursuivre sa tendance à la baisse, mais ne retrouvera pas son niveau d’avant 2022, a indiqué le Haut-commissariat au plan (HCP) dans un récent rapport, notant une croissance de +3,3 % au quatrième trimestre de 2023,...

L’activité immobilière au Maroc ralentit fortement

La crise semble s’installer. Les ventes de ciment, principal indicateur de l’activité immobilière continue de baisser au Maroc. À fin août dernier, ces ventes ont diminué de 7,2 % en rythme annuel, selon la Direction des études et des prévisions...

Appel à lutter contre la mendicité au Maroc

Le niveau de pauvreté et de vulnérabilité n’a pas baissé au Maroc. En 2022, il est revenu à celui enregistré en 2014, selon une note du Haut-Commissariat au Plan (HCP) publiée en octobre dernier. Une situation qui contribue à la hausse de la mendicité...

Maroc : voici les villes où les prix ont augmenté

Au terme de l’année 2022, l’inflation a atteint 6,6% et l’indice annuel des prix à la consommation (IPC) a enregistré une hausse de 6,6% par rapport à l’année 2021, selon le Haut-commissariat au plan (HCP), qui précise que certaines villes ont vu...

Maroc : voici les villes où les prix ont baissé (et augmenté)

Les prix à la consommation ont affiché une légère baisse de 0,3%, selon les derniers chiffres dévoilés par le Haut Commissariat au Plan (HCP).