Un Marocain condamné pour violences conjugales en France

2 février 2023 - 19h40 - France - Ecrit par : A.P

Ayoub A., mari de Nadia, une femme d’origine marocaine qu’il battait depuis des années au domicile de ses parents dans l’Essonne, a été condamné le 26 janvier à un an de prison pour violence conjugale.

Le 12 décembre, Nadia a été conduite au service des urgences du Centre hospitalier sud francilien (CHSF) de Corbeil-Essonnes par son beau-père. Sans l’aide de ce dernier, elle aurait perdu la vie dans l’anonymat, après avoir été victime, dans le silence, de violence conjugale durant plusieurs années. Pour la énième fois, son mari Ayoub A. l’a battue, rapporte Actu.

L’infirmière qui a accueilli Nadia, constatant qu’il s’agissait d’un cas de violence conjugale, a immédiatement alerté la police d’Évry qui a dépêché une équipe à l’hôpital et une autre au domicile du couple qui vit chez les parents d’Ayoub. Un voisin a confié aux enquêteurs que le beau-père de Nadia lui a raconté que son fils battait violemment sa femme et qu’il craignait qu’elle s’en aille avec les enfants.

À lire : Valenciennes : prison ferme pour un Marocain jugé pour violences conjugales

Interrogée lors de l’audience du 26 janvier devant la dixième chambre correctionnelle du tribunal d’Évry-Courcouronnes (Essonne), Nadia a expliqué qu’elle n’était pas libre de ses mouvements, ne pouvait pas porter les vêtements de son choix et n’avait pas non plus le droit de consulter les offres d’emploi ou d’effectuer des recherches administratives sur Internet. « Tu vas voir, je vais te renvoyer au bled », la menaçait Ayoub.

La dispute de ce 12 décembre a été celle de trop. Pour une histoire de courses, Ayoub agresse Nadia au tibia et au thorax, obligeant la femme à rester en incapacité totale de travail pendant neuf jours. Le jeune homme a été reconnu coupable des faits et condamné à une peine de 12 mois de prison dont 10 avec sursis probatoire pendant une durée de 2 ans. La peine ferme sera sous la forme d’une détention à domicile sous surveillance électronique.

Sujets associés : France - Femme marocaine - Prison - Violences et agressions - Violences conjugales

Aller plus loin

France : l’époux d’une Marocaine en prison pour violences conjugales

Le tribunal de Vannes a condamné mercredi, à neuf mois de prison avec sursis, un homme pour violences physiques et morales sur sa femme qui se trouve être sa cousine, également...

France : un Marocain « réfugié dans l’islam à l’extrême » condamné pour violences conjugales

Le tribunal correctionnel d’Alençon a condamné un Marocain de confession musulmane et « réfugié dans une religion à l’extrême » pour des violences commises sur son ex-femme, en...

France : prison ferme pour un Marocain jugé pour violences conjugales

Deux ans de prison ferme avec maintien en détention, c’est la peine infligée à un Marocain de 33 ans, par le tribunal de Dordogne. Le soir du réveillon et le matin de Noël, il...

France : accusé de violences conjugales, il fuit au Maroc

Un habitant de Fortschwihr (France) recherché pour violence conjugale, a fui pour se réfugier au Maroc. Arrêté dès son retour trois semaines plus tard, il a été jugé vendredi en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) Moulay Mehdi El Fathemy, le...

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.