Recherche

France : fuyant son conjoint violent, une Marocaine trouve refuge dans un hôpital

© Copyright : DR

7 mai 2021 - 21h40 - Société - Par: S.A

Une Marocaine qui se dit victime de violences conjugales a dû fuir le domicile de son époux pour se réfugier dans un hôpital de Toul. L’époux violent a été arrêté et comparaîtra sur reconnaissance préalable de culpabilité en janvier 2022.

Une vie de couple difficile. Une Marocaine et un Toulois se sont rencontrés sur Facebook et ne se sont plus quittés. Ils s’étaient rendus au Maroc où ils s’étaient mariés. Ils emménagent ensemble en décembre 2020. Mais leur vie de couple n’est pas un long fleuve tranquille. L’épouse subit des violences conjugales à répétition. Les faits s’étaient déroulés le 24 décembre et le 3 mai.

Le 24 décembre, il frappe la jeune femme. Il prend du goût après cette première violence conjugale. Il récidive le 3 mai. Ce jour-là, fusil à la main, il a menacé de tuer sa femme et l’a frappée, rapporte L’Est républicain. Face aux menaces, la vingtenaire prend la fuite. Elle trouve refuge à l’hôpital de Toul. La police prend en charge la victime. Elle sera par la suite accueillie au foyer Jacques-Cordier. La première violence conjugale lui a causé un jour d’ITT, celle du 3 mai trois jours.

Arrêté puis placé en garde à vue le 5 mai, le mis en cause a partiellement reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il a fait savoir que l’arme dont il s’est servi pour menacer sa compagne est un héritage familial. Il est désormais poursuivi pour violences sur conjoint ayant causé une ITT inférieure ou égale à 8 jours et détention illégale d’armes et comparaîtra probablement sur reconnaissance préalable de culpabilité en janvier 2022.

Mots clés: Santé , France , Violences conjugales , Arrestation

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact