France : prison ferme pour un Marocain jugé pour violences conjugales

1er janvier 2021 - 14h20 - France - Ecrit par : J.K

Deux ans de prison ferme avec maintien en détention, c’est la peine infligée à un Marocain de 33 ans, par le tribunal de Dordogne. Le soir du réveillon et le matin de Noël, il avait été arrêté pour violences envers son ex-compagne.

Suspecté de violences conjugales commises entre février 2019 et novembre 2020, le prévenu, en situation irrégulière, n’avait pas respecté l’interdiction d’entrer en contact avec son ex-compagne. Ivre, il lui avait notamment tiré les cheveux jusqu’à provoquer sa chute, rapporte Sud Ouest, précisant qu’il a été jugé en comparution immédiate lundi 28 décembre par le tribunal qui, finalement, a traité les deux dossiers lundi 28 décembre, en s’appuyant sur trois plaintes et huit certificats médicaux de la plaignante.

Lors de l’audience, le prévenu a promis de ne plus s’en prendre à son ancienne conjointe. Pour la procureure, il se sert probablement de sa victime pour tenter d’obtenir une situation en France.

Verdict, le trentenaire, sans emploi, qui ne s’occuperait pas de sa fille issue d’une précédente union, a été condamné à deux ans de prison ferme avec maintien en détention, pour violences conjugales et violation de domicile. Il a également écopé d’une interdiction du territoire pendant cinq ans.

Sujets associés : Immigration clandestine - France - Droits et Justice - Enfant - Violences et agressions

Aller plus loin

Regroupement familial : le Canada veut raccourcir les délais de traitement

Prolongés pendant la pandémie du coronavirus, les délais de traitement vont être raccourcis, annonce un communiqué d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) du...

Maroc : les associations satisfaites d’un jugement sur la violence psychologique contre une femme

L’Association démocratique des femmes du Maroc salue le jugement rendu récemment par le tribunal de première instance de Fès, qui a condamné la violence psychologique exercée...

Espagne : un Marocain arrêté pour violence sexiste sur sa femme enceinte

Des agents de la police locale de San Javier (Murcia) ont arrêté samedi un Marocain de 38 ans, accusé d’un crime de violence sexiste sur sa femme enceinte.

Quimper : un Marocain condamné pour violences conjugales

Arrêté le 21 avril 2021 à Quimper, un Marocain de 25 ans a écopé, vendredi dernier, de deux mois de prison avec sursis pour des violences commises sur son épouse.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Nisrine Marabet, 14 ans, disparue en Belgique

Child Focus, l’organisation belge dédiée à la protection de l’enfance, a lancé un avis de recherche suite à la disparition inquiétante de Nisrine Marabet, une jeune fille de 14 ans. Nisrine a été vue pour la dernière fois le dimanche 30 avril à...

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.